Wagner - L'histoire secrète des mercenaires de Poutine

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

De l’Afrique à l’Ukraine, l’effrayante ascension des mercenaires russes. Plongée au coeur de l'armée privée la plus puissante du monde.


Documentaires Nouveautés BD, comics et manga

Du Donbass au Sahel, les mercenaires de la milice privée Wagner se sont mis au service des ambitions de puissance du président russe Vladimir Poutine. Multipliant pillages et meurtres, ces hommes ont combattu au Mali, en Centrafrique, en Libye ou en Syrie, avant de prendre d'assaut le territoire ukrainien. Aux commandes de cette machine militaro-mafieuse, amalgame d'entreprises et de communicants autant que de soldats, un homme que nul ou presque ne connaissait jusqu'alors: Evgueni Prigojine. Ancien restaurateur de Saint-Pétersbourg, ce repris de justice devenu conseiller officieux du maître du Kremlin a connu son apogée en Afrique et en Ukraine, avant de se brûler les ailes dans une tentative de rébellion aussi folle que fatale. Fruit de plusieurs années d'enquête, cette BD retrace l'ascension et la chute d'Evgueni Prigojine, mais aussi l'incroyable complexité du groupe Wagner, dont la principale réussite - qui survit à son créateur - demeure le renouveau d'une influence russe dévouée aux visées impérialistes de Vladimir Poutine.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Février 2024
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Wagner - L'histoire secrète des mercenaires de Poutine © Les Arènes 2024
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

08/02/2024 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Sur un groupe de mercenaires qui a fait la une de l’actualité depuis quelques mois, on a là un album extrêmement clair et complet. Sans doute plus d’ailleurs sur le volet le moins mis en avant par les médias, c’est-à-dire l’implication de Wagner en Afrique, alors que la partie plus récente et plus connue en Ukraine est moins développée. Mais ce « déséquilibre » (qui s’explique car une bonne partie de ce travail est paru en plusieurs parties dan « Jeune Afrique ») permet de mieux comprendre l’action souterraine de Wagner, qui défend les intérêts de ses dirigeants, comme n’importe quelle entreprise capitaliste prédatrice, mais aussi ceux de la Russie. Un peu comme le faisait ELF aquitaine en Afrique avec l’assentiment des services français liés à la Françafrique. Et d’ailleurs, les passages montrant la passivité, la naïveté des services français (Quai d’Orsay et services secrets) face à l’action de Wagner laisse pantois. On comprend mieux les déboires récents de la France dans les pays de son ancien pré carré, suite aux coups d’État soutenus par Wagner et la Russie (même si on suppose que les populations ne vont pas être mieux traitées par les Russes que par les Français). La narration est fluide, s’appuie sur des faits précis, étayés (on sent le solide travail de documentation des auteurs). Le dessin est un peu ampoulé et statique (et je ne suis pas fan de l'effacement des traits de certains visages), mais il est très lisible et finalement pas désagréable. Maintenant, l’action d’entreprises liant mercenariat et capitalisme prédateur ordinaire (visant les ressources des pays pauvres « aidés »), on retrouve ça ailleurs, il n’y a qu’à voir l’américain Blackwater en Irak… C’est en tout cas du très bon travail documentaire, et une lecture évidemment recommandée, en complément (et en moins « aride ») d’articles parus dans des revues, comme le Monde diplomatique ou Jeune Afrique par exemple. Mon seul regret, c’est que j’aurais bien aimé voir quelques pages supplémentaires pour décrire un peu plus l’ascension de Prigojine (même si les grandes lignes nous sont données).

08/02/2024 (modifier)