Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Lore Olympus

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une réécriture contemporaine de l'une des histoires les plus connues de la mythologie grecque : l'histoire d'amour surprenante entre Perséphone et Hadès !


Love Stories Mythologie Nouveautés BD, comics et manga Webcomics

Perséphone, jeune déesse du printemps, est nouvelle au Mont Olympe. Sa mère, Déméter, l'a élevée exprès dans le royaume des mortels, pour la protéger des tentations. Mais après que Perséphone lui a promis de s'entraîner comme vierge sacrée, elle est autorisée à aller à l'université et à vivre dans le monde glamour et trépidant des dieux. Lorsque sa colocataire, Artémis, l'emmène à une fête, sa vie entière change : elle y rencontre Hadès et l'étincelle est immédiate avec le souverain charmant mais incompris des Enfers. Tout s'accélère alors, Perséphone doit maintenant naviguer entre les jeux stratégiques et les relations déroutantes qui régissent l'Olympe, tout en trouvant sa place et en affirmant son pouvoir. (texte : Hugo BD)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Janvier 2022
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Lore Olympus

03/01/2022 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Mon avis est partagé sur cette série. Je ne suis pas très fan de BD numérique, or il s'agit ici de la version papier d'une histoire qui a rencontré un grand succès sur Webtoon. Cette réticence vient surtout du fait que la non-matérialité de ces histoires me pose problème. Une adaptation en BD "classique" réduit un peu cette réticence, mais je suis un peu méfiant tout de même. Il s'agit ici d'une histoire sentimentale, une romance naissante entre deux divinités issues de la tradition grecque ancienne, à savoir Hadès et Perséphone. j'ai un peu étudié cette mythologie lors de mes années de fac (oui, ça remonte à loin, on est d'accord), mais j'en ai gardé le sentiment diffus que ce n'était pas aussi sacralisé que le grand public peut le croire. Rachel Smythe a repris peu ou prou cette dimension, en traitant ses personnages comme des lycéens un peu en perte de repères, un peu idiots. Des adolescents typiques, en quelque sorte. C'est cette orientation qui m'a permis de persister dans ma lecture, alors que... Eh bien des histoires d'amours impossibles, on en a déjà eu des tas, en BD, au théâtre, au cinéma, et elles se recoupent souvent. ici on ne coupe pas aux jalousies, aux qu'en dira-t-on, aux menaces... On est quand même dans le milieu divin, mais curieusement on n'a que très peu d'exemples des pouvoirs de ces divinités. Du coup, sans le choix narratif dont je parlais précédemment, on se retrouve devant une bluette sans grand relief. Le dessin est un peu particulier, un peu vaporeux, mais par moments on a des petits moments de grâce suspendue, ce qui j'imagine a fait le succès de ce comic numérique. Ce n'est pas pour moi, mais j'avoue que cette histoire venue de Nouvelle-Zélande ne manque pas d'atout pour conquérir du public.

03/01/2022 (modifier)