Hana et Taru

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Une histoire d'amitié et de respect dans un univers fantaisiste marqué par nos actuelles préoccupations environnementales.


Nouveautés BD, comics et manga

Au coeur d'une forêt ancestrale, la jeune Taru cherche sa place parmi les siens. Issue d'une tribu de chasseurs-guerriers, elle se voit marginalisée pour sa naïveté et ses innovations ingénieuses jugées étranges. La rencontre d'Hana, une jeune humaine au passé mystérieux retenue prisonnière, sera pour elle un refuge autant qu'une porte ouverte pour trouver sa propre voie. Alors que le village est pris une fois de plus pour cible par des animaux monstrueux, Hana et Taru vont s'allier pour tenter de comprendre cette nature devenue incontrôlable et mortelle...

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Janvier 2024
Statut histoire One shot (une suite est possible) 1 tome paru

Couverture de la série Hana et Taru © Dargaud 2024
Les notes
Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

06/02/2024 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Utiliser un univers de fantasy pour parler aux jeunes lecteurs de problèmes liés à l’environnement n’est pas nouveau. Aborder par ce biais d’autres sujets comme la tolérance, le respect ou la nécessité de s’émanciper est également un grand classique. Aussi, pour réussir à sortir du lot, faut-il d’une part parfaitement maitriser son récit (notamment en créant des personnages marquants auxquels les lecteurs pourront s’identifier ou au moins s’attacher) et, d’autre part, réussir à apporter quelque chose en plus (un univers profondément intrigant, un suspense insoutenable, des scènes d’action plaisantes à lire). Et c’est à ce niveau que la série pêche à mes yeux. Rien n’est mal fait mais rien ne permet à cet album de s’inscrire profondément dans mon cœur. Déjà, je ne suis pas trop fan du dessin, que je trouve souvent trop approximatif, tant pour les physionomies des personnages que pour les décors de forêt luxuriante. Surtout, les animaux fantastiques qui sont au centre de ce livre me sont apparus peu convaincants, graphiquement parlant. Ensuite, j’ai trouvé les personnages peu charismatiques. Je les trouve trop lisses, trop fades et surtout trop prévisibles. Enfin, si les auteurs abordent des thématiques qui me plaisent, là encore j’ai trouvé que c’était finalement très superficiellement. Les thématiques liées à l’environnement (montée des eaux, réchauffement de la forêt) semblent finalement plus anecdotiques qu’autre chose. Les liens familiaux d’une des deux héroïnes sont vraiment trop classiques à mon goût. Seul reste la leçon de tolérance et d’écoute, qui permet aux deux héroïnes d’apporter une solution pacifique à un problème source de violence. Enfin, j’aurais vraiment aimé une mise en page plus dynamique, plus explosive. Les scènes d’action manquent régulièrement de clarté selon moi, et même lorsqu’elles n’en manquent pas, ça n’explose pas. Si ce récit est présenté comme un one-shot, sa fin ainsi que le sous-titre donné à ce tome laissent penser qu’une suite est envisagée. J’espère pour les auteurs que ce sera le cas. Un deuxième tome leur permettra sans doute de mieux affiner leur projet, d’y apporter plus de profondeur et plus de précision (tant au niveau de la pertinence des thématiques abordées qu’au niveau du dessin et de la mise en page), mais sur base de ce seul premier tome, je trouve la série trop faible pour en conseiller l’achat. PS : malgré la forte pagination, la lecture de ce tome est très rapide et donc parfaitement adaptée à un jeune public. La cible me semble d’ailleurs être les 12-14 ans.

06/02/2024 (modifier)