Autopsie d'un dépressif

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Se donner la mort peut être l'oeuvre de toute une vie.


Suicide Tout petits albums Une image par page

Dans ce volubile récit, Jean Bourguignon efface toute trace de réalité dans sa fiction ou est-ce toute trace de fiction dans sa réalité ?

Scénario
Dessin
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Non disponible
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Autopsie d'un dépressif © La Crypte Tonique 0
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

01/02/2024 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

On pourrait lire le titre comme une « autopsy » d’un dépressif. Car nous suivons un personnage, effectivement dépressif, suicidaire mais velléitaire, qui procrastine, rumine, hésite, reporte le « grand saut », chaque digression offerte par les hasards de la vie ou les retours de lâcheté ou de lucidité le raccrochant à la vie (il se prend le chou sur les conséquences de son geste sur son proprio, sur ceux qui vont trouver son corps, etc.) – qui reste toujours aussi noire et merdique quand même. Et même lorsqu’il « franchit le pas », se laisse tomber dans le vide, son suicide est aussi raté que sa vie ! La narration est assez fluide, avec, comme toujours dans cette collection, une seule image par page. Le dessin est assez simple, centré sur le personnage (parfois plusieurs – en particulier un vieux type philosophe qui lui prend la tête à plusieurs reprises, un autre type presque aussi déprimé, en tout cas aussi déprimant), avec peu de décors (le format est tout petit de toute façon). La lecture n’est pas déplaisante, mais il y a quand même des longueurs, avec surtout des monologues, c’est parfois un peu lassant – même si sur la fin ça change un tout petit peu de registre. Note réelle 2,5/5.

01/02/2024 (modifier)