Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Notre dame des silences

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Le futur, décrit par Rodolphe et Serrano


Echo des Savanes Rodolphe

L'Amour, l"argent, la gloire... Les préoccupations du futur ressemblent curieusement à celles d'aujourd'hui. le monde est seulement un peu plus pollué, pouuri, violent, en un mot : invivable. ne vous étonnez donc pas si les héros dérisoires de Notre Dame des Silences ont envie de tout faire péter. On s'énerverait à moins! (Texte issu du dos de couverture). 6 histoires composent cet album : "180 minutes pour Anna" "Eva pour toujours" "Le cauchemar de Maria-Douleur" "Leïla et le tueur de dragon" "Olympia et l'homme aux livres" "Notre Dame des solitudes"

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1989
Statut histoire Histoires courtes (tome unique) 1 tome paru
Couverture de la série Notre dame des silences
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

11/06/2003 | ArzaK
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Recueil de nouvelles SF signées Rodolphe, cet album m’est apparu assez fade. L’ensemble des histoires a en effet assez mal vieilli, perdant au fil des ans son caractère « visionnaire »… qui devait déjà être très prévisible à l’époque de la sortie de l’album. L’étroitesse du format empêche tout développement tandis qu’il manque un lien fort entre ces différentes histoires. En résumé, ça se laisse lire mais ça ne marque pas. Le dessin de Serrano est froid et raide mais bien lisible. En fait, je le trouve très typé « années 80 » et par conséquent assez démodé. Dispensable même si j’ai déjà lu pire…

11/09/2012 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

J'hésite entre deux et trois étoiles. Ce sera finalement trois étoiles, parce que dans chaque histoire de cet album, il y a de l'idée. Ce n'est pas toujours très abouti mais cela reste toujours inspiré. Il y a juste que j'aurais aimé peut-être un peu plus de cohérence entre les histoires. On a parfois de mal à voir en quoi cela concerne nécessairement le futur plutôt que notre présent. Peut-être l'album a-t-il déjà vieilli... En fait, un peu à la manière de SOS Bonheur, Rodolphe pratique quelque chose d'assez courant en SF, il prend un travers de notre société actuelle, le projette dans le futur en le poussant jusqu'à l'absurde. Si chaque histoire se lit bien, la critique sous-jacente qu'elle enferme sent un peu trop le déjà-vu. Surtout aujourd'hui, à l'heure de la réalité virtuelle et de la télé-réalité (si si, deux de ces histoires concernent déjà ces sujets). Le dessin de Serrano ne brille pas particulièrement, il se contente d'illustrer de manière honnête ces histoires. Voilà donc un album oublié qui ne mérite pas spécialement d'être dépoussiéré mais qu'une lecture curieuse saura trouver appréciable.

11/06/2003 (modifier)