Swinging London

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Histoire policière dans le swinging London des années 60.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Esotérisme Iles Britanniques Les mediums Londres

Août 1967 : Londres apprend avec stupeur la mort d'une de ses plus célèbres rock stars, Jasper Brown. Malgré les circonstances étranges qui entourent cette disparition, Scotland Yard conclut rapidement à un suicide. Pourtant, Indranah Ray, un énigmatique médium indien, et Cassandra Jones, une photo-reporter d'origine Jamaicaine, refusent cette thèse. En enquêtant dans le passé trouble de Jasper Brown, ils vont découvrir la face cachée du "Swinging London". Texte : Soleil

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Août 2004
Statut histoire Série abandonnée (voir interview de Christian De Metter) 2 tomes parus
Couverture de la série Swinging London
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

11/09/2004 | ArzaK
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture des 2 tomes. Je considère pour ma part que la série est comme finie en l'état, le second tome termine l'histoire parfaitement avec un bon petit retournement apportant une fin ouverte vers autre chose. Il faut être honnête, le dessin ou pour être plus précis la colorisation sous acide de "Swinging London" est indigeste et peu esthétique. Par contre le scénario est très efficace et plaisant, j'ai pris du plaisir à suivre cette intrigue aux personnages tranchés. Le récit est rythmé et nerveux, on n'a pas le temps de s'ennuyer. Les éléments arrivent régulièrement permettant de cerner la vrai intrigue. L'erreur de casting sur l'éditeur ainsi que les facilités graphiques étranges ne doivent pas omettre l'intérêt de cette histoire divertissante et bien pensée. Par contre ces 2 paramètres expliquent l'achat déconseillé. A emprunter, certains seront surpris agréablement.

06/01/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Beurk, que c'est moche ! De Metter est capable de tellement mieux ! En effet son dessin "rapide" et ses couleurs qui donnent des tournis à l'estomac n'incitent pas à la lecture... On peut se consoler avec une histoire relativement prenante, une plongée au coeur du Swinging London des années 1960-75. Le rythme de narration et les dialogues sont plutôt bons, et sauvent l'ensemble du rejet. A réserver aux amateurs de ce type de dessin, presqu'exclusivement...

04/05/2006 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Une histoire policière dans le Londres des années 60 ? Pourquoi pas… Il y a moins sympathique comme cadre. Croiser Mick Jagger, John Lennon ou William Borough, ce n’est jamais perdre son temps. Lire un album de De Metter, ce n’est jamais perdre son temps non plus. Ce dessinateur a une vraie patte même si ici, c’est plutôt rébarbatif à première vue : un dessin lâché, des couleurs jetées sauvagement. De Metter aime le pictural un peu brut. Ce n’est pas très attirant et facile d’accès mais cela a son charme et cela fonctionne bien par rapport au scénario. Ce dernier démarre plutôt bien, les personnages sont très vite campés, les dialogues bien foutus… mais malheureusement on a vraiment affaire qu’à un début d’intrigue bien trop mince pour un premier tome… Difficile de juger pour l’instant… Difficile aussi de conseiller ou non l’achat… On peut tout de même se demander ce que cet album fait chez Soleil. On le sait, De Metter avait signé ses premières œuvres chez Triskell (« Le curé », « Emma »…) et Triskell a été racheté par Soleil, mais dans quelle mesure cette série trouvera-t-elle son public chez cet éditeur ? D’un point vue graphique et narratif, on est à des années lumières du fond de commerce habituel de l’éditeur. Personnellement, j’aurais bien vu cette série chez Casterman par exemple… Enfin, espérons qu’un tome 2 verra le jour

11/09/2004 (modifier)