Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Garçon manqué (Tomboy)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Liz Prince a grandi dans la banlieue de Santa Fé, au Nouveau Mexique, à la fin des années 1980. Elle n’était pas du tout girly et détestait s’habiller « en fille », mais elle n’était évidemment pas non plus un garçon, comme lui fit clairement comprendre le coach de base-ball de l’équipe junior locale. Elle était quelque part entre les deux. Et ce n’était pas une zone très confortable, avec les forces de l’école primaire, du collège, de ses parents, de ses amis et de ses amours qui la tiraillaient dans un sens ou dans l’autre... Petit à petit, au fur et à mesure de ses rencontres, elle apprend à composer avec les réactions de son entourage et à se construire une identité propre.


Autobiographie Cà et Là

Avec Garçon manqué, Liz Prince abandonne l’autobiographie en petits strips humoristiques qui l’a fait connaître aux États-Unis et en France (dans Tu m’aimeras encore si je fais pipi au lit ? et Delayed Replays parus chez çà et là en 2006 et en 2007 ) pour s’attaquer au récit long, et c’est une véritable réussite ! On retrouve avec plaisir l’humour mi-figue mi-raison et la dérision qui la caractérisent, auxquels s’ajoute une belle réflexion sur le genre et sur la perception de la féminité dans nos sociétés.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Octobre 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Garçon manqué

28/06/2021 | cac
Modifier


Par cac
Note: 3/5

Je n'avais pas lu les ouvrages précédents de l'américaine Liz Prince. On est dans du pur récit autobiographique sur son enfance où elle se sentait un garçon, anti jupe etc. Tout à fait dans l'air du temps du non genré, de la transidentité etc. Elle préférait les jouets de garçon, ne s'identifiait pas aux princesses à sauver, et son style était vêtements masculins et coupe de cheveux courte bien sûr avec une casquette par dessus. Elle éprouvait même un certain plaisir à tromper son monde quand un vendeur par exemple l'appelait petit bonhomme. Quand elle avait 6 ans elle déménage de Boston à Santa Fe dans les paysages désertiques. Le dessin est très simple mais pas désagréable et l'humour m'a fait tourner facilement les pages de ce conséquent volume de 250 pages même si le sujet n'était pas spécialement ma tasse de thé. L'auteur est assez claire sur son identité, elle ne veut pas devenir un garçon, elle est bien une fille et comme ses copines qui vivent leurs premières amours elle voudrait sortir avec un garçon. Une bonne partie est sur ces relations d'école, le harcèlement, les relations avec les différentes personnalités qui se forgent, sa découverte des comics (encore un truc de garçon) et de la pensée féministe.

28/06/2021 (modifier)