Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Last

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Série abandonnée mais reprise/refondue dans la série Finkel. Un univers marin, une mystérieuse maladie sévit sur les enfants à leur naissance, les transformant en mutants mi-marin / mi terrestres, et racourcissant leur éspérance de vie. Seul antidote : une algue appelé Souffle De Vie. Un seul album pour une série inachevée quand les éditions Blanco firent faillites.


Maladies et épidémies Reprises / Refontes

"Le petit peuple Néda savait faire pousser cette herbe, qu'il nommait Souffle de Vie, on vendait l'algue à la compagnie qui devait sauver des milliers d'enfants. Beaucoup de nouveaux-nés venaient au monde avec une maladie les empêchant de venir au monde à l'air libre. Leurs poumons avaient subis la Mutation, ils devaient vivre en millieu marin et leurs vie était limitée". Le héros, Last, homme solitaire qui possède le don de la mystérieuse Téorie du Crabe, aidée d'une navigatrice et de son petit apprenti, vont aider la Compagnie dans sa mission de commercer le Souffle de Vie et lutter contre les trafiquants et mercenaires qui veulent s'approprier l'Algue. L'histoire ne dépassa pas le tome 1 mais cette série est l'ébauche de la série "Finkel", disponible sur BDThèque.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1990
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Last

L'avatar du posteur Mac Arthur

Etonnant album … du moins pour les fans de Finkel. Last est en effet ce que serait devenu Finkel si les éditions Blanco n’avaient fait faillite. L’univers des deux séries et leurs auteurs leur sont communs, et Last apparaît vraiment comme un brouillon de l’excellente série susmentionnée. Le dessin de Gine est toujours aussi « limite ». Je n’arrive en effet pas à être totalement convaincu par son trait hésitant. Mais, plus encore, sa colorisation est tout sauf réussie. Et malgré cela, il se dégage de la série un charme indéfinissable. Allez comprendre … Le scénario de Convard est bien dans la lignée des ses autres productions. Un peu trop de grandiloquence, mais un univers bien construit et fidèle aux règles du genre (la science-fiction). Les rebondissements ne manquent pas et les personnages sont attachants. A terme, l’idée du héros solitaire aurait, je pense, vite montré ses limites, et il est heureux que cette première mouture ait été abandonnée au profit d’un Finkel aux personnages plus variés et complexes. Mais, sur ce seul tome, l'univers créé par Convard est convaincant, et l'album se lit sans déplaisir. Un objet de curiosité, à réserver aux grands fans de Finkel.

14/07/2009 (modifier)
Par Steril
Note: 3/5

Quand j'ai découvert "Finkel", j'ai eu un flash bizarre, une furieuse impression de déjà vu... "Mais, j'ai déjà lu cette bédé... mais, c'est pas possible, c'est le premier tome et il vient de sortir..." Bref, il m'a fallu quelques années pour retrouver l'endroit où j'avais lu "LAST"... et m'expliquer cette sensation vraiment étrange. Donc, depuis la parution de "Finkel", "Last" qui, dans mon souvenir, m'avait beaucoup plu, n'offre plus guère qu'un intérêt historique. Bref, mieux vaut éventuellement découvrir les premiers tomes de "Finkel", qui sont excellents (mais cette série s'essouffle tellement que c'est à se demander si ça vaut vraiment la peine).

03/11/2003 (modifier)

Pas géniale cette série (cet album), mais pour les inconditionels de Finkel, l'intérêt est majeur car cette série n'est ni plus ni moins que le prémice de leur série. Aujourd'hui pour deux sous dans une bouquinerie (où j'ai déniché mon exemplaire) on peut se le procurer (15 F pour le mien soit 1.75 euro). Le dessin est encore balbutiant, mais je répète que c'est uniquement un intérêt de curiosité.

31/10/2003 (modifier)