Hypothèse 1492

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

L'histoire des grandes découvertes "réimaginée" par Toppi.


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII Auteurs italiens Linus Sergio Toppi

Que ce serait-il passé si en 1492 les caravelles de Christophe Colomb avaient fait naufrage avant d'arriver en Amérique ? Un vautour bavard raconte l'arrivée du seul survivant dans une tribu indienne des Caraïbes. Avec une ironie mordante Sergio Toppi développe cette hypothèse. Algarve 1460 Henri, Prince du Portugal est obsédé par la mer et ce qui se cache derrière l'horizon. Il veut laisser son nom dans l'Histoire et s'entoure de cartographes, de voyageurs, de scientifiques, de religieux et... de profiteurs. Un homme vient un jour lui proposer un bien étrange voyage. Ca tombe bien : notre prince est prêt à vendre son âme au diable pour devenir Henri le Navigateur. Hypothèse 1492 Une terrible tempête détruit trois navires espagnols. Seul Rodrigo, un marin de la Santa Maria, survit aux naufrages. Il s'échoue sur une petite île gouvernée par un cacique qui ne sait trop quoi faire de lui. Rodrigo s'installe au village et commence à s'intégrer. Un jour, il découvre un objet en or...

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 2018
Statut histoire Histoires courtes (2 histoires) 1 tome paru
Couverture de la série Hypothèse 1492 © Mosquito 2018

12/05/2022 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Mosquito réalise un très beau travail en publiant l’œuvre de Toppi depuis pas mal d’années (et, contrairement à ce qu’ils font pour Serpieri, ils signalent les premières publications en Italie des histoires regroupées dans leurs recueil – ici au nombre de deux). La première histoire est à la fois ancrée dans l’histoire, et fortement mâtinée de fantastique, tournant autour du personnage d’Henri le navigateur, infant du Portugal qui lança le mouvement des grandes découvertes (et qui ici offre son âme à un vieillard inconnu qui lui promet de voir « l’autre bout » de la mer). L’histoire est intéressante, mais manque un peu de densité je trouve. La seconde histoire, qui donne son titre au recueil, est une uchronie, qui tourne autour d’un marin espagnol, seul survivant du naufrage de la flottille de Christophe Colomb, qui est recueilli par un groupe d’Amérindiens – l’un des personnages principaux et narrateur étant une sorte de vautour. L’Espagnol est rapidement gagné par la soif de l’or. L’histoire a été écrite (et publiée en Italie) à l’occasion du 500ème anniversaire du voyage de Colomb. Les deux histoires sont intéressantes, mais un peu courtes. Par contre, elles donnent toutes deux à voir un grand dessinateur ! Le trait de Toppi est ici (comme ailleurs) excellent, avec un travail sur les hachures extrêmement précis. C’est simple, alors qu’il met souvent des blancs dans ses cases, on a au contraire l’impression qu’elles sont remplies, qu’elles débordent de détails. Un plaisir pour les yeux surtout, les histoires, bien qu’intéressantes, laissant le lecteur un peu frustré, j’étais prêt à lire quelque chose de plus long. Note réelle 3,5/5.

12/05/2022 (modifier)