Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les Sanson et l'Amateur de souffrances

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Les Sanson sont une famille de bourreaux qui a officié entre le XVIIe et le XIXe siècle. Ils exécutèrent notamment Cartouche, Robert-François Damiens, Louis XVI et Marie-Antoinette, Robespierre, Lavoisier, Charlotte Corday, Danton ou encore Lacenaire. S’inspirant de cette funeste dynastie, Patrick Mallet livre un récit haletant comme une série TV, mêlant habilement la Grande Histoire au fantastique pour manipuler le lecteur tel l’Amateur de Souffrance avec ses bourreaux.


Fin du XVIIe siècle, dans la campagne rouennaise. Suite à une chute de cheval, Charles-Louis Sanson est recueilli par un fermier taciturne et sa fille, Marguerite. Alors qu’il tombe amoureux de la belle, le jeune homme ne s’imaginait pas épouser la fille de Pierre Jouenne, bourreau de la région ! En bon gendre, Charles hérite donc de la funeste tâche et devient exécuteur à son tour. Mais en plus de la mort qui jalonnera son parcours, il hérite d’un autre compagnon d’infortune : L’Amateur de Souffrance. Un monstre à apparence humaine et auteur d’un sombre pacte avec tous les bourreaux du pays, s’abreuvant de la souffrance des autres au moment du supplice final pour conserver une jeunesse éternelle. Car quoi de mieux qu’assister à une exécution publique pour assouvir cela ? Incapable de se résoudre à pactiser avec le diable en personne, Charles Sanson mettra tout en œuvre, jusqu’à former son fils et tous ses descendants, pour lutter contre ce personnage terrifiant qui traverse les âges. Une lutte sur six générations s’engage…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Février 2019
Statut histoire Série terminée (d'autres cycles sont toutefois possibles) 3 tomes parus
Couverture de la série Les Sanson et l'Amateur de souffrances

13/11/2021 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Plaisante série que voici. Elle nous propose un récit teinté de fantastique reposant sur un très solide socle historique. Et les deux volets m’ont franchement plu même si le dernier tome offre des rebondissements un peu trop improbables à mon goût. Au niveau historique, le parcours de cette famille de bourreaux permet de revenir sur cette profession et sur son évolution au fil du temps. Les informations sont nombreuses et intéressantes pour qui ce type de sujet parle. Elles sont toutefois distillées avec parcimonie, n’étouffant jamais l’aspect fictionnel du récit. Le résultat est que l’on apprend pas mal de choses sans jamais s’ennuyer. En ce qui concerne l’aspect fictionnel, cette lutte entre les Sanson, bourreaux de père en fils, et l’Amateur de souffrances, qui rajeunit grâce au plaisir qu’il prend à voir souffrir d’autres, est bien menée. L’Amateur est intriguant et détestable, les bourreaux touchent par leur envie de bien faire leur travail sans éprouver de plaisir à faire souffrir (bien au contraire). Le récit tient en haleine et si je n’ai pas été pleinement convaincu par certains revirements et certaines surenchères dans le troisième tome (ce qui coûte d’ailleurs la quatrième étoile à la série), je n’ai pas boudé mon plaisir et ai terminé ce triptyque en me réjouissant du fait que de nouveaux récits dans ce même univers demeuraient possibles. Côté dessins, le trait de Boris Beuzelin, assez épuré et disposant d’un encrage épais, n’est pas de ceux que je préfère d’habitude. Il convient cependant bien au récit proposé et dispose d’évidentes qualités, à commencer par sa facilité de lecture. Les décors demeurant souvent très secondaires, l’œil se focalise sur les personnages qui y gagnent en magnétisme. Pas mal du tout, en somme. Une série qui parvient à divertir dans le genre « horreur » tout en éclairant… (lire plus)

13/11/2021 (modifier)