Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Omega (The Hum)

Note: 1.67/5
(1.67/5 pour 3 avis)

L'inspecteur Jon Kitae, cynique et désabusé, va découvrir tout un monde fantastique dont il ne soupçonnait pas l'existence suite à sa rencontre avec Tchong Myoung, un jeune chasseur de démons armé d'un sabre-foudre mythique. Le duo improvisé va se retrouver confronté à des forces qui échappent aux compétences de la police.


Diables et démons Manhwa

L'inspecteur Kitae, chargé des affaires spéciales, pensait avoir tout vu. Seulement voilà, un jour, il fait la rencontre de Tchong Myoung, un exorciste armé du "sabre-foudre", capable de vaincre les mauvais esprits s'échappant des cadavres humains. Aujourd'hui, il est question de sauver un président d'une riche société de la mort qui plane sur lui, Kitae est donc sollicité pour ce boulot qu'il trouve hors de ses capacités tant le niveau de surréalisme est élevé. Heureusement pour lui, il sera aidé par cet étrange exorciste...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2003
Statut histoire Série terminée 6 tomes parus
Couverture de la série Omega
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

13/08/2003 | sousoune
Modifier


Soyons clairs, des manwhas je vais pas en lire beaucoup s'ils sont de cette qualité là. Il faut dire que Tokebi a apparemment choisi des titres très "mainstream façon shonen" pour du manga, avec beaucoup de baston... Alors bon, "Omega" ça commence très mal. C'est assez laid, le dessin donne l'impression d'avoir été fait hâtivement et ne bénéficie pas d'une bonne finition, c'est très moyen concernant les attitudes des personnages, très outrées, souvent mal représenté(e)s, et l'impression qu'on en retire donc, c'est que c'est un peu bâclé. Au niveau de l'histoire, c'est a priori assez terrible(ment mauvais) : un exorciste massacre des gros monstres, un inspecteur de police croise son chemin, et ils massacrent d'autres gros monstres. Comme le dit à peu près un personnage à un moment : "pas le temps de discuter, on va se battre". Assez navrant, et si c'est du second degré, il n'a pas réussi à passer... Par contre, ce début extrêmement laborieux suivi d'une histoire simplement très ennuyeuse se conclut sur la rencontre avec un fantôme "plus gros méchant que les précédents", et là, le fantôme tient un petit discours à l'exorciste, en lui renvoyant tout ce qu'il est (ou n'est pas ou plus, ou devrait être...) dans la gueule. Et je dois bien avouer que ce passage-là est extrêmement jouissif, parce qu'il remet en question le scénario même de ce premier tome et laisse éventuellement présager une suite intéressante. Comme en plus on n'a pas aimé le bouquin jusque-là, le fait que le monstre dise en somme à l'exorciste que c'est qu'un gros nul tout pourri suscite chez le lecteur une catharsis(*) salvatrice ! Et si on réfléchit un peu plus loin, on s'aperçoit que la conception sur laquelle repose ce manwha est celle des fantômes en Orient (ainsi que dans une certaine mesure en Occident), et ça c'est déjà plus intéressant... Alors oui, ce truc est mauvais, sans aucun doute, et sa lecture est pénible. N'empêche, je regarderai quand même ce que vaut le tome 2, sans grand espoir, mais quand même... :) (*) Catharsis : mot d'origine grecque («purification») désignant la fonction par laquelle un spectateur de théâtre, notamment d'une tragédie, se trouve «lavé» ou «purgé» de ses passions ou inclinations coupables au spectacle du destin des héros mis en scène. Par extension, on parle aussi de la fonction «cathartique» du théâtre en général.

10/09/2003 (modifier)
Par sousoune
Note: 1/5

Ouh la la, lire ce manhwa fut... pfiou... pas facile. Les 30 premières pages tiennent de l'effort surhumain, la suite, par contre, coule un peu mieux sans toutefois crier au génie... Le scénario, qui s'installe petit à petit, est un mélange de "déjà-vu", d'humour non risible (voire con) et de galère extrême... Le début de ma lecture fut horrible, l'envie de reposer ce tome me démangeait à chaque page... Puis, d'un coup, ça allait un peu mieux. Un peu plus de compréhension avec un peu moins de connerie/charabia. Tout ça pour se dire à la dernière page que c'est du répété version plus nulle donc aucune motivation pour lire la suite... Eh eh, occupons-nous du dessin maintenant... Il est POURRIIIIIIIIIIIIIIIIII !!! Non sérieusement, il fait ultra peur tellement je le trouve affreux. Il t'attaque les yeux dès les premières pages. Pleins de défauts autant au niveau personnages qu'au niveau décors... Il t'empêche carrément la lecture et te pousse à le refermer. Bizarre mais même après avoir écrit cet avis (et après ce que j'ai mis dans le 2ème paragraphe) , j'ai envie de donner une chance à cette série... Peut-être parce que je sais que c'est en 6 tomes et donc qu'il se peut que niveau scénario ça se développe très vite voire très bien (rhaaaaaaaaaaa l'espoir...). Les dessins peuvent (doivent) évoluer très vite pour ne pas gâcher totalement la série... Ouais, en fait, je pense que je jetterai un oeil sur le tome 2 histoire de voir ce que ça donne... Si j'y pense quoi. ;)

13/08/2003 (modifier)
Par Odin
Note: 2/5

J'avais écrit une chronique pour Blam! juste après la lecture du premier tome et je l'avais noté 6/10. J'avais trouvé que malgré les nombreux points négatifs (que souligne sousoune), il méritait quand même une chance. Mais après mûre réflexion et après avoir reparcouru les pages de cet album, je suis bien obligé de me rendre à l'évidence : c'est pas terrible. En fait, graphiquement, c'est très irrégulier. Parfois pas mal, souvent mauvais. Si les erreurs d'anatomie vous mortifient, je vous conseille de ne pas jeter un oeil à ce manhwa, vous allez tomber de votre chaise ! Quant au scénario, l'idée de départ n'est pas forcément inintéressante (l’histoire d’un homme cassé par son entreprise qui a perdu femme et enfants après un licenciement abusif... Et décide donc d'errer au lieu de rejoindre l'au-delà... D'où l'intervention des héros). Malgré ça, c'est un peu raté. On s'ennuie quand même beaucoup. Bref, à l'instar de la plupart des premières séries TOKEBI, Omega déçoit un peu. Dommage.

13/08/2003 (modifier)