Sous les feuilles

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Un étranger arrive dans un village. C'est un homme bizarre, qui aime les bois, leur odeur, leurs couleurs, et qui semble en connaître les moindres recoins même si personne ne l'a jamais vu dans la région.


Auteurs Italiens La BD au féminin Secrets de famille...

Un étranger arrive dans un village. C'est un homme bizarre, qui aime les bois, leur odeur, leurs couleurs, et qui semble en connaître les moindres recoins même si personne ne l'a jamais vu dans la région. Il s'installe à l'auberge du village, suscitant une certaine méfiance chez les habitants. Parmi ces derniers, Aldo dont on apprend l'histoire tragique: quand il était petit, son frère est mort dans les bois. Qui est ce visiteur étrange, quel rapport a-t-il avec Aldo, et d'où vient cette voix déchirante qui, au coeur de la forêt, appelle incessamment à l'aide ? La fin ne sera pas forcément celle que l'on soupçonne. En peu de mots, dans un style graphique très dépouillé, l'auteur de cette bande dessinée introduit, avec à la fois force et subtilité, les thèmes du secret de famille, de l'angoisse et de la mort.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sous les feuilles
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

30/03/2004 | ThePatrick
Modifier


Cet album est vraiment déroutant. On suit les pas de cet homme mystérieux, dont le visage est dépourvu de pilosité mais dont les yeux et le front sont cernés de pointillés, sans comprendre ce qu'il cherche. Les dialogues sont rares (mais pas l'apanage des seuls êtres humains, paradoxalement) mais peu à peu, certains, Aldo surtout, se dévoilent. A la fin, on reste un peu perplexe si l'on aime les histoires carrées, parce qu'ici on se situe plutôt dans un registre symbolique. D'où ma note. Le dessin contribue à cette atmosphère étrange, presque onirique, et en tous cas, très poétique. Il m'a un peu évoqué le style de David B., mais plus dans l'ambiance qu'il instaure que de par ses caractéristiques réelles, même si, chez les deux dessinateurs, le noir -que les couleurs semblent chargées de mettre en valeur- tient une très grande place. La couverture, ainsi que certaines planches, sont vraiment très belles. Voilà, il ne faut pas trop, à mon avis, chercher à tout comprendre dans cet album, mais accepter de se laisser porter par sa poésie.

02/08/2006 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Je trouve Thepat un peu dur... C'est pas si "fumeux" que ça... Bon, d'accord, on ne sait pas vraiment qui est cet étrange personnage principal (l'auteur, le lecteur?), on ne sait pas non plus qui représente le petit animal rose... mais ce mystère n'est-il pas délicieux? Le reste de l'histoire est relativement limpide, d'une extrême simplicité même! Graphiquement, c'est de toute beauté, Giandelli est une artiste précieuse. C'est envoûtant! De la vraie poésie en image! J'adore ses couleurs, ça me porte réellement. Si je ne suis pas plus enthousiaste, c'est que la fin me laisse un peu en reste... Mais cela reste du bel ouvrage! D'une finesse assez rare en bd. Cela s'adresse d'emblée à des lecteurs relativement exigeant. Peut-être plus interessés par les arts graphiques en général que par la bd, d'ailleurs.

30/03/2004 (modifier)

Je l'avoue, j'ai lu quelques bouquins de Freud, et même j'ai aimé. A côté de l'élaboration (parfois très fumeuse, parfois carrément repiquée chez d'autres) d'une théorie, il y a le charme d'une écriture très austère et désuète, et le jeu de chercher à comprendre, en appliquant les idées de l'auteur à soi. Idem pour quelques bouquins de psychologie, plus ou moins pointus, plus ou moins sérieux (en général plus que moins, quand même). Donc voilà, les lectures un peu fumeuses, je n'y suis pas étranger, et même ça me plaît parfois. Mais là, honnêtement, je ne vois pas. Soit il y a une signification cachée que m'est restée totalement invisible, soit ce livre est vide et dénué d'intérêt. Reste peut-être un ** certain ** intérêt graphique, mais pas pour moi, merci. Quand en plus le prix est de 20 euros, bon, eh, ça va bien, faudrait voir à pas trop pousser non plus, hein...

30/03/2004 (modifier)