Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Pacte de la mer (Kaikisen - Retour vers la mer) (Kaikisen)

Note: 2.9/5
(2.9/5 pour 10 avis)

On raconte qu’autrefois, un pacte fut scellé entre les pêcheurs d’Amidé et une créature marine. Depuis, la pêche abondante assure la prospérité de la ville. Le contrat fut toujours respecté par les prêtres shintô de la cité, jusqu’à aujourd’hui.


Kodansha La Pêche Seinen Sirènes

On raconte qu’autrefois, un pacte fut scellé entre les pêcheurs d’Amidé et une créature marine. Depuis, la pêche abondante assure la prospérité de la ville. Le contrat fut toujours respecté par les prêtres shintô de la cité, jusqu’à aujourd’hui. Mais la légende attire medias et promoteurs immobiliers, et le prêtre actuel a cédé à leurs avances. Le benjamin du clan, Yôsuké, doute de l’existence de la créature, avant de changer d’avis quand surviennent d’étranges phénomènes. Œuvre de jeunesse du surdoué Satoshi KON, Kaikisen fut publié en 1990 dans Young Magazine.

Scénariste
Dessinateur
Traducteurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Pacte de la mer (Kaikisen - Retour vers la mer)
Les notes (10)
Cliquez pour lire les avis

08/10/2004 | ThePatrick
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C’est un manga de la vieille école, proche de Jiro Taniguchi sur le fond et la forme, ce qui n’est pas pour me déplaire. Il est question d’une ville côtière où une famille veille depuis plusieurs générations sur un œuf confié par une belle créature de la mer du genre sirène. Cela a renforcé le mythe local de la protection de cette ondine par rapport à la mer qui offre alors ses bienfaits aux pêcheurs du coin. Cependant, de vilains promoteurs veulent changer la face de cette ville en introduisant des complexes touristiques dénaturant le site. Accessoirement, le responsable va s’intéresser à cet œuf capable de guérir d’un cancer par exemple. C’est joliment dessiné, avec de l’action, mais tout en restant dans une trame assez classique, opposant les traditions à la modernité. Il n’y aura pas de grandes surprises. La lecture de cette aventure demeure agréable.

07/02/2020 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Ce n'est pas le meilleur scénario de Satoshi Kon (mieux connu comme réalisateur de film d'animation), mais c'était une de ses premières œuvres. J'ai eu l'impression d'avoir déjà vu les éléments du scénario plusieurs fois : dans un village il y a un artefact qui selon la légende représente une alliance entre le village et une créature fantastique (ici c'est l’œuf d'une sirène). Il y a un conflit entre le grand-père et le père du héros et un des thèmes de l'album va justement être la lutte entre les traditions et le monde moderne. Le héros doute que la sirène existe, mais il va la voir et puis il y a aussi des promoteurs immobiliers qui débarquent au village et je pense que je n'ai pas besoin d'en dire plus... Le scénario est cousu de fil blanc et m'a plutôt ennuyé. Le dessin et la narration sont pas mal, mais cela ne sauve pas l'album. Je trouve que dans un genre similaire, le film Pom Poko était beaucoup plus intéressant et captivant.

10/11/2017 (modifier)
Par karibou
Note: 3/5

Une jolie histoire sur fond d'écologie où tout se finit bien, on se sent à l'aise comme en vacances étant enfant. Le trait est délicat, les détails précis. Mais comme le soulignent presque tous les avis précédents, c'est lisse. Peut-être qu'avec quelqu'un comme Taniguchi au scénario, on aurait eu de la matière pour relever clairement la note. Mais je le donnerai à lire à mes enfants.

23/06/2016 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5

Kaikisen est un joli conte écolo. Les partisans de la modernité et de la tradition s’opposent sur le devenir économique de leur petite ile. Le héros, partagé entre ces deux visions du monde, se doit de respecter le pacte que ses ancêtres ont scellé avec l’Ondine, une divinité marine. L’utilisation du fantastique comme allégorie de la nature donne tout son charme au récit. Graphiquement, rien à dire, c’est du beau boulot. Par contre, les personnages manquent un peu trop de profondeur psychologique à mon goût mais ça ne nuit pas à l’intérêt de l’histoire. La narration est très agréable, à la fois fluide et dynamique. Sous ses airs un peu naïfs, Kaikisen développe plusieurs thématiques intéressantes comme le développement durable, l’identité culturelle ou la marchandisation des coutumes. Plus fin et complexe qu’il n’en a l’air à première vue, Kaikisen est un beau conte moderne dont je recommande la lecture.

06/12/2012 (modifier)

Kaikisen est un joli compte écolo. Dans le livre, on peut lire que l'auteur avait à la base pensé cette histoire pour en faire un film d'animation et ça se sent vraiment beaucoup. Côté scénario : l'histoire est très linéaire, très simple. En fait, l'évolution et l'ambiance me font penser à des films comme Totoro ou Ponyo sur la Falaise. A la différence que les personnages principaux sont un peu plus vieux que dans les œuvres de Miyazaki. En tout cas, l'ambiance est agréable et l'histoire, même si très prévisible, reste très plaisante à lire. Tout est fait de façon très sobre, très humble, pas de prétention mal placée. C'est une histoire honnête qui n'est pas là pour en mettre plein la vue, mais plutôt pour faire passer un bon moment. Côté dessins : on est dans un style manga assez classique et sérieux. Les gags visuels ne sont pas légions car l'auteur n'a pas besoin de ça pour captiver l'attention de son lecteur. On sent vraiment que l'auteur a une véritable affection pour la plage et les bords de mers car les décors sont vraiment très représentatifs de ces endroits. On entendrait presque les vagues tellement l'ambiance est bien ancrée. Côté personnages : c'est assez intéressant de voir la différence de caractère entre trois hommes de trois générations différentes. On peut bien se rendre compte que ce sujet semble vraiment tenir à cœur de l'auteur. Les personnages ne sont pas forcément originaux, mais ils ont le mérite d'être authentiques. Les personnages secondaires sont plaisant également, même s'ils ne sont pas forcément très profonds. Mon avis général : Il y a une sorte de sérénité qui ressort de ce manga, c'est probablement pour ça qu'il est si agréable à lire. Après, il est vrai que l'histoire en elle-même n'est pas forcément l'une des meilleures de l'auteur, mais ça reste de très bonne facture. Je crois que pour passer un bon moment, sans avoir envie de se prendre la tête, ce manga est idéal. Il y a également une deuxième petite histoire à la fin. Elle est dans le même style narratif que la première. Toute aussi plaisante :)

08/04/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Ce manga est composé d'un récit long donnant son nom au titre et d'un plus court. Le principal est agréable malgré le rythmé peu élevé et la linéarité de l'histoire. Elle est pourtant universelle avec des valeurs que l'on peut retrouver dans tous les coins du globe. De nos jours, ce récit passerait pour une histoire écologique avant d'être fantastique. C'est ce qu'il est pourtant, en forçant les traits et le message, il est plus facile de démontrer les aspects néfastes de l'urbanisation à outrance sur le littoral. Le second récit est anecdotique mais bien construit. Le final est bien amené. Concernant le dessin, il est beau, le trait est fin et réaliste. J'ai eu du mal uniquement avec les applats gris pixelisés. Ca fait vieillot. Une bonne surprise et une lecture agréable, même le sens de lecture ne m'a pas dérangé grâce au découpage clair. Note finale : 3.5/5

22/03/2010 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Pas mal du tout malgré un début de lecture un peu poussif et manquant de fluidité. Heureusement, au bout d'un moment, l'écriture se délie un peu, la mise en scène est un peu moins hachée et le rythme s'accélère un peu pour rester soutenu jusqu'à la fin. Le dessin est sobre et précis, très lisible mais sans audace particulière, dans l'esprit Taniguchi pour situer. L'histoire quant à elle est une classique opposition entre générations face au surnaturel, aux créatures divines et à l'arrivée inéluctable de la modernité. Trois générations s'opposent : le grand-père, le père et le fils, tous trois habitants d'un petit village traditionnel qui voue un culte à une créature marine pour s'assurer la prospérité. Arrivent alors des promoteurs immobiliers sans scrupule. Comme le dit ThePatrick dans son avis, on peut faire facilement le rapprochement avec la série Tajikarao, l'esprit de mon village, c'est tout à fait dans le même esprit. La fin est sans surprise, c'est assez linéaire, mais la lecture est agréable. Une deuxième petite histoire termine l'ouvrage, sympathique elle aussi.

22/02/2010 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Mouais, bah pour faire court : c'est joli et linéaire, le tout avec une belle enveloppe fantastique. Satoshi Kon nous propose un manga qui se lit tranquillement mais auquel il manque l'intensité et les rebondissements qui sont, à mon avis, les ingrédients indispensables pour réussir dans le genre. Car si le son dessin est agréable et précis, côté histoire on se laisse bercer par le rythme des vagues pour arriver à la grosse vague finale, sans pour autant avoir eu le temps de vibrer avec nos protagonistes. Dommage donc pour ce one shot auquel il manque l'étincelle qui fait la différence.

09/01/2009 (modifier)
Par sousoune
Note: 2/5

Une petite lecture sympathique comparée à ce que je viens de lire précédemment mais sans pour autant faire pleurer de plaisir dans les chaumières. Petite explication : le scénario est bien mené. L’idée n’est pas vraiment innovatrice mais cela passe quand même sans problème. Ce qui bloque, cependant, est le manque à certains moments de rebondissements. En effet, tout va toujours bien ou se termine toujours bien alors qu’un peu plus de suspense aurait pimenté la lecture. Ça se lit facilement, rapidement mais il manque le truc. C’est assez enrageant car ce qu’on peut voir en parallèle n’est pas moche. Ce n’est pas l’extase soyons francs mais il y a pire. On a là l’exemple parfait de lecture qui me déçoit énormément. Autant j’ai lu de vraies merdes qui sont de suite cataloguées sans problème et ciao, on oublie, autant j’essaye de m’accrocher avec ce type d’histoire en espérant le déclic… Triste j’étais au cours de ma lecture, triste je reste après cet avis…

13/02/2007 (modifier)

Attention, ceux qui s'attendent à un manga dans le style de "Perfect Blue" seront déçus. "Kaikisen" sort complètement du genre roman graphique pour s'orienter plutôt vers l'action et le fantastique. Vers l'opposition entre tradition et modernité aussi, d'une manière qui n'est pas sans rappeler Tajikarao, l'esprit de mon village. Les trois générations de personnages (le grand-père, le fils et le petit-fils -- le "héros") incarnent des visions, des époques différentes. Le grand-père est très lié aux traditions, au respect quasi-inconditionnel de la nature. Le père, lui, est résolument moderne : l'homme et le progrès avant tout, qu'elles qu'en soient les conséquences. Le petit-fils enfin, est partagé (déchiré ?) entre ces deux visions, et il va devoir choisir son camp. Cet aspect n'occupe cependant pas la majorité du livre. Bien que présent, l'histoire est majoritairement plus premier degré, avec une course poursuite à la narration très fluide et dynamique après l'oeuf de l'Ondine (la créature marine qui a passé un pacte avec les humains), entre les partisans du traditionnel et les (méchants) promoteurs assoiffés d'argent... Le résultat est plutôt pas mal et se laisse lire, mais est vraiment sans surprise aucune. Encore une fois, le dessin et l'ambiance sont forts, mais cela seul risque de peiner à satisfaire un lecteur exigeant...

08/10/2004 (modifier)