4 vieux enfoirés (4 vecchi di merda)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Que dire pour ne pas vous voler l'essentiel de cet album ? Le mieux est d'en rester là.


Auteurs italiens Les petits éditeurs pendant la pandémie

Un vieux type qui a fait bruler sa maison erre dans une banlieue déprimante sans trop savoir si le mieux ne serait pas de se suicider. Il est hébergé dans la voiture de son neveu puis et pris en stop par une femme avec un petit pansement inoffensif sur le front.

Scénario
Dessin
Traduction
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série 4 vieux enfoirés © Rackham 2020
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

11/02/2024 | Canarde
Modifier


Par Canarde
Note: 3/5
L'avatar du posteur Canarde

Me voilà bien surprise devant l'âge des auteurs, nés en 1979 et 1980 (soit plus jeunes que moi) alors que je pensais avoir à faire à un duo de la génération de mes parents, avec une sorte de brume héritée de l'équipe de Charlie Mensuel, entre provocation gratuite, fantasmes sexuels masculins et envie de renverser l'ordre politique. Un noir et blanc au trait très appuyé confirme cette atmosphère punk. Tout est laid, sale, saignant, absurde, mais les liens familiaux restent une bouée à moitié dégonflée à laquelle s'accrochent malgré tout les 3 personnages principaux. Une autre bouée est la musique puisque les 4 enfoirés s'étaient rassemblés dans leur jeunesse pour monter un groupe. Ce livre est quand même une aventure et c'est ce qui m'attire dans cette esthétique déglinguée. Au début, on pourrait imaginer que ç'est une sorte de critique sociale à la comics underground : Un vieux type qui a fait bruler sa maison erre dans une banlieue déprimante sans trop savoir si le mieux ne serait pas de se suicider. Il est hébergé dans la voiture de son neveu puis et pris en stop par une femme avec un petit pansement inoffensif sur le front. Et là ça part vers autre chose, mais je ne vais pas vous le raconter parce que ce serait vous priver d'une part de l'intérêt de la BD. Je ne peux pas dire que c'est une BD réussie, parce que la construction laisse un peu à désirer ; mais je pense que son atmosphère gardera une place dans mes souvenirs parce qu'elle utilise des symboles bizarres parfois effrayants parfois ridicules, et cet assemblage donne l'impression de sortir d'un cauchemar dont on ne comprend pas quelle interprétation lui donner.

11/02/2024 (modifier)