Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

La Petite Voleuse de la Tour Eiffel

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Paris, 1904. Bidegain, le secrétaire du Grand Orient de France, se fait voler sa sacoche au symbole des francs-maçons, par une pickpocket qui sévit sur le parvis de la tour Eiffel. L’affaire est grave, car des fiches sur des officiers supérieurs de l’armée se trouvaient à l’intérieur.


1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale Nouveautés BD, comics et manga Paris

Pour les retrouver, Bidegain s'adresse à l’inspecteur Jules Dormoy, qui part en chasse sans savoir que des menaces pèsent sur le gouvernement d’Émile Loubet, le président de la République. Alors que son enquête le mène sur les traces d’un véritable complot, l’inspecteur devient la nouvelle proie de la pickpocket.

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Septembre 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Petite Voleuse de la Tour Eiffel

28/08/2021 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

La Petite Voleuse de la Tour Eiffel se place dans la continuité du Canonnier de la Tour Eiffel, un autre one-shot des mêmes auteurs. L'ambition de ces albums est de faire revivre le Paris de la Belle Epoque par le biais d'histoires complètes s'inspirant des lieux et évènements de l'époque. J'ai un peu de mal à situer le ton de cet ouvrage. Derrière son introduction manifestement policière, il apparait des éléments un peu étranges, à la limite du loufoque, qui m'ont fait croire à l'intrusion du fantastique dans le récit. On n'aura pas d'explication ici sur ce fameux Ministre de la Mort aux allures d'Ankou, pas plus qu'on ne comprendra comment la petite voleuse réalise ses larcins aussi parfaitement et toujours à la même heure. J'ai sincèrement cru jusqu'au bout qu'une histoire d'arrêt du temps allait apparaitre à un moment donné. Mais il n'en est rien, et au final hormis ces détails tout parait rester réaliste. A tel point même que j'ai été surpris en fin d'album de découvrir que l'intrigue se base sur des évènements réels, un scandale politique et militaire ayant touché la France en 1904. Outre l'enquête policière qui sert de structure au récit, il y a la romance entre les deux héros. Et c'est ce qui m'a fait aimer cette BD. Il s'en dégage un charme manifeste, une certaine douceur, comme un bonbon aux senteurs de violette. Et la fin est d'ailleurs très touchante à ce propos. Quant au dessin, c'est du bon David Ratte avec des personnages très agréables et des décors soignés et jolis. En définitive, c'est une bonne BD, charmante et plaisante. Je regrette juste le léger manque d'envergure de son intrigue qui se disperse un peu et peine parfois à captiver.

28/08/2021 (modifier)