Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Elise et les nouveaux partisans

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Le récit d'une jeune chanteuse, Élise, qui s'impliqua avec conviction dans les luttes sociales qui ont traversé les années 60-70.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Luttes des classes & conflits sociaux Nouveautés BD, comics et manga Paris Tardi

Tardi et Dominique Grange signent un roman graphique intense et passionnant, dont l'écho résonne aujourd'hui plus fortement que jamais, dans une France toujours déchirée par les inégalités et les injustices. Elise, jeune chanteuse « montée » de Lyon à Paris en 1958 pour tenter sa chance, tourne le dos au showbiz suite au mouvement contestataire de mai 68. Refusant le « retour à la normale », elle rejoint le maquis des luttes contre l'exploitation, les injustices sociales, le racisme. Un parcours atypique qui nous mène de la guerre d'Algérie jusqu'à la fin des années 70.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Novembre 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Elise et les nouveaux partisans

16/11/2021 | Blue boy
Modifier


Par Blue boy
Note: 4/5
L'avatar du posteur Blue boy

« Elise et les nouveaux partisans » n’est pas la première collaboration entre Jacques Tardi et Dominique Grange. Les deux auteurs, mariés à la ville, ont déjà travaillé ensemble notamment sur Le Dernier assaut, un ouvrage consacré à l’horreur de la Grande guerre. Ici, quoi que Dominique Grange s’en défende dans le dossier de presse, c’est bien la militante qui raconte son histoire à travers Elise et les mouvements sociaux de l’époque, tandis que son dessinateur de mari la met en images avec un regard non dénué de tendresse. Le livre débute par un rappel historique : la noyade des Algériens dans la Seine en 1961 sur ordre du préfet de sinistre mémoire Maurice Papon. L’événement fut l’élément déclencheur pour l’engagement d’Elise dans les grandes causes des années 60-70. Le récit va ensuite nous emmener dix ans plus tard dans le nord de Paris, à l’époque où la répression battait son plein dans le sillage du mouvement soixante-huitard. Elise vient d’être victime d’une explosion dans l’appartement où elle et ses compagnons de lutte confectionnaient des cocktails molotov dans la clandestinité. Réfugiée chez des amis après avoir été brûlé au visage, elle va profiter de sa convalescence pour raconter son histoire. La parution d’un album de Tardi étant toujours un événement, on était plus qu’impatient de découvrir « Elise et les nouveaux partisans ». Le bédéaste valentinois n’a pas son pareil pour restituer avec réalisme les atmosphères du passé, en particulier lorsque cela se passe à Paname et dans sa banlieue. Comme on pouvait s’en douter, c’est une réussite sur ce plan, et le lecteur se voit immergé dans cette période turbulente où lutte et solidarité voulaient encore dire quelque chose. Les mauvaises langues pourront arguer que l’auteur ne s’est jamais tellement… (lire plus)

16/11/2021 (modifier)