Movie Ghosts

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Les morts ont besoin qu'on fouille les cauchemars de leur disparition. Jerry Fifth connaît tous les péchés de la Cité des Anges, des prostituées de Sunset Boulevard aux divas de Hollywood, des producteurs sur le retour aux jeunes acteurs sur le chemin de la gloire. On le paie pour trouver des amants, des enfants illégitimes, des assassins, des assassinés. Pourtant, Jerry a un problème. Il entend les voix des fantômes d'étoiles éteintes.


Cinéma Détectives privés Fantômes Los Angeles Nouveautés BD, comics et manga

Pourquoi a-t-il accès à ces voix, à ces visages en quête de vérités perdues ? Au coeur d'un siècle de cinéma, des salles à deux sous aux machines à rêve des grands studios, Jerry va découvrir les ruines d'une ville dans la ville, des secrets à l'intérieur d'autres secrets.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Avril 2022
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Movie Ghosts © Bamboo 2022

08/05/2022 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Los Angeles, Sunset Boulevard, Hollywood et autres Mulholland drive : paradis du cinéma et limbes des âmes des acteurs décédés refusant de quitter les lieux. Le détective Jerry Fifth découvre qu'il peut entendre les fantômes et que ceux-ci ont besoin de lui pour régler leurs affaires avant de rejoindre l'au-delà. Si sur le fond, le concept d'un détective qui peut dialoguer avec les fantômes n'est pas très novateur et déjà beaucoup usité en séries télévisées et autres, y mêler l'univers du cinéma et la légende hollywoodienne pouvait accoucher d'idées intéressantes. D'autant que le dessin d'Attila Futaki, malgré un encrage assez froid et quelques décors très rectilignes, ne manque pas d'élégance, d'une esthétique décorative proche de cette atmosphère de l'âge d'or du cinéma américain et de ses films noirs. Mais j'ai été désagréablement surpris par la narration d'un Stephen Desberg pourtant expérimenté en la matière. Cela démarre mal avec les premières pages empêtrées dans un monologue caricatural façon polar noir, et surtout une drôle d'incompréhension dans les scènes qui s'ensuivent. Je ne comprenais plus qui du détective ou de son client pouvait parler avec les fantômes. Cette confusion m'a fait tiquer, revenir en arrière pour vérifier si je ne confondais pas les protagonistes, et du coup cela m'a amené très rapidement à deviner la prévisible révélation qui arrive quelques pages plus loin, à la fin de cette première enquête qui sert de mise-en-bouche à la série. Par la suite, la confusion continue à perdurer sur les règles régissant ces fantômes que le détective côtoie. Il y a des incohérences dans leurs dialogues puisqu'ils disent parfois qu'ils ne sont plus des ombres ne faisant que vaguement ressentir le monde et les autres fantômes, tandis qu'à l'inverse on les voit vivre ensemble comme de purs vivants bien installés, avec même de gros doutes sur le fait qu'ils puissent interagir pour de bon avec la réalité. A côté de cette confusion, les enquêtes que mènent le héros n'ont rien de passionnantes et on s'ennuie vite. Je ne sui pas motivé à l'idée de lire la suite s'il y en a une.

08/05/2022 (modifier)