Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Attachements

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Quand le bondage permet de se réapproprier son corps...


BDSM Féminisme La BD au féminin Nouveautés BD, comics et manga

Alice Bienassis nous propose quatre témoignages autour de la pratique du shibari ou bondage, une culture bien particulière qui permet de réinterroger l'image du corps, et son érotisation dans une appropriation non conventionnelle.

Scénario
Dessin
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Novembre 2022
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru

Couverture de la série Attachements © Lapin 2022
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

09/11/2022 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Cet album a été pour moi l'occasion d'en savoir un peu plus sur une pratique sexuelle dont j'avais un peu entendu parler, à savoir le bondage, qui porte aussi deux noms japonais, shibari et kunraku. Sans entrer dans les détails techniques, l'idée est de se ligoter soi-même ou de laisser son/sa partenaire le faire sur soi, afin de découvrir de nouvelles sensations, qui peuvent s'avérer érotiques. Alice Bienassis, autrice dont c'est là le premier album, a comme de nombreuses femmes (pour ne pas dire toutes) été bombardée depuis son enfance par de nombreuses images qui confortent une représentation objectivée, violentée, écrasée des représentantes de son sexe. Une représentation difficile à supporter, et qui l'a amenée en tant qu'artiste, à chercher d'autres voies. Elle a ainsi rencontré plusieurs personnes adeptes de bondage, et pas seulement des femmes, pour en savoir plus. Il en ressort quatre témoignages, dont le sien, ponctués de paroles fortes, de prises de conscience qui peuvent renverser une vie. Une novice, une personne trans, un rigger qui réalise qu'il a abusé de sa partenaire, ou encore un exposé sur l'histoire du bondage, et en particulier ses origines nipponnes, voici en quelques traits le contenu de ce recueil d'histoires courtes. C'est très intéressant car le rapport entre celui (ou celle) qui manie les cordes et celui (ou celle) qui se retrouve attaché est ainsi mis à nu, pour ainsi dire, et que l'on nous expose la difficile mécanique de la communication au sein de cette relation particulière, la question critique du consentement, ou encore les limites physiques que l'on peut s'imposer à soi-même. C'est un album dont on ne peut pas sortir tout à fait indemne, car il invite à se questionner sur ses propres relations et la façon dont on gère la communication envers l'autre, ou encore le respect que l'on peut avoir par rapport à son corps. Côté dessin je ne suis pas tout à fait amateur du style d'Alice Bienassis, que je trouve encore hésitant, maladroit, quelque part. Ceci dit il y a tout de même une vraie grâce qui se dégage de ses corps, qu'ils soient libres ou engoncés, et l'autrice utilise plusieurs astuces de mise en scène pour nous faire "ressentir" les vagues de désir, la pression des cordes qui peut devenir source de plaisir, etc. Sa voix, qu'elle soit narrative ou graphique, est intéressante, et je pense qu'elle va continuer sur ces sujets un peu hors des sentiers battus. Une autrice qui ne m'a pas totalement convaincu, mais a su m'interpeller. A suivre, donc.

09/11/2022 (modifier)