Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Berezina, d'après le récit de Sylvain Tesson

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Deux siècles après la retraite de Russie, Sylvain Tesson refait la route de l'armée napoléonienne déchue... en side-car et en plein hiver.


1799 - 1815 : Le Premier Empire - Napoléon Bonaparte Carnets de voyages Froid. Neige. Glace Motos et motards Napoléon Bonaparte Nouveautés BD, comics et manga Road movie Russie

Ils sont cinq : trois Français et deux Russes. Unis par l'amitié et par un grand défi, ils décident de commémorer à leur façon le bicentenaire de la retraite de Russie : en suivant le chemin emprunté par les troupes françaises en pleine débâcle. Partis de Moscou, Sylvain Tesson et ses amis traversent l'immense Russie, la Biélorussie, la Pologne et l'Allemagne, faisant route vers Paris au volant de leurs Oural, ces side-cars russes réputés indestructibles. En chemin, ils franchissent le fleuve Berezina, devenu au fil du temps un nom commun pour désigner les échecs les plus cuisants... Porté par la langue et l'esprit d'aventure de Sylvain Tesson, le plus fameux des écrivains voyageurs contemporains, ce récit au long cours est de nouveau dessiné par Virgile Dureuil (déjà auteur en 2019 de Dans les forêts de Sibérie en bande dessinée). À travers les multiples allers-retours entre le XIXe et le XXIe siècle, un incroyable épisode de l'histoire française est ici revisité.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Novembre 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Berezina, d'après le récit de Sylvain Tesson

22/11/2021 | pol
Modifier


Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Comment cette défaite militaire de Napoleon à fait entrer le terme Berezina dans le langage courant. J'espérais le découvrir avec cet album. Ce fut un peu le cas, mais globalement cette lecture fut assez mitigée. Le choix narratif assumé de l'auteur n'est pas de nous livrer un récit historique, mais de nous proposer un roman graphique basé sur le périple de l'explorateur Sylvain Tesson, qui a re parcourut la route de l'empereur en 2012, 200 ans pile après la défaite de Napoléon. Ce qui ne marche pas, c'est que le récit n'arrive à rendre intéressant ni le road trip contemporain, ni le récit historique associé. On alterne sans cesse les séquences dans le présent et les flash back historiques. 2 pages de l'un, 2 pages de l'autre, 4 cases de l'un, 3 cases de l'autre. Il y a énormément à dire sur les 2 parties mais du coup, rien n'est développé à fond. On sent bien la recherche du parallèle entre les deux, le parcours initiatique des passionnés sur la route originelle, mais tout ça donne une narration expéditive et parfois confuse. Beaucoup d'évènements qui arrivent à notre équipage d'explorateurs sont servis sous forme de courtes anecdotes de voyage. Mais ça manque de liant. On attend leur amis russes qui ont des ennuis mécaniques pendant des pages et des pages. A coté de ça, ils se perdent à pied (alors qu'ils voyagent en side-car) dans une foret enneigée, ils sont gelés, ça à l'air terrible. Comment sont ils arrivé là et pourquoi ? On ne le saura pas. Par contre ils s'en sortent en une case en croisant une route et en faisant du stop. Coté historique, il y a tellement à dire aussi que ce n'est pas simple pour le néophyte de saisir tous les enjeux de ce conflit.… (lire plus)

22/11/2021 (modifier)