Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Toute une vie dans des sacs en plastique

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Puissante et délicate, cette histoire parle de la misère affective avec une rare justesse. Tomas Lagermand Lundme et Rune Ryberg nous livre une plongée humaniste dans le monde de la prostitution masculine. Cet album sorti en juin 2021 au Danemark est un véritable phénomène là-bas. Il a d’ailleurs était doublement soutenu par la prestigieuse Danish Art Foundation.


Auteurs nordiques Maisons closes et prostitution

Un jeune garçon de 18 ans monte dans un taxi, direction l’hôtel habituel. Il emporte avec lui toute sa vie dans trois sacs en plastique et s’apprête à déclarer à un politicien quinquagénaire à qui il vend son corps, qu’il souhaite faire sa vie avec lui. Entre espoir et chantage, la discussion ne sera pas celle espérée. Car même si l’amour est évident, les attentes de l’un ne sont pas celles de l’autre.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 28 Janvier 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Toute une vie dans des sacs en plastique © Les Aventuriers de l'étrange 2022

09/06/2022 | Yann135
Modifier


Par Yann135
Note: 3/5
L'avatar du posteur Yann135

Je me suis procuré cet album un peu par hasard lors du génial festival BD du Pellerin en mai dernier. Rune Ryberg – dessinateur danois – n’étant pas souvent présent en France et attiré par les couleurs assez flashy de ses couvertures, l’occasion était trop belle pour ne pas découvrir son travail. Ni une ni deux, j’achète cet album sans trop chercher à découvrir l’histoire. Pour moi à brule pourpoint, je fais le lien entre plastique du titre et écologie. Je m’attends donc à un album sur ce thème. Et bien les amis ce n’est pas du tout le sujet ! Vous allez comprendre pourquoi, j ai bien été décoiffé sur ce coup là, pas besoin d’aller chez le coiffeur ! Emile – un jeune blondinet – monte dans un taxi, encombré de quelques sacs en plastique. Il se rend comme tous les jeudis à l’hôtel Royal. Il ne rentre pas par l’entrée principale mais par une porte dérobée dans une arrière-cour. Tient tient bizarre ça non ? Me serais-je trompé. Suis-je en train de lire une BD genre policier ? Cet Emile serait un tueur à gage ? Laissez tomber ce n’est pas du tout ça ! Emile est un gigolo qui va rejoindre son amant Stefan comme toutes les semaines, un homme politique connu ! Emile est plein d’espoir. Car cette fois c’est la bonne ! C’est sûr ! Il est convaincu qu’il va pouvoir refaire sa vie avec Stefan. Et c’est maintenant ! Il lui a promis. Vous l’avez compris entre espoir et chantage, cela ne va pas se passer comme convenu. Nous sommes donc loin d’une BD sur l’écologie mais plutôt sur un huis clos sentimental dans une chambre d’hôtel. D’un côté Emile qui est dans une détresse affective terrible et de l’autre son amant qui ne veut que prendre du bon temps. Le lecteur va donc rentrer dans un tourbillon de sentiments tragiques et romantiques… Un coup d’œil sur la météo des sentiments … Une tempête émotionnelle très forte à venir ! Vous ne trouverez pas les clichés habituels pour ce genre d’histoire. Non non le politique n’est pas un vieux libidineux qui abuse de sa position. Il est plutôt pathétique. C’est poignant au final ce récit intimiste. Ca prend aux tripes. A lire.

09/06/2022 (modifier)