Le Roi Cyclope

Note: 3.63/5
(3.63/5 pour 40 avis)

Dans une fosse commune peuplée de nécrophages gisent les sept fils du roi, victimes de la folie du souverain et de l'avidité d'un sorcier. De la survie de l'un d'eux dépendra l'avenir du royaume.


La BD au féminin Terres de Légendes

Le bras droit du roi, un sinistre marquis magicien, lui promet l'immortalité s'il laisse assaissiner ses 7 fils. L'un d'eux, jeté dans le puit aux morts, survit aux necrophages y vivant. Il est soigné par le gardien de l'Eden. Ce seul fils survivant est alors traqué par le sinistre marquis qui a besoin d'asservir son ame. Pour cela, il detruis l'Eden, mais laisse en vie celui qu'on appelera desormais le roi cyclope, symbole de la resistance au marquis.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1997
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Le Roi Cyclope
Les notes (40)
Cliquez pour lire les avis

12/10/2001 | Kael
Modifier


L'avatar du posteur Le Grand A

J’ai rarement lu une histoire aussi affligeante, scénario larmoyant aux rebondissements capillotractés, ponctué de niaiseries et truffé d’incohérences. Dès le tome 1 : Si j’ai bien compris le pitch, le roi ordonne l’assassinat de ses 7 fils afin que son sorcier, le marquis, accomplisse un rituel visant à lui obtenir l’immortalité, ainsi pourra t-il régner jusqu’à la fin des temps. Déjà premier problème, l’histoire s’ouvre sur le septième fils se faisant suriner par tous les pores par plusieurs lascars, et aucun ne pense à vérifier si son pouls s’est arrêté ? Personne pour penser je ne sais pas moi, à lui trancher la gorge ? D’accooooord… je ferme les yeux. Mais ensuite : une fois le forfait accompli le roi demande au marquis si pour l’immortalité c’est bon, et ce dernier lui répond qu’il y travaille, tranquille. T’as raison, ce n’est pas du tout incohérent hein, demander d’assassiner tous ses fils pour obtenir l’immortalité pour ensuite dire que « haha ouais mais non en fait, pas encore vieux, euh j’suis sur le coup t’as vu, ça servait à que dalle en fait ». Et que dit le roi ? Rien, visiblement il est aussi bête qu'une paire de poulaines. Ensuite, le capitaine de la garde qui décapite un conseiller du roi. Juste, pourquoi ?! Bon ensuite le marquis qui annonce à voix haute devant témoin que le roi il peut bien crever, pour ce qu’il en a à carrer, lui a obtenu ce qu’il voulait et qu’en plus ça pourrait bien être lui le prochain taulier. Et personne ne moufte ? Non mais sérieusement, tout le monde est complètement con dans cette histoire ou bien ? Il y a aussi ce type là, le passeur qu’il s’appelle. A quoi il sert ce glandu ? Non parce que le mec s’appelle « le passeur », pas le « gardien », ce qui sous-entend que sans lui on ne peut pas franchir la porte donnant sur le jardin immortel, et pourtant, le marquis y rentre comme dans un moulin. Vive les emplois fictifs… Ah oui il y a ce passage, un de mes préférés, où, comme dans n’importe quel conte au scénario éculé, le gentil et le méchant décident de régler leur différent par un duel à l’épée alors que, pour vous faire un peu le topo, le marquis est en position de force et le gentil est désarmé. Aucune cohérence encore une fois avec la personnalité froide et sans pitié du marquis dépeinte jusqu’ici, mais on n’est plus à ça près. Le marquis lui façonne même une épée magique et l’affrontement débute. Alors qu’à ce moment là je suis déjà en train de me bousiller le cerveau en buvant de la javel, que fait le marquis ? Il soliloque, sûr de lui, le dos tourné à son adversaire, et il est donc tout surpris lorsque celui-ci lui met une estafilade, et remportant ainsi son duel. Je… je… je vais chercher le Destop. Un récit très manichéen avec le marquis qui est très très méchant, le prince déchu est très très gentil et dark à souhait, le roi est très très con, les femmes sont très très belles. On dirait un Disney, quoi. Franchement j’ai trouvé que ça volait à peine plus haut niveau réflexion et émotion. Un tome 2 de la même trempe : Sauf que maintenant on fait aussi dans les dialogues pourris du style le prince Thalès qui annonce à sa dulcinée que « personne à part moi ne le vaincra jamais (en parlant du marquis) ». Sur quoi il se base au fait ? Sur son don de voyant ? Vu que ses visions sont plutôt du genre aléatoire et ne lui permettent pas de prédire l’avenir, j’en doute. Non c’est juste parce les dialogues sont paresseux et clichés et que les personnages se comportent comme dans une histoire à l’eau de rose. J’aime bien aussi quand la voix off nous dit que nos héros sont exilés aux frontières des royaumes annexés, mais quand Thalès part rejoindre la capitale, un freluquet dit « ce soir à la nuit, il sera là-bas ». Il est grand comme la Creuse ce royaume… Sinon, une autre brillante idée du marquis pour capturer nos deux héros en fuite : lever l’armée. Il n’y a rien de plus efficace qu’une armée en mouvement se déplaçant à la vitesse qu’on imagine pour retrouver deux personnes. Non mais c’est un génie ce mec, paraît-il. Enfant, ses parents devaient dire de lui qu’il était « spécial » mais ça a sûrement était mal interprété. Le tome 3 : je crois qu’on a compris hein, je ne vais pas le faire. Ah oui, le dessin avec peu d’encrage est tout joli, quoique l’épuration du décor me gêne quand même un peu, les couleurs à l’aquarelle sont belles comme tout, le design du marquis est bien trouvé, mais ce scénario… imbitable.

08/10/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Un avis assez mitigé après ma lecture. Le dessin me plaît bien même si je trouve que certains visages, hormis celui du Marquis qui a tendance à fluctuer, sont assez "fades". De même certaines envolées de cape ou manteau du marquis sus nommé, belles et utiles parfois, deviennent trop usitées. L'histoire est au final assez banale d'où quelques idées surnagent, le puits des morts et ses créatures, sinon le reste est assez convenu. La pâle "Ophélie" et son jardin de fleurs. Au final ce que je regrette c'est que ce Marquis qui nous est présenté comme un grand méchant ne l'est finalement pas tant que cela, il succombe un peu trop facilement, et pourquoi?, à l'amour! Je n'ai rien contre mais ici le procédé m'a semblé un peu facile. J'attendais sans doute plus de noirceur, retranscrite par le dessin. Et puis en terme de méchant, ben je trouve que le Marquis, il y a quand même bien pire. Au contraire, le roi Cyclope est trop fade et "mou" pour m'intéresser.

23/09/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Belle et récente découverte pour moi que cette histoire du roi cyclope, et de l’œuvre d’Isabelle Dethan, que je ne connaissais pas. J’ai beaucoup aimé le dessin, finalement assez original (surtout pour les personnages, même si les décors et la colorisation m’ont aussi plu). L’histoire n’est pas forcément très originale dans ses grandes lignes (elle l’est plus avec certains détails ajoutés comme ce puits où l’on se débarrasse des cadavres, et les personnages qui y vivent et le monde qui y est relié par exemple). Une histoire de pouvoir, des batailles qu’il engendre. Une histoire de prince qui veut retrouver son royaume, malgré l’adversité et grâce à l’aide d’une belle femme. Un trône dont il a été spolié par un méchant, conseiller de l’ancien roi qu’il vampirisait. C’est d’ailleurs ce personnage du Marquis, le méchant donc, qui est le plus réussi dans cette série – même si le prince Thalès n’est pas qu’un bellâtre faire valoir. Le méchant est vraiment très méchant, et très réussi : dessin et desseins outranciers ! Et Hitchcock disait bien qu’un méchant réussi garantissait la réussite d’une histoire… Un triptyque à lire donc, avec trois albums homogènes, qui nous narrent une histoire qui nous mène agréablement à son dénouement.

07/02/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Cela faisait des années que je voulais lire le roi cyclope. Il m'a fallu beaucoup de persévérance pour tomber dessus. Il faut dire que j'aime le style tout en douceur et en nuance d'Isabelle Dethan. C'est d'ailleurs considéré par beaucoup de lecteurs comme son oeuvre phare. La pression était haute et la déception facile. Néanmoins, j'ai beaucoup apprécié cette histoire en trois volumes mais en deux temps. Il est vrai que tout repose sur la personnalité hors norme du Marquis. Du coup, les autres personnages apparaissent assez fades et conventionnels à commencer par notre valeureux prince dont la série porte le titre. Il aurait sans doute fallu supprimer un personnage féminin pour réaliser le fameux triangle amoureux. Cela aurait donner plus de piment à une sauce déjà bien relevée. J'ai l'impression d'avoir tout lu et que rien ne me fait désormais plaisir. Dans ce contexte, ce vieux titre est une bonne surprise qui donne de l'espoir...

05/10/2012 (modifier)
Par jevy
Note: 4/5

J'ai relu cette série que je possède depuis ses débuts, cette semaine ; et ma foi, elle est de bonne facture... J'ai survolé les avis précédents, et je les rejoints sur deux points : la qualité graphique et notamment la colorisation mais aussi la difficulté de noter cette œuvre... J'ai longtemps hésité entre 3 et 4. Ce que l'on reproche le plus souvent à la "fantasy", c'est qu'elle en manque trop souvent !! Sous prétexte d'être libérée des règles du réel, on en attend toujours plus dans l'originalité, l'attrait, le suspense et la surprise... or, consciemment ou non, les auteurs reprennent souvent des "codes" édictés par les contes universels de notre enfance ou des univers à la Tolkien... Pour revenir au "Cyclope", oui j'ai adoré le Marquis et le récit est loin d'être convenu et superficiel... Alors, oui, cela manque parfois de dynamisme dans l'action... mais c'est sans doute le but de l'auteur qui n'a pas souhaité baser son récit sur la testostérone de ses personnages et puisque l'on est dans la fantasy alors oui un combat peut être théâtrale et se régler en 3 coups d'épée...car ici la fibre "sentimentale" prend le pas sur l'action pure... Par contre effectivement, j'aurais apprécié un Roi Cyclope un peu plus à la hauteur face au charismatique marquis... mais je respecte le travail de l'auteur et me suis bien laissé entrainé dans son histoire pas si "classique" qu'il n'y parait.

12/07/2012 (modifier)
Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

En étant le plus objectif possible, je n'arrive pas à dépasser le 3/5. Cette série à de nombreux atouts en main, avec un dessin vraiment bon, même excellent, et un personnage "méchant" qui renoue avec ces méchants qu'on adore détester. Mais le reste coince un peu. On a un héros qui finalement parait superficiel face au marquis, une héroïne qui sert à panser les blessures et à jouer avec le cœur du héros, quelques personnages secondaires qui sont trop peu présent pour s'y intéresser, et surtout un scénario assez pauvre au final. Le récit se conclut un peu vite, on lit trop rapidement, et la relecture n'apporte pas grand chose. De plus, le marquis mange la vedette de tout le monde, et finalement on ne garde que lui de toute l'histoire. Une série qui à plusieurs bonnes choses à proposer, mais dont on retiendra surtout au final son méchant, qui est le pilier central du livre. Le reste parait du coup très (trop) fade à côté. Dommage, mais l'achat n'est pas déconseillé pour autant

29/01/2012 (modifier)
Par raistlin
Note: 4/5

Cycle que je possède depuis longtemps et que je n'avais pas pris le temps de noter. Je viens de le relire, j'en profite donc pour corriger cette lacune. Je n'ai pas été déçu. Un des avis précédents faisait une comparaison avec une pièce de théâtre, c'est un peu ça en effet. Avec un méchant en point central, ça change un peu. En tout cas, j'aime le dessin doux et "stylisé", avec un nuancier de couleurs vraiment varié et agréable. Tout cela colle bien au récit. Lequel est un peu classique, certes, mais pas aussi académique qu'on pourrait le croire. On pourra reprocher un manque d'attachement aux personnages. On reste un peu distant face à ce récit. Mais c'est un conte joliment dessiné, avec des dialogues soignés, et une histoire qui tient la route autour de cet odieux marquis. J'ai noté une différence de typographie qui m'a un peu gêné dans le troisième tome. Mais c'est parce que je les ai lu d'affilé. Sinon, rien à redire. Je le recommande à la lecture. J'aurais mis un 3+ (Bien) plutôt que "Pas mal". Mais j'aime vraiment le trait et les couleurs. Alors, je vais me laisser aller pour un 4 bien bien subjectif !!! Désolé !

26/04/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

J'ai trouvé le premier tome extraordinaire, j'en aurais sauté de joie, l'idée des mangeurs de cadavres était vraiment originale et sans rien dévoiler tout le reste de ce premier tome est également extraordinaire. Ajoutez à ça des dessins et des couleurs plus que superbes. Et puis dans les deux tomes suivants tout ce côté original s'estompe et on retombe dans une histoire plutôt banale, ce fut une grande déception. Mais je reste lucide et dans l'ensemble ça reste largement correct, surtout qu'on s'attache facilement aux personnages.

15/12/2007 (MAJ le 15/08/2009) (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

Depuis mon arrivée sur Bdtheque, j’ai toujours voulu lire « Le Roi Cyclope » mais paru en 1997, il était trop tard pour obtenir les albums... Snif... Snif... jusqu’à ce jour à Annemasse, dans ma petite librairie habituelle du samedi quand j’ai aperçu une version intégrale en petit format de belle facture. Ni une ni deux, j’ai saisi l’occasion d’enfin lire cette trilogie qui avait piqué ma curiosité quelques années auparavant. En plus, pour 15 Euro, je ne pouvais pas refuser... Je connaissais Isabelle Dethan pour son travail remarquable de « Sur les terres d’Horus ». Là encore le dessin est remarquable et la colorisation entièrement réalisée à l’aquarelle... un délice. On peut aimer ou non le style d’Isabelle Dethan et ses visages aux traits parfois hésitants mais il est presque obligatoire d’admettre la qualité objective de son dessin et encore plus de ses couleurs. L’atmosphère se dégageant de l’histoire est lourde et oppressante à l’image du Marquis ! Les tons à dominance vert et gris sont immersifs... Une réussite. Le scénario est bon dans l’ensemble. Le Marquis est le principal intérêt du récit. Il est sombre, cruel, ambitieux mais pas seulement. Il n’est en fait pas si manichéen qu’il n’y paraît au premier abord. Malheureusement, l’histoire peine à véritablement prendre son envol. Isabelle Dethan a créé un personnage si parfait que le reste du récit semble en être trop dépendant. Les autres personnages sont nettement moins intéressants et le scénario peine à vraiment décoller. J’ai eu du plaisir à la lecture évidemment mais j’ai attendu l’apogée de l’histoire du roi cyclope sans jamais vraiment la voir venir. Il y a bien sur des moments clef accrocheurs mais jamais le scénario ne m’a emporté. On reste en permanence sur un faux rythme. « Le Roi Cyclope » est donc pour moi une légère déception scénaristique mais une réussite graphique. S’ajoute à cela un vrai « méchant » comme on voudrait en voir plus souvent : le Marquis.

20/07/2009 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Les éditeurs se sont donnés le mot pour sortir en intégrales leurs meilleures séries cette année et Delcourt n'est pas en reste, après Légendes des Contrées Oubliées, j'ai donc pu découvrir en format compact "Le Roi Cyclope". La première chose qui saute aux yeux, c'est évidemment le dessin et la mise en couleurs qui sont vraiment très réussis, certains visages sont un peu torturés mais j'adore les vues vertigineuses du château, et les paysages. Les ambiances, très lumineuses et paradisiaques dans le jardin de Pareïza, très sombres et pesantes en présence du diabolique marquis, sont très bien rendues. Cette lecture fut avant tout pour moi un réel plaisir pour les yeux. Le seul reproche que je peux faire c'est le côté un peu trop statique, trop figé de certaines scènes d'action, dans les combats ou dans les duels entre Thalès et le méchant magicien, on n'arrive pas vraiment à y croire et tout est réglé en trois coups d'épée, c'est beaucoup trop peu et trop mou pour faire vrai. Côté scénario, il n'y a rien de vraiment révolutionnaire dans cette histoire. On est d'emblée plongé dans le fantastique et la magie. Les thèmes abordés et les ficelles sont ultra classiques. C'est sans surprise, c'est un peu lisse et convenu, mais ça se lit bien (et je le répète : c'est très joli).

14/04/2009 (modifier)