Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Professeur Stratus

Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)

Du Jules Verne en BD !


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Ballons et dirigeables Consensus sur une BD Hello Bédé Journal Tintin Jules Verne

Eminent et intrépide savant, le Professeur Stratus rêve de découvrir le monde et d'en percer les mystères grâce à ses inventions. Il invente un dirigeable révolutionnaire, l'Héloïse, qui va lui permettre de survoler le globe. Péripéties débridées, peuplades hautes en couleurs, imaginaire sans limites, le Professeur Stratus vole littéralement d'une aventure à l'autre.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 1990
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus

Couverture de la série Professeur Stratus © Le Lombard 1990
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

21/07/2003 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Tiens, voilà une série que j’ai découverte par hasard, et qui n’est semble-t-il pas courante à rencontrer. Et c’est bien dommage, car elle possède de réelles qualités. Même si j’ai pris du plaisir à lire ces aventures aux côtés parfois désuets, je pense qu’elles s’adressent davantage à un public plus jeune. On est clairement dans un univers inspiré de Jules Verne (cela se déroule dans la seconde moitié du XIXème siècle), avec des machines (dirigeable, véhicule amphibie, etc) directement rattachées aux constructions du maître de la SF. Les aventures se déroulent aux confins du monde connu de l’époque (aux quatre coins du monde donc), avec parfois un côté Indiana Jones (comme la dernière histoire du premier tome, se déroulant en Amazonie, assez réjouissante). Parfois recueil de plusieurs histoires courtes, ou histoire d’une quarantaine de pages occupant tout l’album, les albums possèdent un réel charme, qui joue sur un côté désuet donc, sur l’imagerie Verne/Wells, voire Tintin/Indiana Jones. Le dessin de Guy Counhaye (dont c’est la première série que je lis) est assez original. Déroutant au départ, mais j’ai bien aimé la rondeur des personnages, les visages (avec gros nez proches de masques africains), et les décors (très fouillés pour les machines). Une série qui mériterait de sortir du relatif anonymat dans lequel elle est maintenue, et qui vaut largement mieux que beaucoup d’autres du genre plus médiatisées (même si, je le répète, un lectorat plus jeune ou ado sera davantage accroché par ces aventures à la fois naïves et classiques, mais bien fichues). Note réelle 3,5/5.

10/07/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Heureusement que cette bande est parue en albums, car à l'origine, elle n'était diffusée que dans l'édition flamande de l'hebdo Tintin depuis 1989 ; je l'ai découverte par hasard en farfouillant dans les Bd d'un de mes petits cousins. J'ai trouvé cette bande plutôt sympathique, utilisant un sujet qui avait certes beaucoup servi, mais cet illustre professeur qui découvre des contrées sauvages et des trésors mythiques au 19ème siècle, secondé par ses 2 compagnons d'aventure, a quelque chose d'insolite, et l'ambiance très plaisante est très inspirée de Jules Verne. Le dessin m'a un peu surpris au départ, mais je l'ai très vite adopté, et finalement il s'accorde bien au ton des récits ; je le trouve très détaillé sur les décors et les machineries julesverniennes. Une agréable lecture sans prétention à découvrir.

18/12/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un hommage aux récits fantastiques du 19ème siècle assez réussi. Cela n'a rien de vraiment mémorable, mais les histoires courtes contiennent des bonnes idées et cela m'a un peu frustré que les trois premiers tomes ne soient composés que d'histoires courtes car chacun de ces récits pourrait faire une bonne histoire longue. D'ailleurs, le dernier album est une histoire de 44 pages et malheureusement elle est moins bonne que la plupart des courts récits quoique il y a des scènes qui sont pas mal. C'est juste que le milieu de l'histoire est moyen. Le dessin est chouette et respecte bien l'esprit de ce genre d'histoire.

03/11/2011 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'étais assez attiré par cette série. J'aimais bien son graphisme me rappelant un mélange de Tardi et de Cossu. Et j'aime ce genre de récit inspiré de romans d'aventure à l'ancienne, dans une ambiance Victorienne, à la manière de Jules Verne ou Arthur Conan Doyle. Les albums se composent d'histoires courtes. Cela permet d'aborder des sujets parfois très différents au sein d'un même album. Mais le défaut c'est que les intrigues sont parfois un peu légères et leur traitement survolé. Un nouveau lieu, une découverte, un danger, un combat ou une fuite, et hop en route vers de nouvelles aventures. Les récits se révèlent du coup trop superficiels pour me séduire. Mais la lecture est plaisante, le dessin agréable, les personnages sympathiques. Une lecture de divertissement mais j'en conseille finalement davantage la lecture à l'occasion qu'un véritable achat.

07/12/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Après lecture des trois premiers tomes, je peux dire que cette série m’a séduit. Le premier tome propose trois bonnes petites histoires courtes qui permettent à Guy Counhaye de développer ses personnages. La série est en effet menée par un trio complémentaire qui ne peut que rappeler les personnages souvent mis en scène par Jules Verne. Les histoires sont teintées de fantastiques mais, surtout, elles mettent scène un dirigeable digne de l’univers du grand romancier susnommé. Le deuxième tome est le meilleur à mon avis. La forteresse amphibie propose certes une histoire peu originale, mais l’univers mis en place par Counhaye est réellement fascinant. La filiation avec Jules Verne est inévitable, et l’histoire, rondement menée, est elle aussi digne de son inspirateur. Le troisième tome m’a quelque peu déçu. En effet, l’artiste abandonne l’univers de Jules Verne pour lorgner vers Conan Doyle. Malheureusement, le sens du suspense n’est certainement pas le point fort de Counhaye. Résultat, cet album est très prévisible et n’offre plus l’univers étrange des premiers tomes. L’album se laisse cependant lire grâce à sa bonne construction et au charisme des personnages. Au vu de sa couverture, le quatrième tome semble renouer avec l’univers de Jules verne. Nul doute que je jetterai un œil à cet album dès que j’aurai réussi à le dégotter. Au niveau graphique, les deux premiers tomes proposent une ligne claire très lisible et très plaisante. Counhaye a un trait précis et parvient à créer un univers avec une économie d’effets assez déroutante. Le troisième tome est plus élaboré mais pas plus séduisant pour la cause, la faute à l’absence de machines fantastiques à mon avis. En tous les cas, cette série vaut le coup d’œil, et devrait plaire aux amateurs de Jules Verne et de franco-belge de la grande époque. Un bon 3/5. Emprunt chaudement recommandé et achat conseillé pour les amateurs.

23/09/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une série qui est une sorte d'hommage à l'univers de Jules Verne. J'ai ainsi suivi Alcibiade Stratus -et son domestique Fédor- dans leurs quêtes de mystères. Pas mal, car le traitement apporté à ces histoires me fait penser à ces bond vieux romans populaires fantastiques de la fin du 19ème siècle ; des romans où rien ne semblait impossible malgré des postulats souvent abracadabrants. Les scénarios sont quand même bien pensés, imaginatifs, bien mis en scène par un graphisme fort réaliste qui -parfois- me rappelle ces gravures que l'on trouvait dans de très vieux journaux de la fin des années 1800, tels "Le Journal de la Mode" (j'en possède !...) Belle série, au ton juste, bien dessinée, que Jules Verne n'aurait pas reniée. Cote perso : 3,5/5

17/10/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Une curiosité que cette série. Grand admirateur des Verne, Wells et autres Conan Doyle, Guy Counhaye a créé tout seul, patiemment, cette série méconnue mais foncièrement sympathique. Le dessin, sans être révolutionnaire, peut dérouter parfois par ses aspects simplistes. Le scénario, nourri en perfusion par les oeuvres de Verne, nous permet de suivre des histoires plutôt distrayantes. manque un poil de rigueur scénaristique pour mériter le cran au-dessus, celui d'une très bonne BD. A noter que le tome 4 paraît en août 2003.

21/07/2003 (modifier)