Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Maud et les aventuriers de l'océan

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Samy, un jeune garçon de banlieue, va s'embarquer dans une drôle d'aventure !


Documentaires Environnement et écologie Nouveautés BD, comics et manga

Samy n’a pas envie de passer les vacances chez ses grands-parents. Surtout que même la baignade est interdite, l’eau étant trop polluée ! Décidément, cet été va être long… Mais sa rencontre avec une drôle d’équipe, composée de jeunes aventuriers et de Maud Fontenoy, va tout changer. Maud a une idée afin de résoudre ce problème et pour ça, il faut monter à bord du Tahia, direction la Polynésie ! C’est l’occasion pour Samy et son grand-père de suivre l’équipage à la découverte des étonnantes possibilités qu’offre l’océan.

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Novembre 2021
Statut histoire Une histoire par tome 1 tome paru
Couverture de la série Maud et les aventuriers de l'océan

19/11/2021 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Ancienne navigatrice et militante pour la préservation de l'environnement, Maud Fontenoy a créé une fondation afin d'éduquer et d'agir pour les océans. Elle accompagne régulièrement des enfants pour les sensibiliser à la question, et c'est l'une de ces aventures, romancée, qui est ici mise en scène avec l'aide de Naïma Zimmermann, "spécialiste" des histoires destinées à la jeunesse. Nous suivons donc un gosse des banlieues, révolté par l'état de la plage près de chez ses grands-parents, qui va se retrouver sur le Tahia, ce voilier affrêté par Fontenoy, et qui sillonne la grande bleue pour amener les enfants sur les théâtres d'action de sa préservation. C'est fluide, assez distrayant, mais surtout on apprend plein de choses sur la faune et la flore sous-marines, le grand-père de Samy sert en quelque sorte de sidekick un brin cocasse (mais sans être ridicule, comme c'est souvent le cas dans des publications destinées à la jeunesse). Les autres enfants, pas encore bien caractérisés, sont aussi des relais efficaces de la navigatrice, dans le sens où ils sont émerveillés, révoltés, enthousiastes, au fil des choses qu'ils découvrent et des actions auxquelles ils participent. On se rend compte, à cette lecture, qu'il suffirait parfois de pas grand chose, un peu de coordination, du bon sens, et du réseau, afin d'infléchir l'action du réchauffement climatique et de l'activité humaine sur la biodiversité. Bien sûr, c'ets rapide et superficiel, mais l'ensemble est porteur d'espoir, de positivité. Le studio Arancia, au travers du dessin de jean-Claudio Vinci et d'Annalisa Ferrari, livre des planches ma foi assez jolies, peut-être avec des couleurs un peu artificielles, mais l'ensemble est agréable à lire, et ne dessert ni l'histoire, ni le propos. A noter qu'en annexes se trouvent des zooms à portée pédagogique, sur la grande Barrière de Corail et le biomimétisme. Utile.

19/11/2021 (modifier)