Jeanine

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

La célèbre héroïne de Reiser, mère au foyer modèle.


Jeanine a trois enfants, des amants de passage, de la vaisselle sale qui s'accumule, du linge sale qui s'accumule, rien à manger dans le frigo et un bidon de trois litres de vernis à ongle -- essentiel. Tout va bien donc. Mère modèle, elle préfère se dorer au soleil que de préparer à bouffer à ses gosses. Elle s'attire l'inimitié de ses voisins mais elle s'en fout.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 1987
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Jeanine
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

06/10/2003 | Don Lope
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Jeanine est pour moi la version féminine du papa alcoolique de 'Mon Papa' : ils ont tous les deux de vrais déchets humains et surtout Jeanine qui est une vraie salope. J'avoue que j'ai moins ri en lisant ce one-shot que d'autres Reiser comme 'Vive les femmes'. Il faut dire que le personnage principal est peu attachant. Heureusement, les réparties cyniques de Reiser sont toujours-là et j'adore les lire même quand elles ne me font pas rire.

19/07/2009 (modifier)

Ah Jeanine !!! C'est pas la meilleure mère que l'on puisse souhaiter... mais c'est sûrement la plus jolie. J'adore le dessin nerveux de Reiser. En 3 gribouillis, la scène est posée. Encore quelques traits et les persos s'animent. C'est vivant. Cette album est truffé de scènes inoubliables : le gosse qui souffle sur les doigts de pieds vernis de sa mère et se prend une beigne parce qu'il mate sa culotte, les piles de vaisselles qui s'entassent inexorablement, les amants renvoyés à leur médiocrité solitaire... Jeanine est un peu ce que les mamans doivent secrètement phantasmer mais que leur morale interdit : imaginer de ne plus jamais toucher au ménage, de rester libre et disposer des hommes comme d'objets, d'être malgré tout entourée de ses enfants et en être aimée et admirée passionnément... Je pense qu'il y a derrière un premier niveau de lecture de BD rigolote/provocante, une sensibilité et une justesse propres à Reiser. Je suis surpris des mauvaises appréciations de cette BD. Il est vrai que l'ensemble paraît choquant et irrespectueux mais à chaque lecture, je ressent toujours très fort cette sensibilité sur la vie, ce désir d'échapper à la médiocrité. Bon, j'arrête là en espérant ne pas être le seul ici qui croit encore aux Jeanines cachées au fond de chaque femme.

20/05/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Reiser et moi, ça ne colle décidément pas. Je ne m'attarde pas sur le dessin : je ne l'aime pas. Quant à l'histoire de cette BD là, c'est mettre en héros une femme politiquement incorrecte que je trouve personnellement antipathique dans des histoires qui ne me font pas rire. Une nouvelle tentative d'irrévérence à la Reiser, une focalisation sur un perso un peu trash, plein de défauts et en principe marrant dans sa caricature de la mégère flemmarde et égoïste. Bof... Ca se laisse moyennement lire mais, franchement, je n'ai pas accroché.

04/11/2004 (modifier)
Par Don Lope
Note: 2/5

Héroïne la plus connue de Reiser, Jeanine ne m'a pas vraiment convaincue. C'est parfois assez drôle, on voit que les hommes n'ont pas le monopole de la beaufitude mais c'est assez redondant sur la longueur. Pas le meilleur Reiser à mon avis. Carrément cher en plus.

06/10/2003 (modifier)