Carnaval Rouge

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

Une histoire de vengeance durant la montée du nazisme.


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Allemagne Bichromie Nazisme et Shoah

Steiner, l'obscur, doit se rendre à l'évidence : comme le poisson, la Cité pourrit d'abord par la tête ! En cette année 1932, les édiles enragés et revanchards orchestrent l'avènement du Moloch nazi. Sur fond d'intrigue chandlérienne, nous errons dans la nuit si tranquillement criminelle d'une bourgade allemande de carte postale. Heidegger y est éleveur de cochons, la culture est habillée de haine, et cette série noire est une Moisson Rouge.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2002
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Carnaval Rouge
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

22/06/2003 | demainlesdauphins
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai emprunté cet album à la bibliothèque parce que la couverture et le dessin me plaisaient. C'était une erreur. Le dessin est certes bon, mais l'intrigue n'est pas passionnante. La narration n'est pas du tout fluide or, la plupart du temps, cela me fait décrocher de l'histoire et c'est ce qui s'est passé après une dizaine de pages tant je ne comprenais pas bien ce que l'auteur voulait faire. Bref, le scénario est sans intérêt et je suis totalement passé à coté de l'histoire durant ma lecture. Je vais être indulgent pour le dessin est mettre 2 étoiles, mais ça s'est joué sur peu pour que je ne mette pas une étoile.

03/07/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 2/5

Cette BD prévaut par son ambiance très lourde mais ne mène nulle part tout comme la montée du nazisme qui déchire les relations et commence à faire des victimes. Un personnage principal, détective, est embauché par l'homme le plus riche et plus puissant d'un village. On rencontre également sa fille qui ne trouve pas l'homme qu'il lui faut pour se remarier. Pourtant le père se fait vieux et la brasserie aura besoin d'un repreneur. Dans ce one-shot, l'on assiste à une fausse enquête. Le détective est là pour faire ressurgir son passé, quels sont les liens qui l'unissent avec son employeur et sa fille ? On obtient des réponses mais globalement la BD n'offre pas réellement une enquête car le fond du problème est la montée en puissance du nazisme dans cette Allemagne eu début des années 30. La narration n'est pas des plus fluide et le dessin N&B avec des touches de rouge, est correcte mais sans le petit plus. Au final, cette BD se lit mais est assez brouillonne car elle mélange pas mal de choses sans aller au bout des choses.

22/04/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 1/5
L'avatar du posteur Spooky

Pour ma part, la lecture a été plutôt difficile. Je pense que Michel Jans était au début de sa carrière quand il a produit cet album. Car le dessin est très maladroit, les personnages manquent de rigueur visuelle, seul le décor semble un peu soigné. Quant à l'histoire... J'ai eu l'impression de lire un commencement, un premier chapitre d'une histoire plus grande, plus ambitieuse. Sauf que ça se termine au bout de ce premier chapitre, en eau de boudin qui plus est. Mais ce premier chapitre m'a semblé empreint d'une incroyable maladresse. Les personnages ont des relations très particulières, mais pas du tout justifiées. Bref, j'ai dû passer complètement à côté de ma lecture.

29/08/2008 (modifier)

Une bande dessinée au petit format, mais très soignée. Ce qui frappe d'entrée dans cette BD, c'est qu'elle est en 3 couleurs : blanc, noir et rouge... L'univers de cette BD est très pesant, l'action se situe en hiver, il fait froid, il neige, beaucoup de mystères, de morts, de personnages étranges ou indésirables constituent l'essentiel de la trame. L'histoire se lit vite, mais elle se découvre doucement et avec une pointe d'angoisse.

22/06/2003 (modifier)