Alzeor Mondraggo

Note: 3.47/5
(3.47/5 pour 17 avis)

Le destin d'Alzéor, le premier chevalier "astro-régulé".


C’est la guerre entre les Anglois et les Franssois, une guerre sournoise pour les uns, juste pour les autres. Alzéor Mondraggo de Boisse-Lame rencontre l’enfant-devin qui lui annonce qu’il est son sauveur, qu’il parviendra à rendre forme humaine à sa famille, transformée en ours, en corneille et en singe à la suite d’une malédiction... Mais la princesse Mustine est enlevée par les terribles Anglois et Alzeor vole à son secours. S’il ramène sa fille, le roi lui promet de reconstuire son château détruit et de le nommer chevalier. Pour cela, Alzéor est aidé par Udd, son astro-régulateur, être invincible qui prend en charge son destin, qu’il est le seul à entendre et qui lui permet d’exaucer ses voeux en échange de certaines petites privations...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2001
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Alzeor Mondraggo
Les notes (17)
Cliquez pour lire les avis

25/10/2001 | Kael
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série sympathique, mais qui est décevant parce qu'elle aurait pu être mieux. En effet, je trouve que ce récit possède de bonnes idées, l'humour marche bien et m'a fait sourire plusieurs fois et plusieurs personnages sont attachants. Le problème est qu'au final le déroulement du récit est banal même si certains éléments sont un peu originaux. En fait, je pense que le problème que j'ai avec cette série est que j'ai surtout eu l'impression de lire un brouillon. Les péripéties s’enchaînent un peu mal parfois (un exemple : lorsque le héros apparaît pour la première fois, il est déjà en pleine action et j'ai eu l'impression qu'il manquait des pages) et surtout des éléments paraissent et disparaissent du scénario. Bref, ça sent l'improvisation du début jusqu'à la fin et ça m'a vraiment ennuyé. Le dessin est correct.

09/07/2019 (modifier)
Par gruizzli
Note: 2/5
L'avatar du posteur gruizzli

Mouais, une série que je trouve un peu surcotée quand même ... Ce n'est pas que la série est mauvaise, mais l'exploitation de l'idée de base n'est pas faramineuse, et les péripéties semblent s'enchaîner sans grand lien entre elles. J'ai eu l'impression que l'auteur n'avait pas préparé la fin en commençant à écrire le début. Et c'est dommage, il y aurait eu moyen de faire mieux, je pense. L'autre souci, c'est le dessin, qui m'a paru très artificiel par moment, surtout dans les visages. Un peu trop de soucis au final, et c'est ce qui me bloque : c'est sympathique mais ça ne mérite pas un statut de culte. Ca se lit sans marquer, c'est pas non plus à relire ... Oui, c'est pas le genre de BD que je recommande en lecture !

17/11/2017 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Rien d’exceptionnel mais on passe un bon moment quand même. Il y a de bonnes trouvailles (l’astro-régulateur notamment) et le contexte historique est bien choisi (françois contre anglois). Le récit se suit sans ennui avec moult péripéties qui viennent l’émailler. L’histoire aurait toutefois pu être plus ambitieuse avec les éléments à disposition (dont le pouvoir d’Alzeor). J’ai l’impression que la trame scénaristique n’a pas été réfléchie dès le début (ou bien elle a été détournée en cours de route) avec des éléments de départ peu ou mal exploités (l’enfant avec sa famille animalière). La fin est aussi vite expédiée. Côté dessin, c’est frais, frétillant, coloré. Bref, visuellement très réussi ! A lire !

13/11/2015 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Alzeor Mondraggo est à mon avis une série un peu surcôtée sur ce site. Cela faisait quelques temps que je voulais la lire vu qu'elle est dans les immanquables. Ok l'histoire est sympathique avec le jeune Alzéor auquel le jeune public peut s'identifier et quelques bonnes idées avec un peu de magie propre au genre médiéval fantastique. Il y a pas mal d'humour aussi, ça sauve un peu la chose car sinon il n'y a pas franchement d'originalité sur l'histoire qui ne sait pas trop où elle va et l'intérêt décroît au fil des tomes. On pouvait faire quelque chose de plus palpitant autour de cette lutte entre les franssois et les anglois mais on laisse cela au second plan pour traiter une histoire d'arme secrète qu'est Alzeor un peu comme Goudurix avec les normands. De plus le dessin n'a rien d'exceptionnel, il ne faut pas le regarder de trop près au risque d'y trouver plein de défauts. Donc ok pour un adolescent, ça pourra sûrement plaire s'il a déjà lu Lanfeust et qu'il aime bien.

20/11/2012 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

J'ai été un peu déçu par cette trilogie. Je m'attendais à du médiéval fantastique bien mieux foutu... Las, c'est un récit somme toute assez banal, simplement original par la présence de l'astro-régulateur d'Alzéor... Lequel, je trouve, aurait pu être mieux utilisé. Je l'avoue, je n'ai pas trouvé beaucoup d'âme dans cette série, au rythme peut-être effréné mais sans véritable invention. J'ai failli lâcher l'histoire en cours de route. Heureusement que le dessin de David Caryn permet, lui, de passer un agréable moment. Elégant, raffiné, je l'ai trouvé vraiment sympa pour une histoire médiévale. J'aurais bien aimé le retrouver dans des ambiances semblables, mais hélas il semble se consacrer plutôt à son activité de coloriste. Dommage.

03/08/2011 (modifier)
Par scuineld
Note: 4/5

Dans la catégorie des bons points: - un graphisme amusant sans être exceptionnel - une idée originale dans un univers médiéval-fantastique - de l'humour qui fait mouche et qui est distillé avec parcimonie Dans la catégorie des très bons points: - l'astro-régulateur et le fait qu'il ne puisse pas faire ce qu'il veut - le paiement associé à chaque voeu Dans la catégorie des très très bons points: - Je viens de relire cette série que j'avais achetée à l'époque et elle m'a toujours plu. (une série qu'on relit avec plaisir quelques années plus tard, c'est du tout bon, vous ne trouvez pas?) - le fait que le scénario nous entraîne à la suite de différents personnages et qu'il ne sache pas "sur quel pied danser" (comme souvent évoqué dans les différentes et précédentes critiques). Perso, j'ai trouvé que c'était LE point fort de la série. Dans la catégorie des moins bons points: - les couleurs informatiques (meilleures que beaucoup d'autres, mais ça ne vaut pas la couleur directe...) Au total, je trouve cette série plus que sympa et au vu DU point fort de la série, un 4/5 est de rigueur.

23/02/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Bonne petite série de médiéval fantastique. Un dessin sympathique sans être exceptionnel. Un scénario assez tordu rempli de petites trouvailles amusantes bien exploitées. Beaucoup d’humour. Mais (car il y a un mais), la série ne semble pas savoir sur quel pied danser, et le scénario nous entraine d’une piste à l’autre. De plus, l’ensemble chute en intensité au fil des planches. Enfin, le concept de l’astro-régulateur, même s’il est utilisé avec parcimonie et intelligence (bonne trouvaille que ce principe du prix à payer), permet quand même de sortir notre héros des pires embûches avec une trop grande facilité. A découvrir ? Certainement ! A acquérir ? Uniquement si, comme moi, vous avez la chance de la découvrir à prix réduit.

23/02/2010 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 3/5

Une première bonne impression sur le tome 1 qui s'étiole au fil de la série. Série surnotée à mon avis, parce que oui pas mal mais de là à considérer cela comme un chef d'oeuvre... J'ai même trouvé l'ensemble bancal, pleins de bonnes idées ponctuent le récit mais beaucoup d'approximations rendent le tout assez commun. Le scénario change de direction plusieurs fois, comme se cherchant, bizarre constat à la lecture. Le personnage de l'astro-régulateur me tape sur le système au bout de 3 pages et je n'aime pas trop lorsqu'une ficelle scénaristique permet d'échapper à toutes les situations. C'est le principe c'est vrai, mais ici c'est un peu trop "voyant" Le vrai point fort reste l'humour et le décalage qu'a su apporter l'auteur à son histoire. Il ne se prend pas trop au sérieux, laissant la part belle à la surprise. Mais au final il n'en reste pas grand-chose, à part quelques délires ma foi bien exploités, je trouve quand même l'histoire plate et basique. Une série moyennement agréable ! A lire si vous avez l'occasion.

28/10/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Miranda

Alzéor ? C'est un de mes personnages de bd préférés, avec une personnalité proche de celle de Célestin Gobe-la-lune et un physique très ressemblant aussi. Il est vif, drôle, beau parleur, charmeur, amoureux, un peu égoïste parfois, doté d'une gestuelle tout en légèreté, un vrai chevalier. Son compagnon Obie est tout son contraire, petit, rondouillard et généreux, mais tout aussi drôle et amoureux. Et que dire de Udd que l'on ne fait qu'entendre, c'est peut-être ce qui fait tout son charme, mais j'aurais aimé d'autres aventures de ces personnages si attachants, où l'on aurait pu faire enfin la connaissance de Udd. Cette façon de mêler chevalerie médiévale, fantastique et science-fiction est surprenante et savamment traitée, sans parler des jeux de mots tous excellents et d'une originalité folle. Makyo ? Encore un scénariste qui a sur moi des effets bizarres, soit j'adore soit je n'aime pas du tout. Caryn ? Ah ! Quel joli dessin il nous offre, coloré, chaud, vivant, mouvementé, juste, foisonnant de détails, sublime, enchanteur… visuellement captivant. Ah ! Quelle expressivité dans les visages ! A quand une nouvelle série ? La lectrice que je suis ? Arrivée à la fin des trois tomes j'ai eu un petit pincement au cœur… c'était déjà fini…

11/05/2009 (modifier)
Par kalish
Note: 3/5

De cette lecture ressort un sentiment de grand n’importe quoi. Makyo ne semble pas trop savoir où il va. Il prend plein de chemins différents jusqu’à ce qu’il trouve celui qui lui fera raconter une vraie histoire. Au début le jeune héros est censé aider les parents d’un jeune devin à reprendre forme humaine ; avant la fin du premier tome, il n’en est déjà plus question. Les personnages secondaires finissent par devenir les personnages principaux. Son idée originale d’astro-régulateur lui sert un peu à justifier toutes ses pirouettes scénaristiques, personnage qui disparaîtra d’ailleurs régulièrement, ce qu’il sera très facile de justifier. Bref, pas trop d’enjeu et pas de suspense. Néanmoins, cette histoire n’en reste pas déplaisante à lire et tout le délire sur les ceintures de chastetés aide à la détente. Le dessin est plutôt réussi ; simple mais qui marche. Un peu déçu par rapport aux avis élogieux…

24/12/2008 (modifier)