Retrouver Ganesh

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Retrouver Ganesh est une histoire de rencontres. Celle d'Adrien, auteur de BD, et de Vimal Amarasingam, chorégraphe.


Immigrants La Danse

Celle de plusieurs cultures qui forment des identités. Celle de deux artistes qui doutent, de deux hommes qui s'interrogent sur leur parcours, sur les histoires qu'ils racontent, sur ce qui nous unit dans un monde de différences.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Juin 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Retrouver Ganesh © Delcourt 2021

12/12/2021 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Ça aurait pu être le récit authentique de l'immigration en France d'un jeune Sri-lankais devenu ensuite danseur et chorégraphe. Ça aurait pu être le récit de la mise en place de sa dernière chorégraphie où il raconte cette migration et le problème de la double culture et de l'acceptation par autrui. Mais au lieu de cela, ces deux sujets n'apparaissent qu'en trames de fond, brièvement abordés, et, hormis un ensemble de planches muettes où se dessinent les courbes de la danse du personnage principal, la grande majorité de l'album porte sur l'introspection de son propre auteur qui réfléchit à son œuvre, à sa relation avec le fameux chorégraphe, ce qu'elle lui inspire et les nombreux doutes que la collaboration qu'il lui propose projette en lui. En définitive, c'est le récit d'un artiste qui met en scène sa difficulté à appréhender l'esprit d'un autre artiste. Et autant dire que ça m'a ennuyé. Je suis hermétique à l'art de la danse, et comme pour l'art musical, l'adaptation forcément tronquée de cet art en BD ne m'aide pas à m'y intéresser davantage. Certes les courbes ainsi dessinées sont gracieuses mais elles ne me parlent pas, ne me touchent pas. Le sujet de la double culture et de l'immigration aurait pu être passionnant, d'autant plus qu'il est rare d'aborder le cas particulier du Sri Lanka. Mais on n'en voit ici presque rien, à part le ressenti du trouble de l'artiste et la rage contenue du danseur. Et pour ce qui est des états d'âme artistiques, ce n'est pas un sujet qui m'intéresse. Cette BD n'était donc pas pour moi et n'a pas su m'atteindre.

12/12/2021 (modifier)