Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Débarqués

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Un chauffeur, un infirmier, un trisomique et un tétraplégique sont dans une voiture...


Auteurs canadiens Handicap La trisomie 21 Nouveautés BD, comics et manga Road movie

Gil a recruté Jean-Fran pour le seconder dans un transport très particulier. Leur mission consiste à aller chercher discrètement deux handicapés de familles différentes pour les mener sur une île. Les transporteurs ne doivent pas poser des questions ; juste s'assurer que leurs colis arrivent à destination en bon état. La route sera longue et pleine d'imprévus.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Septembre 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Débarqués © La Pastèque 2022

20/09/2022 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Etrange récit que celui-ci. Il met en scène quatre personnages dont deux profondément handicapés. Ces derniers constituent le ‘colis’ qu’un chauffeur et son co-pilote/infirmier doivent mener à bon port. Les auteurs nous laissent dans le vague quant à la destination et au sort qui attendent les deux colis mais on subodore assez aisément qu’il ne s’agit pas d’un camp de vacances. S’ensuivent des réflexions sur la charge que constitue une personne handicapée pour son entourage, ou la peur pour un parent en fin de vie d’ ‘abandonner’ son enfant. Ces réflexions sont pertinentes même si secondaires dans le récit. Le centre d’intérêt demeure ce huis-clos dans la voiture, avec ce suspense quant au sort réservé aux voiturés, avec ces liens qui se nouent progressivement entre les quatre personnages, avec les galères rencontrées en cours de route. Malgré un dessin assez simpliste, j’ai trouvé ce récit prenant et intriguant. C’est à la fois léger et grave et il m’a été impossible d’abandonner la lecture avant la fin. Cette fin est peut-être le point faible de l’album. Elle est assez abrupte, à la limite de l’absurde et clôt un peu trop brutalement à mon goût cette histoire. André Marois, le scénariste de cet album, est par ailleurs auteur de polars. Je dirais que cela se sent, et que cela ne se sent pas. Ce qui est doublement positif. Cela se sent car il a un sens du rythme qui convient parfaitement au genre. Et cela ne se sent pas car ce qu’il propose est un vrai scénario de bande dessinée, bien découpé et avec une vraie complémentarité entre le texte et le dessin. Michel Hellman, le dessinateur, que je découvre ici, a un trait d’apparence assez naïve. Et je trouve le décalage entre ce trait et le fond de l’histoire tout à fait opportun. De plus, son style est très facile à lire, ses personnages sont bien typés, les scènes d’action sont dynamiques. Il y a bien quelques maladresses mais les aspects positifs l’emportent sur les quelques cases un peu plus bancales. Je ne regrette ni ma lecture ni mon achat. Ce n’est pas une œuvre majeure mais ce que ce récit propose vaut quand même un coup d’œil attentif. Un "pas mal +", en somme.

20/09/2022 (modifier)