Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

La Vie mystérieuse, insolente et héroïque du Dr James Barry (née Margaret Bulkley)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Isabelle Bauthian et Agnès Maupré retracent l’histoire incroyable de cette personnalité unique qui parvint toute sa vie à dissimuler sa nature, séduisit des femmes, combattit en duel, réussit la première césarienne des colonies britanniques (et une des seules où l’enfant ET la mère survécurent), révolutionna les conditions sanitaires de son époque, et devint la première femme médecin européenne.


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Afrique du Sud Biographies J'ai changé de sexe La BD au féminin Les petits éditeurs pendant la pandémie Médecine Pionnières

Le 21 aout 1865, le Manchester Guardian révèle que le Docteur James Barry, un médecin militaire considéré par tous ceux qui l’ont côtoyé comme l’un des chirurgiens les plus brillants de sa génération, était… une femme. L’histoire est fascinante, mais également humiliante pour l’armée, qui s’efforcera de faire taire la rumeur et mettra sous scellées, un siècle durant, les documents relatifs au docteur Barry. Dans son élan, elle dissimule le prodigieux travail de modernisation et d’humanisation de la médecine que la chirurgienne avait effectué.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Août 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Vie mystérieuse, insolente et héroïque du Dr James Barry (née Margaret Bulkley)

04/10/2021 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Voici une biographie agréable à lire mais pas particulièrement marquante. Les autrices nous tracent la destinée du docteur Barry (née Margaret Bulkley), médecin militaire qui s’imposera face à ses confrère grâce à sa compétence et son intransigeance, mais aussi en leur cachant son sexe véritable. Portrait d’une femme dans un monde d’hommes réalisé par deux autrices, ce récit s’affiche ouvertement féministe. Et c’est un fait que le destin de James Barry est hors du commun ! Jeune femme portée à ses début par des intellectuels progressistes qui voient en elle l’occasion de faire un pied de nez aux autorités en place tout en lui permettant de réaliser son rêve de devenir médecin, Margaret Bulkley va s’imposer dans le milieu tant grâce à sa compétence qu’à ses appuis alors même qu’elle dénonce par ailleurs les privilèges des nobles et des nantis. Ce personnage est bourré de paradoxes qui la rendent humaine à défaut d’être réellement attachante. Les autrices insistent d’ailleurs sur cette personnalité complexe au travers d’une biographie dans laquelle les dates se chevauchent. Ainsi, alors même que le récit débute avec une Margaret déjà devenue James pour suivre une voie chronologique fixe, des pages en pleine planche nous font remonter le temps jusqu’aux origines de la supercherie. Ce procédé ainsi que des coupures temporelles donnent au récit un rythme que j’ai trouvé dissolu, syncopé. Le dessin d’Agnès Maupré m’a bien plu par sa finesse et sa capacité à retranscrire des attitudes et des états d’âme. La narration est fluide malgré les sauts temporels et les autrices parviennent à nous montrer les failles de cette femme dans l’impossibilité de montrer ses émotions en public –sous peine de trahir son sexe- et cachant ainsi sous un masque de froideur impassible une réelle détresse sentimentale. Les autrices ont également le mérite de ne pas enjoliver le tableau mais, ce faisant, nous proposent l'image d'une James Barry pas vraiment des plus sympathiques. Au final, je reste un peu sur ma faim. Sans doute cela est-il dû au personnage en lui-même, que je trouve irritant par plus d’un aspect. Le rythme par moment haché ne m’a pas aidé non plus dans mon appréciation. Mais il n’y a rien de mal fait à mes yeux et le personnage vaut la peine d’être (re)connu. Du coup, je m’en voudrais de vous dissuader de lire ce livre mais, pour ma part, un emprunt en bibliothèque m’a suffit.

04/10/2021 (modifier)