Âme Augmentée (Upgrade Soul)

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Pour leur 45e anniversaire de mariage, Hank et Molly Nonnar décident de se soumettre à une procédure expérimentale de rajeunissement. Mais leurs espoirs de jeunesse sont anéantis lorsque le couple est confronté au résultat : la naissance de doubles sévèrement défigurés mais intellectuellement et physiquement supérieurs. Les Hank et Molly originaux peuvent-ils coexister dans le même monde que leurs clones ?


Les clones

Dans Âme Augmentée, Ezra Claytan Daniels, lauréat du prix McDuffie, se pose la question de ce qui façonne notre identité : est-ce la capacité de notre esprit ou la physique de notre corps ? Une version récente et augmentée de vous-même est-elle toujours vous ? Âme Augmentée a reçu le prix Dwayne McDuffie pour la diversité dans la bande dessinée, a été nominé pour les prix Eisner, Harvey, Ringo et Ignatz, et a été sélectionné comme l’un des meilleurs ouvrages par Publishers Weekly, Vulture, The Library Journal et Paste l’année de sa publication. Le cinéaste Darren Aronofsky (The Whale, The Wrestler, Black Swan, Requiem for a Dream) est l’auteur de la préface d’Âme Augmentée.

Scénario
Dessin
Traduction
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Mai 2024
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Âme Augmentée © 404 éditions 2024
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce comics ne laisse pas indifférent. BD vraiment exigeante, dérangeante et malaisante. Ame Augmentée frappe juste et fort. Qu’on aime ou pas, cette lecture marque fortement et laisse une empreinte en nous qui l’amènera pour ma part sans aucun doute sur le podium des bds SF de 2024. Un graphisme particulier, exagéré assez proche de Bill Plympton, qui m'a rappelé également par moment sur sa dernière partie et aidé par la tonalité des couleurs du Ludovic Debeurme. Des personnages à la base (excepté Del) peu attachants mais qui finalement arrive à nous touchés. Une densité folle niveau thématique dont la principale: L'Identité d'un être est interrogé à travers divers angles: Qu'est-ce-que notre identité, humanité ? Qu'est-ce-qui la définit? De ce fait des sujets tels que la mémoire, le clonage, le transhumanisme, l’immortalité, le racisme, l'autre ...son regard (Incluant celui du lecteur), sont également pleinement abordés. Bien que ces thématiques aient été déjà fortement exploités par le passé, l’originalité du récit évite tout possible écueil de redite et de lourdeur. Que dire sinon, l’histoire est très finement écrite, plutôt subtil sur bien des aspects, et bien que complexe dans ces réflexions reste compréhensible, abordable et fluide pour le lecteur. La dramaturgie se met en place, les fils se nouent et se dénouent, nous ne lâcherons pas le livre avant la fin. Encore une fois, gros travail éditorial des éditions 404 même si le texte souffre de quelques coquilles. La postface, la galerie d'affiche et les notes de l'auteur viennent enrichir et éclairer ce bouquin admirable et son élaboration. La filiation avec Aronofsky (qui signe la préface) mais surtout avec Cronenberg, est évidente. Une œuvre à découvrir et à murir. Dérangeante mais fascinante. Culte en devenir.

11/06/2024 (modifier)