Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Casse-noisette et le roi des souris (The Nutcracker and the Mouse King)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Adaptation libre du conte d'Hoffmann.


First Second La BD au féminin

De tous les cadeaux qu'elle trouve au pied du sapin, il y en a un qui attire particulièrement Marie Stahlbaum. C'est un Casse-Noisette, petit pantin en bois au regard bienveillant, aux joues rouges et d'apparence amicale. Son parrain Drosselmeyer, l'a fabriqué pour elle et son frère qui le casse instantanément. Quand sonnent les douze coups de minuit, Marie qui veut le réparer, descend pour le chercher sur les étagères fermées à clé. Là, sous ses yeux d'enfant, s'éveille le petit monde des poupées, soldats et le casse-noisette rangés sur les étagères ... une guerre éclate entre l'armée du Casse-Noisette constituée des jouets et la troupe des rats et des souris menée par le Roi des Souris. Effrayée, Marie fait une chute et sa mère la retrouve inanimée, le bras ensanglanté et fiévreuse au pied de la vitrine aux jouets. La pauvre enfant raconte sa nuit mais personne ne la croit sauf Drosselmeyer qui chaque soir va venir lui révéler un épisode du sortilège qui menace ce petit monde : l'histoire de la princesse Pirlipate, l'affront que représenta le vol de quartiers de lard par Dame Souriçonne et ses 7 souriceaux et la terrible malédiction qui en découlera. Pendant plusieurs nuits, Marie entrainée dans ce monde féerique de magie et d'émerveillement, de princesses malfaisantes et de batailles féroces ... découvre que la malédiction qui menace ce monde des jouets peut être brisée grâce au seul pouvoir d' une véritable amitié. N'écoutant que son courage la petite Marie décide de braver chaque piège tendu pour sauver son casse-noisette victime d'un sortilège et le royaume tout entier.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Novembre 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Casse-noisette et le roi des souris © Rue de Sèvres 2021

23/06/2022 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Casse-noisette, tout le monde a forcément entendu au moins une portion de la musique de Tchaïkovski. Mais que ce soit de l'intrigue de ce ballet, de celle de l'adaptation d'Alexandre Dumas dont il s'est inspiré, ou du conte original d'E.T.A. Hoffmann, je n'avais qu'une idée très vague et finalement très fausse. Je m'imaginais une histoire d'amour à l'eau de rose entre un soldat de bois et une jolie poupée danseuse. En fait, ça n'a rien à voir et ce n'est qu'à la lecture de cette BD que je l'ai découvert. C'est un conte de Noël allemand puisqu'il s'entame par le cadeau fait à une petite fille par son oncle extravagant et bricoleur : un véritable casse-noisette sous la forme d'un soldat de bois, objet plutôt à la mode au début du 19e siècle en Allemagne. La fillette se prend d'affection pour le jouet et se désespère quand son frère le casse à la première utilisation. Désireuse de prendre soin de lui, elle reste jusque très tard auprès de l'armoire où il doit être rangé. Et sous les coups de minuit apparait soudain la vision cauchemardesque d'une armée de souris menée par le roi des souris. Le casse-noisette prend alors vie et emmène tous les autres jouets dans une guerre pour protéger la jeune fille. Cauchemar ? Vision enfiévrée ? Réalité ? Ce n'est que le début d'une suite de péripéties où le fantastique et la fable onirique se mêlent à la réalité, tandis que le mystérieux oncle va raconter un conte de fées n'ayant a priori rien à voir avec tout cela mais qui finalement va se révéler essentiel à l'intrigue. Jamais je n'aurais imaginé une histoire aussi complexe et excentrique. Elle tient parfois du conte de fées, parfois de l'horreur, parfois du fantastique, bien loin de l'idée sage et poétique du ballet de Tchaïkovski tel que je m'en faisais l'idée. Et elle n'a rien de linéaire, avec un rythme qui s'emballe parfois et une bonne part d'action, ainsi que le récit d'un autre conte en parallèle avant que tout finisse par se recouper. J'étais un peu surpris, légèrement perplexe devant l'impression de voir des digressions qui me paraissaient confuses, mais finalement tout tient bien la route et j'ai été intéressé par ma lecture. Le dessin est pour sa part simple et efficace, avec une bonne mise en scène, donc ça se lit très bien. Bonne et intéressante adaptation d'un conte qu'en fait je ne connaissais pas du tout.

23/06/2022 (modifier)