Carmen Lamour - Kongo

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 4 avis)

Carmen Lamour, jeune vagabonde belge se fait engager comme porteuse dans une expédition colonisatrice au Congo.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Afrique Noire Congo belge Le Colonialisme

Pas facile d'être vagabonde en Belgique à l'époque du roi Léopold II. Carmen Lamour, afin de gagner 35 francs et de récupérer son chien, devra partir pour une longue expédition en Afrique dans l'espoir de coloniser des terres pour le roi. Mais une fois sur place, ils remarquent qu'ils ne sont pas les seuls à convoiter ces terres. Et ils y rencontrent deux militaires allemands et et deux aventuriers expérimentés qui travaillent pour le compte de sa majesté en Angleterre. Afin de savoir qui aura le droit de garder ces terres pour son pays, ils décident d'organiser une quête en plein enfer vert. Les gagnants pourront donc coloniser ces terres à leur guise.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1993
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Carmen Lamour - Kongo
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

07/08/2003 | Tony Ross
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'aime bien les deux auteurs et je m'attendais à lire un truc sympathique. Le genre d'histoire humoristique pas exceptionnel, mais qui me fait sourire. La première partie est sympathique à lire. J'aime bien l'histoire courte sur le chien qui ne comprends pas trop ce que ses différents maîtres veulent et qui sert un peu de prologue à l'histoire. L'histoire principale se laisse lire sans trop de problème au début quoique l'humour était parfois un peu lourd. Puis ils vont en Afrique et cela commence à devenir de moins en moins intéressant et j'ai complètement décroché lorsque les différents pays en compétition se retrouve dans une espèce de course. J'ai fini par feuilleter l'album. Le dessin de Maltaite dans un style plus humoristique est sympathique, mais je ne pense pas que Desberg soit fait pour les histoires purement humoristique. Sinon j'ai été surpris que l’héroïne ne se retrouve pas nue tout le temps. Je pensais que j'allais retrouvé le coté un peu érotique des histoires de Desberg et Will (le père de Maltaite) alors que cela reste très soft même si l’héroïne est sexy.

29/04/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’adore la présentation de ce récit. C’est original, très bien fait et dès cette introduction le lecteur que je suis comprend que les auteurs ne se prennent pas au sérieux. Malheureusement, dès que nos héros se retrouvent en Afrique, le scénario cherche un second souffle, qu’il ne trouvera jamais selon moi. On tombe alors dans le vaudeville le plus insipide et pas vraiment rigolo tant tout cela devient aussi stéréotypé que répétitif. Au niveau du dessin, le trait de Maltaite figure parmi ceux que j’aime particulièrement. Même si, comme le dit Ro, son trait est ici plus proche que d’habitude du gros nez franco-belge, il conserve tout son dynamisme et toute son expressivité. Les décors sont bien soignés, les personnages ont de la gueule (parfois stéréotypée mais de la gueule quand même) et l’héroïne est joliment croquée. Divertissant dans sa première partie mais franchement difficile à terminer, ce récit, je l’abandonne souvent au deux tiers de ma lecture. Par conséquent, et malgré un début que j’aime vraiment bien, j’ai du mal à accorder plus qu’un « bof » bien tristounet. Dommage ! Il y avait certainement moyen de faire beaucoup mieux, surtout si l’on tient compte du talent des auteurs.

16/08/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Je suis déçu. Je croyais que j'allais vraiment bien aimer cette BD mais je suis déçu. Je croyais que j'allais l'aimer pour plusieurs raisons. D'abord parce que Desberg et Eric Maltaïte sont respectivement un scénariste et un dessinateur que j'aime bien tous les deux. Ensuite parce qu'une histoire portant sur l'Afrique, cela ne pouvait que m'intéresser. Alors au niveau du dessin, je ne suis que moyennement déçu. Je suis déçu parce que Maltaïte y fait preuve d'un style nettement plus proche du gros-nez franco-belge qu'à son habitude. Oh, le trait est toujours très bon et dynamique, les décors excellents et les couleurs presque parfaites, mais ce style "rigolo" n'est pas ma tasse de thé et gâche le talent de ce dessinateur à mon goût. Ensuite, j'apprécie l'originalité des introductions de ce récit. La BD est en effet présentée sous la forme d'un grand film Hollywoodien. Ca commence par l'interview sous les projecteurs de la belle actrice. Puis on a droit à l'équivalent d'un dessin animé façon Warner Bros pour poser le décor et les personnages autour des aventures malheureuses d'un brave toutou des rues. Puis ensuite le film commence pour de bon. Et son début, dans un décor de port Belge et de ses ruelles, m'a bien plu même si j'attendais que l'intrigue se lance pour de bon. Et voilà, au bout de quelques pages, nos héros se retrouvent en plein coeur du Congo. Et là, ça tourne soudain à la grosse farce franco-belge avec courses-poursuites, engueulades, bagarres, méchants benêts et pas si méchants au fond, compétition et humour clownesque. Et là, j'ai complètement décroché. L'intérêt et l'originalité du début sont complètement anéantis, le récit ne devient plus que de la grosse rigolade sans originalité et en fait surtout pas drôle, enfin pas à mon goût. Comment expliquer la colonisation du Congo-Zaïre avec un gros nez rouge et des péripéties "rigolotes"... Bref, grosse déception pour moi qui attendais nettement mieux de Desberg et Maltaïte.

13/05/2007 (modifier)
Par Tony Ross
Note: 4/5

Ca commence comme un film. On voit la grande actrice Carmen Lamour monter les marches, elle vient promouvoir son nouveau film : Kongo! S'ensuit un court-métrage sur le chien qui sera l'un des principaux personnages du film qui suivra. Puis, enfin : "Carmen Lamour dans Kongo"! L'histoire débute en Belgique, où notre pauvre Carmen se bat afin de survivre dans cette rue hostile. C'est triste, c'est sombre, c'est glauque... Puis, elle se fait engager pour faire partie d'une expédition colonisatrice en Afrique. Là commence l'extraordinaire épopée de Carmen Lamour. Les décors sont superbes, les Africains sympas, la concurrence marrante... Une incroyable aventure dans l'enfer vert commence alors... Génial ! Tout bonnement génial ! Les dessins sont géniaux, les textes formidables, les couleurs attrayantes,... Une toute grande BD, qui mériterait d'être 100 fois plus populaire que ce qu'elle est. C'est beau, c'est drôle, c'est intelligent... Parfait divertissement.

07/08/2003 (modifier)