Ken fist of the blue sky

Note: 2.17/5
(2.17/5 pour 6 avis)

Enfin la préquelle de Ken le survivant! ^__^


Baston Prequel Seinen Shinchôsha/Coamix

Avant Ken, il y avait..... Ken Dans le Shangaï des années 30, Ken membre d'une gentille mafia, veut se venger d'une méchante mafia. Et quand Ken pas content, Ken exploser têtes... Sans le savoir, tu es déjà mort...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2004
Statut histoire Série terminée 22 tomes parus
Couverture de la série Ken fist of the blue sky
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

28/05/2004 | Woody
Modifier


... ou les aventures du papi de Ken le survivant (que j'aime beaucoup). Bien évidemment, il est invincible et encore plus fort que son petit-fils du futur. Les premiers tomes sont parfaitement crétins (on voit que le scénariste de la série originelle n'est là qu'en "consultant") : malgré un dessin exceptionnellement beau (surtout quand on sait que Tetsuo Hara a une maladie de la cornée et n'y voit que d'un seul oeil), l'humour est vaseux, et les histoires pas vraiment à la hauteur de la première série. Et puis, vers le tome 8, il se passe un truc, et là on retombe dans le vrai Ken : baston et émotions à fond, en même temps. Le scénariste a du revenir de vacances. C'est bien fichu, à la fois très dur, très sensible, et particulièrement gore. Je me suis toujours refusé de suivre cette série jusqu'à présent, à cause des premiers tomes, mais la deuxième partie de la série vaut vraiment le détour. Tomes 1 à 8 : entre 1/5 et 2/5 À partir du tome 8 : un bon 4/5 avec des pointes à 5/5 par moment. Note globale jusqu'au tome 16 : entre 3,5/5 et 4/5

31/01/2008 (MAJ le 31/01/2008) (modifier)

Ah, ah, ah, ah, ah !!! Nan mais sans blague, i' z'en ont pondu d'autres? Rhooooooo ! et c’est au tour de grand-papy cette fois-ci, de jouer aux madeleines psychopathes? (on tient un concept de films, là... "les madeleines contre-attaquent", "les madeleines font du ski", "les madeleines II, le retour du fils de la revanche"... oué, va falloir que je dépose ça :)) Allez, on va pas être trop méchant : le dessin est quand même nettement moins mauvais, mais c’est toujours pas terrible, terrible (oh, c’est pas moche, hein, mais bon, faut pas être difficile). L’histoire (ouais, enfin, ce qui fait office de...) est nulle (dans le sens, où il y a rien, nada, queud, peau d’balle), ça viande quand même moins méchamment que dans la série originale, mais ça pleurniche toujours autant, si ce n’est plus! Et le héros, et ben, il est moins invulnérable que son petit-fiston, ça lui arrive de pas gagner et de se faire casser les nonos. Tsssss, 'savent plus quoi inventer pour nous faire rire :)

27/12/2004 (MAJ le 13/01/2008) (modifier)

"Ken fist of the blue sky" : Pfoouu alors ça c'est un titre mortel mais c'est long je vais donc dire "Ken". "Ken" est la préquelle de "Ken le survivant" et ça raconte donc les aventures de Ken, le grand père de Ken. Ah pardon ça parle aussi de ses "pang-you". Alors en fait Ken c'est un décérébré qui latte une bande de mecs encore plus débiles que lui. Ca, c'est pour l'histoire. Pour le reste, les efforts pathétiques de l'auteur pour nous faire rire foirent, car si on rit c'est jaune d'avoir acheté ce "manga culte". Ou alors quand l'auteur fait pleurer Ken pour nous émouvoir, on rit parce qu'on ne peut s'empêcher de se foutre de sa gueule, sa gueule parlons-en, tous les persos ont la même tête, cool ! Enfin, sauf les abrutis du club des méchants qui sont des modèles uniques. En plus, c'est mal dessiné, les dessins sont trop sombres, il y a trop de disproportions, c'est très laid quoi. Je connaissais déja Buronson et je le trouvais déja nul, j'ai découvert Hara et je le trouve nul. C'est rare une telle osmose dans la médiocrité. En plus, l'éditeur profitant du succès de la licence vend ça cher, avec une couv pourrie et du papier moisi. Je vous laisse, je dois téléphoner à Courbet et son pote le bossu du front pour dénoncer l'arnaque.

20/11/2004 (modifier)

Je m'interroge sur le fait que quelqu’un ait mis 4/5 à cette BD. Ne me fusillez pas, ce n’est pas une provocation mais une question. Le premier Ken, avec Ken pour héros qui orchestrait un massacre de perforages de boîtes crâniennes me faisait déjà esquisser un rictus de mépris pour un tel étalage de nullité exhibé sans vergogne aucune par un dessineux de « Ghou, je vais te découper en morceaux » mais quand je vois qu’au lieu de changer son nom dans l’annuaire, le Mangaka revendique, persiste et signe et que je tombe sur un nouvel exemplaire de cette ânerie inaugurant une autre série, moi je fais pipi culotte ! Donc c’est la même chose, le même héros (on va pas entrer dans le jeu à chipoter avec cette histoire d’ancêtre) mais qui nous refait les mêmes implosions crâniennes dans le Shangaï du début du siècle. Au passage, il refait la toiture de l’auteur qui devait foutrement en avoir besoin (il pleut au Japon ?) pour oser refaire une série sur une telle ânerie, en n'en modifiant quasiment rien, foutage de gueule à peine voilé, y a pas d’autres mots. Le dessin est toujours laid mais on passe chez Génération Comics, ça évite les gros pâtés hideux de « J’ai Lu » ! Bref, Ken continue ses aventures, moi je vais aller voir du côté de Spirale, voir si la Manga et moi, ça peut se faire. Pas sûr !

14/06/2004 (modifier)
Par link886
Note: 4/5

A mon avis c'est vraiment quelque chose de mémorable, à acheter dès à présent. Les mythiques origines du tout aussi mythique Ken. A acheter, à lire genre un après-midi de stage, au lieu de glander sur Internet... Et puis les dessins c'est du grand... du TRES grand...

30/05/2004 (modifier)
Par Woody
Note: 2/5

Fini Ken qui explosait des têtes dans un décor post-apocalyptique, découvrez l'ancêtre de Ken, Ken (suivez bien, ne confondez pas les noms...) qui explose des têtes dans un décor historique (enfin historique, c'est vite dit). Ken se battait pour retrouver sa Julia, maintenant, Ken se bat pour retrouver.... un copain! Donc Ken2 reste du Ken (cf. avis sur Ken le survivant), seuls les dessins ont évolué (hé oui, ils sont plus beaux, enfin c'était pas très dur). Ken c'est comme un film avec Stallone, ça soulage mais jamais je payerais une place de ciné pour ça... Réponse à LINK886: Désolé mais ça vaut pas le coup de se faire griller à glander au boulot pour avoir lu un truc aussi "mythique"!

28/05/2004 (modifier)