Les Amours Homosexuelles de Louis XIII

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Un passage X de l'(H)istoire de France...


Gays et lesbiennes Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre Rois et Reines d'Europe

La vie amoureuse de Louis XIII comme on ne la connaissait pas. Très tôt attiré par les hommes, Louis XIII a finalement connu plus d'hommes que de femmes.... Même le fameux Cardinal Richelieu a dû se plier aux désirs du Roi pour garder son influence et le pouvoir.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
IPM
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Juillet 1990
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Amours Homosexuelles de Louis XIII
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

06/12/2004 | Kael
Modifier


Par Thobias
Note: 2/5

Amusant même si le scénario n'est pas fameux (ultra répétitif) et le dessin sans intérêt. Pas bandant pour un sous, juste rigolo, volontairement ou non, je ne saurai le dire. La scène de sexe entre Richelieu et Louis XIII qui s'achève par la crise cardiaque du premier est bien marrante. L'autre bande-dessinée porno gay un peu connue, Odeur de mâles est quand même infiniment supérieure surtout pour ce qui est du dessin. 2,5/5.

22/05/2014 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5

On ne sait pas finalement si Louis XIII était homosexuel ou tout simplement bisexuel, mais comme il n’y a pas de fumée sans feu, s’arrêter à hétéro me parait réducteur. Dans une vue d’ensemble, il a eu très peu de maitresses, beaucoup plus de favoris, pas d’enfant illégitime, et a mis 23 ans à faire ses 2 gosses (s’ils sont bien de lui, n‘est-ce pas ? là aussi le débat est ouvert !). Je le classerais dans les homos qui peuvent aller avec l’autre sexe pour d’autres raisons que sexuelles, une attirance dans le caractère, des goûts communs, ce qui n'empêche pas la relation charnelle, ou tout simplement dans le cadre d'une « obligation royale ». La narration est naïve, l’auteur ramasse l’Histoire à la pelleteuse, faisant même penser que beaucoup de décisions politiques furent prises en fonction des délires sexuels et jalousies du roi. L’auteur va jusqu’à établir une relation entre lui et le cardinal, « le bougre* » ! Mort d’avoir trop baisé ! A ça je dis : quelle imagination ! Il est vrai que sur la fin cela devient si ridicule qu’on se retrouve en pleine comédie. Mais je m’égare, parlons cul. Pour qui se prosterne aux pieds du Dieu Bite c’est une lecture aux petits oignons (hum), il y en a à toutes les pages, normal pour une bd X, sur ce point elle remplit bien sa fonction première. En gros… je dirais que c’est plutôt excitant, même si ça aurait gagné à faire moins de scènes courtes et les faire plus longues…, où le plaisir puis la jouissance auraient eu le temps d’arriver plus lentement, plus sensuellement, pour plus d‘excitation. D’ailleurs les scènes finissent par lasser un peu car elles sont trop répétitives et manquent d’imagination, que ce soit dans les poses ou les lieux où tout ce joli monde s’adonne à la luxure. Par contre j’ai trouvé assez étonnant que ce soit toujours le roi qui suce ou qui se fasse prendre, il se retrouve rarement dans le rôle de l’obturateur de trous, où alors c’est qu’il veut faire payer l’heureux élu par une petite douleur fugace qui finit par un râle de bonheur toujours suivi d’un : plus fort ! * J’ai au moins appris une chose, à cette époque les homos étaient « bougres ».

23/10/2010 (modifier)
Par Kael
Note: 2/5

La BD X homo est très rare, mais en voilà une qui peut tout à fait plaire aux amateurs du genre. Ici, pas de perversions, rien de très choquant. On est loin des BDs Sado-Maso, de l'inceste etc. C'est "juste" l'histoire de ce roi de France qui passe son temps à baiser avec ses favoris, accordant ses faveurs à ceux qui l'aiment le mieux, aux plus dociles. Rien de très excitant pour un hétéro, mais je le répète, c'est une bonne BD X gay. Mais Louis XIII était-il réellement homo ? Franchement on s'en fout :)

06/12/2004 (modifier)