Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Meadowlark - Un récit noir et initiatique (Meadowlark: A Coming of Age Crime Story)

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

A la frontière entre le roman graphique et le policier thriller, une grosse BD de 246 planches qui s'avale d'une traite pour un récit coup de poing.


[USA] - Dixie, le Sud-Est des USA

Au Texas, dans la petite ville tranquille de Huntsville, Jack "Meadowlark" Johnson et son fils Cooper vont partager une journée épique. Cooper va devoir se confronter aux choix calamiteux de son père et lutter pour sa survie. Emportés dans un tourbillon de violences, le père et le fils vont, soudés, faire face à l'adversité et nouer une relation aussi dysfonctionnelle qu'émouvante. Un récit noir et contemporain qui illustre toute la difficulté de la relation père-fils et du passage à l'âge adulte. Source : Quatrième de couverture

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Août 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Meadowlark - Un récit noir et initiatique

23/10/2021 | sloane
Modifier


Par sloane
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur sloane

Wouaw!! Ça c'est de la BD et de la bonne en plus. Comme un coup de poing en pleine face et sans concessions. Scénario aux petits oignons et dessin juste parfait. J'ai lu sur un site concurrent que le scénario pourrait se résumer sur un ticket de tram. Que l'on en juge. Jack "Meadowlark" Johnson est un ancien boxeur, petite gloire de ce sport. Il vit séparé de sa femme et de son fils et pour subsister il exerce le métier de gardien dans la prison du comté. Un jour qu'il est venu voir son fils son ex-femme lui subtilise sa voiture puisqu'il n'a pas réglé sa pension alimentaire, il est donc contraint d'aller au travail dans la voiture d'un collègue et son fils Cooper est du voyage. Ce dernier est ravi il va voir son père en action. l'arrivée à la prison se passe bien, mais cela bien sûr ne peut durer. C'est en effet le jour où trois détenus ont choisi de se faire la belle. Inutile de préciser que nos trois lascars sont tout sauf des prisonniers-modèles , ils tapent plus dans la catégorie sérial killer psychopathes. S'ensuit une mutinerie dans la prison, et des poursuites agrémentées de rixes ultra violentes, etc.. Pour ce qui est du ticket de tram l'on repassera. La relation père fils est très bien vue même si elle s'opère et se vit dans un contexte particulier de violence, pour autant elle est très forte et l'on comprend bien la manière dont Cooper quitte l'adolescence pour l'âge adulte. Et puis il y a le dessin véritablement très bon voire éblouissant de Greg Ruth avec un trait réaliste (superbe couverture) sublimé par une colorisation dans les tons beiges. Quelques planches muettes très cinématographiques, bref de la belle ouvrage. Personnellement j'ai été happé par ce récit que je ne peux que conseiller tant pour la lecture que l'achat.

23/10/2021 (modifier)