Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Yiu, premières missions

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 12 avis)

Tandis que Yiu, la série principale, narre les derniers jours de notre Monde dans la nouvelle Jerusalem, Yiu Premières Missions, L’Année des Néo-Déchets, relate la toute première aventure de Yiu...


Anticipation Cyberpunk Les clones Prequel Sectes

Deux heures avant l’expiration d’un terrible compte à rebours, Yiu devra, seule, tenter de libérer la fille d’un haut dignitaire des mains d’un groupe terroriste aux motivations obscures... Ce que tous annoncent comme perdu d’avance. Mais l’enjeu n’est-il pas plus sombre qu’il n’y paraît ? Derrière l’apparence d’un récit de pure action, Yiu Premières Missions traite, en réalité, d’un angoissant sujet d’actualité mais sous un angle différent, celui du clonage de remplacement. .

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2003
Statut histoire Une histoire par tome 7 tomes parus
Couverture de la série Yiu, premières missions
Les notes (12)
Cliquez pour lire les avis

21/03/2004 | Kael
Modifier


J'ai mis "culte" à la série mère, mais je ne peux pas mettre la même note ici. Chaque album se lit indépendamment des uns des autres, il n'y a pas vraiment d'histoire et c'est toujours la même chose: Yiu arrive sur une prise d'otage, tue tout le monde, est grièvement blessée, prend des boosts et repart au combat pour finalement tuer le méchant (qui bien souvent a des circonstances atténuantes pour ce qu'il a fait). Je regrette que ces "première missions" n'approfondissent pas plus l'univers de Yiu, le monde en lui même est intéressant et il y a beaucoup mieux à faire. Le dessin est très bon, j'apprécie les équipements et les armes des guerriers (bon pour un ancien militaire c'est normale), ainsi que les scènes de combat mais il ne faut rien chercher de plus dans cette série. A force de répétitions, le lecteur s'ennuiera à partir du quatrième album.

04/11/2012 (modifier)
Par McClure
Note: 2/5

Je reste sur ma faim. Je n'ai pas pris mon pied à la lecture de cette série, la faute à une action trop présente. Je trouve que l'on est dans dans la surenchère d'action, de flingage, avec cette héroïne tellement super... Alors je ne connais pas la série mère et c'est peut-être là que le bât blesse. Peut-être faut-il mieux connaitre l'univers et Yiu pour appréhender au mieux ce prequel? Une des qualités premières d'un bon récit, fut-il de BD ou d'autre médium, c'est le rythme, ou plus exactement les changements de rythme. Et là foin de tout cela, ça défouraille de partout, à renfort de découpage et de vue "dynamisante", d'onomatopées pour ceux qui comprennent pas bien le dessin... ça va tellement vite et sans temps mort que l'on en sort fatigué, visuellement également. Cela manque vraiment de finesse et c'est trop monocorde (même si rapide pour le coup). Le dessin est lui réussi mais je n'ai pas pris de plaisir non plus à regarder les cases. Peut être bien, mais pour moi je suis passé à côté...

05/01/2012 (modifier)

L'idée de base, à savoir un monde dirigé par le pouvoir ecclésiastique, m’a particulièrement séduite. D'autant plus à l'heure actuelle où l'on peut observer une recrudescence des intégrismes de toutes sortes et la réintroduction du religieux dans le pouvoir politique ou l'éducation. Vee et Téhy nous livrent ici une vision apocalyptique du futur où Yiu, l’héroïne est une tueuse missionnée par le pouvoir religieux. Chaque tome nous narre ainsi une des missions que doit réaliser Yiu. De ce fait, l’action est omniprésente, peut être un peu trop, diront certains, notamment dans les deux premiers tomes. Un soin particulier est apporté à chaque fin de tome avec un final révélant généralement les raisons et parfois l’absurdité de sa mission. La critique tant de la religion que du modernisme au détriment de la qualité de vie est omniprésente au milieu d’une débauche de coups de poings et autres uppercuts et de grandes giclées de sangs. Eh oui c’est violent voire très violents pour certains tomes. Le dernier tome expliquant comment Yiu est devenue mercenaire tueuse est le plus abouti selon moi. Il permet de comprendre comment elle est devenue si dure et offre un récit particulièrement poignant. Côté dessin c'est plutôt bon. Les personnages futuristes évoluant dans un monde apocalyptique, digne de Mad Max, sont tous très stylisés, que ce soit pour les néo-déchets, dans l'univers asiatique décrit dans le second tome ou encore pour les espèces de terminator (Unités Shoot-to-kill) courant après Yui dans les tomes 3 et 4. Ils restent toutefois un peu trop stéréotypés à mon goût, tous les hommes étant musclés comme schwarzie et les femmes ayant des courbes a réveiller un mort…. A noter que cette série est le spin off de la série mère Yiu que je n'ai pas encore lue (mais ça ne saurait tarder!) En résumé, une BD d'action de très bonne facture et qui tend à s'améliorer au fil des tomes. Originalité : 3/5 Histoire : 3,5/5 Dessin : 4/5 Mise en couleur : 4/5 NOTE GLOBALE : 14,5/20

08/06/2009 (modifier)
Par Chelmi
Note: 3/5
L'avatar du posteur Chelmi

"Yiu, Premières missions", le spin off de YiuTéhy et Vee content, comme le titre l’indique, les premières missions de Yiu. Dans la série mère, l’action avait déjà la part belle, mais ici, le rythme est encore plus endiablé. Moins de blabla, moins de fond, mais ça va à cent à l’heure. C’est un choix, perso, j’aime bien même, si ma préférence penche pour l’autre série. Encore que j’aurais préféré un juste-milieu entre les deux, mais là, je chipote. Chaque tome est one shot qui étaye, crédibilise, et étoffe ce monde apocalyptique où l’héroïne tente de survivre. On découvre comment elle en est arrivée là, d’où lui vient sa force, son agilité, son sang froid et son caractère bien trempé. Le dessin de Vax est correct et agréable à lire mais souffre malheureusement de la comparaison avec la série mère qui est d’un autre niveau. C’est plus quelconque, plus épuré, plus rapide, et donc finalement en bonne adéquation avec le scénar lui aussi plus prompt. Idem pour les couleurs (collectif), elles sont tout à fait honnêtes et fidèles mais endurent fatalement la confrontation avec celles de sa grande sœur bien plus aboutie.

01/01/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après lecture des 4 premiers tomes. Cette série est un concentré d'action mais elle frole la "sur-concentration" également. A côté de notre héroïne, le métabaron ferait presque pâle figure. A vouloir trop en faire, on sort du concevable. Rien ne peut atteindre Yiu, et quand delà arrive quand même, il y a des raccourcis scénaristiques qui la sauve : résurrections dans le tome 2, sauvetage par la spider qui apparait comme l'ustensile le plus efficace que la BD ait connu. Cette série prend parfois ses sources dans le manga pour l'ultraviolence et le comics pour le côté limite superhéros de Yiu. La bonne surprise est surtout au niveau du dessin : il est vraiment beau, certaines cases valent la peine de s'y attarder. La colorisation participe grandement à l'esthétisme de l'ensemble. On ne peut pas déconseiller l'achat, mais il ravira surtout les fans d'action sans limites. Dessin : 4,25/5 - Scénario : 2/5

17/01/2008 (modifier)
Par Lordstone
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

La couverture : Ma première agréable surprise en achetant les Yiu Premières missions est la qualité de la couverture. Le détail du dessin et les couleurs vifs. Car à l'ouverture de ces PM et en les feuilletant, le dessin et le style sont les mêmes. Je ne suis pas déçu, contrairement à d'autres BD, à avoir une couverture accrocheuse et des planches un ton en dessous. Avec Vax au dessin et Stambecco aux couleurs, on ne peut quasiment rien dire. On cherche parfois à trouver la petite erreur. La conclusion pour une fois est simple si vous aimez la couverture vous aimerez le dessin. Je dis quasiment car peut être à cause de l'impression, je trouve quelques rouges et bleus légèrement saturés. Mais franchement rien à redire. Les dessins portent l'action à son apogée. Scénario : Déjà réussir à faire une histoire en 1 tome c'est déjà pas mal. De plus, à aucun moment on ne peut laisser la BD pour une pause car justement il n'y a pas de break possible. On finit donc la BD en une seule traite sans avoir vu le temps passé avec une conclusion surprenante (comme à chaque PM) et poignante. A la fin, on demande déjà la suite (et on regrette presque que l'histoire ne tient qu'en un seul tome tellement on souhaiterait avoir la suite). Que dire de plus, rien car je pourrai dévoiler une partie de l'histoire, des ninjas qui ne cherchent pas à faire dans la dentelle et une Yiu qui ne se pose aucune question (efficace et avec bavure).

08/01/2008 (modifier)
Par becool
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Je découvre cette série avec le tome 5 "exfiltration Geisha" sorti récemment, et... je me suis procuré les quatre premiers dans la foulée ! C'est excellent ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas accroché comme ça dés la première lecture. Amateur de science fiction et d'ambiances apocalyptiques, je suis comblé. C'est tout un univers cohérent (mais Ô combien cauchemardesque) qu'a mis en image Vax, que je ne connaissais pas. Son trait est déjà très maîtrisé pour un nouveau dessinateur et on peut suivre son évolution au fil des tomes. Très dynamique, tout en mouvement, magnifiquement mis en couleur. Bref, un régal. Les scénarii n'ont rien de compliqués mais sont terriblement efficaces! Des "one-shot" tout en action, violence, speed bien géré avec rebondissements et surprises à la clé. Bravo Téhy. Une vraie belle surprise, une héroïne racée. Je pense que je vais bientôt craquer pour la "série mère".

13/12/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette série fonctionne davantage comme une extension de la série Yiu que comme un véritable prequel. Elle permet en effet d’en apprendre davantage sur le monde complexe et sombre imaginé dans la série mère et ouvre quelques réflexions de plus sur la science, les religions et le sort de l’humanité. Le dessin est presque aussi bon que dans la série originelle, même si elle présente moins de décors grandioses et gothiques. Les couleurs sont également un peu plus lisses, ce qui n’est finalement pas trop pour me déplaire car elles sont aussi plus variées. Quant aux scénarios, ils se scindent en histoires en un tome, nettement axées sur l’action mais amenant à chaque fois quelques sujets de réflexions et thématiques intéressantes. Comme pour la série mère, il ne faut pas être allergique aux combats, explosions et autres giclées de sang. De même, il ne faut pas chercher trop de réalisme car les auteurs jouent la carte de l’action débridée façon comics américain voire manga, où l’héroïne est dotée de capacités nettement au-delà des limites humaines et où la technologie et notamment les armes sont également un peu… arrangeantes avec le scénario. J’ai par exemple un peu rigolé quand j’ai vu la quantité de projectiles hyperpuissants que les petits pistolets automatiques de l’héroïne pouvaient envoyer avant de recharger. Une bonne série de divertissement, dotée d’un bon graphisme et du même bon background que la série Yiu. A lire si vous n’êtes pas allergique à l’action pure et à un décor de dark SF.

12/07/2007 (modifier)
Par Djedie
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Alors là, je suis franchement sur le c** Cette BD est excellente, tant par le graphisme que par le découpage, je n'ai pas encore trouvé une autre BD à la hauteur en ce qui concerne l'action (mais ma culture BDesque n'est pas des plus complètes). C'est vrai que de l'action il y en a, faut aimer ! (ce n'est pourtant pas ce que je préfère habituellement), mais dans "Yiiu", l'esthétique du mouvement m'impressionne vraiment. La colorisation est aussi très belle, très contrastée entre le chaud et le froid, les ocres, rouges, oranges, et les bleus, verts, turquoises. Et malgré la grande place laissée à l'action, je trouve les scénarios assez élaborés, voir philosophiques. Je la conseille vraiment aux amateurs de beaux graphismes.

12/05/2007 (modifier)
Par Don Lope
Note: 4/5

Efficace est le mot qui me vient à l'esprit pour commenter cette série dans l'univers de "Yiu". Quoique la lecture du cycle mère ne soit pas une absolue nécessité, elle permet de mieux comprendre la motivation de la jeune Yiu et met en perspective la tache qui l'attends dans le cycle principal face à l'antéchrist. Moins ambitieux que "Yiu", ce spin off antérieur se consacre à l'action pure et dure et réussit parfaitement sa tache. Les dessins ne sont peut-être pas aussi impressionant mais il y a un vrai sens du découpage et un dynamisme certain. Très bon dans le genre action quoi, avec de plus un deuxième tome qui casse vraiment la baraque.

23/06/2004 (modifier)