Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Séquelles

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Tel un torrent déchaîné, Séquelles bouscule les mythologies, son dessin illuminé convoquant, entre divinités et gangsters, les ombres de Jack Kirby et Akira Kurosawa. Puisant sa verve hilarante dans des délires coupables et empoignant sa création à bras le corps, Micol vocifère, s’esclaffe, et éclabousse le lecteur de son talent jubilatoire.


Les coups de coeur des internautes

“3”, le livre par lequel Hugues Micol avait fait son apprentissage de la bande dessinée, s’ouvrait sur un homme avalant un poisson et s’achevait, au bout d’une poursuite insensée, devant l’encombrant cadavre de Poséidon. Depuis, les initiés attendaient, le cœur battant et les mains moites, la suite de cet ovni du 9e art, beau comme la rencontre de Ganesh et d’un yakuza sur un étal de poissonnier. Séquelles nous entraîne encore plus loin dans la folie d’un Tôkyô factice et décalé, où les monstres se multiplient à la façon des poupées russes. Poissons volants, sirènes nymphomanes, lascars et merlans humains, la marée hésite entre burlesque et hallucination. Un homme découvre qu’un sixième doigt lui a poussé pendant la nuit. C’est un piège mortel que le Karabouchi tend à l’espèce humaine. Savants chauves et flics stoïques n’ont plus qu’une heure pour sauver la civilisation…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Mars 2008
Statut histoire Une histoire par tome (Suite de "3/Romanji" pouvant être lue indépendamment.) 1 tome paru
Couverture de la série Séquelles

08/04/2021 | Jetjet
Modifier


Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur du moment
L'avatar du posteur Jetjet

Une fois n'est pas coutume, amenons directement ce dialogue puisé dans l'épilogue : "- trop de questions sans réponse. - Elle est toute simple la réponse : l'action mon vieux, le mouvement" Avec ces quelques lignes, Hugues Micol vient de résumer parfaitement les 320 pages de son pavé graphique qui se peut se lire comme une suite de sa première oeuvre Romanji (3) mais également comme un reboot totalement indépendant. Rappelons rapidement que cet OVNI pouvait facilement diviser (l'avis de Ro en est un bel exemple en contrepartie du mien). Il y a au moins de la consistance dans cette haletante course-poursuite qui renvoie autant aux dialogues d'un Michel Audiard pour certaines réparties pas piquées des hannetons qu'à un polar bien noir et craspec. On retrouve le valeureux agent Sabre qui n'en a décidément pas terminé avec son enquête surréaliste en croisant quelques créatures fantastiques et même quelques divinités. Hugues Micol dont le trait s'apparente désormais à celui plus charbonneux de Blutch arrive à captiver son lectorat tout en le désorientant par quelques effets temporels de mise en scène dont il est préférable de ne rien dévoiler. Il y aura de l'action, de l'absurde, de l'humour noir et pas mal de gunfights. La frénésie initiale laisse ici place à une subtilité narrative efficace. Et c'est même assez joli à regarder si on adhère au style survolté de son auteur. Séquelles ne plaira pas au plus grand nombre mais offre de belles perspectives de relecture pour qui veut bien abandonner un peu de sa rigueur cartésienne. Hugues Micol n'aura jamais été aussi généreux quitte de présenter un plat à la limite indigeste par la multitude de ses ingrédients.

08/04/2021 (modifier)