Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Portrait inédit de Arthur Cravan

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Les mésaventures chaotiques d'un homme poète et boxeur.


Arthur Cravan La Boxe Oscar Wilde Tout petits albums

Voici enfin l'existence d'Arthur Cravan recomposée à l'identique, au moindre détail, sa folle vie parisienne, ses provocations qui firent scandale, son travail d'homme de lettres, sans oublier sa mystérieuse disparition jamais vraiment expliquée. Arthur Cravan qui ne manquait jamais de faire suivre son nom de ces mots "neveu d'Oscar Wilde" se déclarait ennemi de tout ce qui pouvait rendre la vie stupide. Il regrettait que le choléra n'ait pas emporté à trente ans les grands poètes. Mourir jeune leur eut épargné une vie mesquine. Sur ce point du moins, il fut exaucé.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2003
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Portrait inédit de Arthur Cravan

17/07/2003 | okilebo
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Arthur Cravan est une figure quasi mythique de l’avant-garde du début du XXème siècle, et il a été proche et admiré des participants du mouvement Dada, puis une des figures ancestrales des surréalistes. La lecture de la revue qu’il diffusait, « Maintenant », est toujours réjouissante. Sa vie même, réelle ou « mythique », est tout un poème. Sa fin, mystérieuse, en a fait l’égal de Vaché ou Rigaut, deux autres « suicidés de la société », pour reprendre l’expression d’Antonin Artaud. Le petit opuscule de Philippe Squarzoni est un rappel des quelques hauts faits de la vie du neveu d’Oscar Wilde, poète boxeur absolument inclassable. Personnage plus qu'atypique, mais bien réel, contrairement à ce qu'écrit le précédent posteur. Alors qu’en dire ? D’abord qu’on est à la limite de la bande dessinée, car mises à part quelques bulles, le texte est généralement en dessous et en appui d’un dessin dans chacune de la quinzaine de pages de l’album. Ensuite, j’espérais un hommage moins retenu, plus proche de la personnalité déroutante de Cravan (cette réflexion ne vaut peut-être que pour ceux qui comme moi connaissent bien Cravan et son « œuvre »). Mais je conseille tout de même lecture et achat de ce petit album. Parce que j’aime généralement ce que fait Philippe Squarzoni, et parce que tout ce qui peut répandre la force évanescente d’Arthur Cravan doit être propagé !

10/10/2014 (modifier)
Par okilebo
Note: 3/5

Après nous avoir séduit avec Garduno, en temps de paix, Philippe Squarzoni nous revient avec ce petit album (30 pages) édité chez le Neuvième monde. Arthur Cravan, ce personnage imaginaire, mais qui aurait tout à fait pu exister, est plutôt attachant. L'auteur nous décrit son parcours assez chaotique avec beaucoup d'humour. Je dois dire que le résultat est plutôt sympa. La narration est bien construite et on suit ce mini-récit avec intérêt. Le dessin en noir & blanc de Squarzoni est très réussi également. Apparemment, Il aime toujours autant les nuances de gris et c'est, ma foi, très joli donc on ne s'en plaindra pas ! Le "Portrait inédit de Arthur Cravan" n'est pas un album vraiment indispensable mais on y décèle une démarche artistique assez intéressante, et donc je le conseille malgré tout.

17/07/2003 (modifier)