Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Prison N°5

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

À travers le récit de son emprisonnement en Turquie, Zehra Dogan, journaliste et artiste, parle de l'histoire et de l'oppression du peuple kurde, mais aussi de solidarité et de résistance de toutes ces femmes enfermées.


Documentaires La BD au féminin Nouveautés BD, comics et manga Prisons Proche et Moyen-Orient

Ce livre est le fruit d'une détermination, transformant un emprisonnement en une résistance. Zehra Dogan, artiste kurde condamnée pour un dessin et une information qu'elle a relayés, fut jetée dans la prison n°5 de Diyarbakir, en Turquie. Elle nous immerge dans son quotidien carcéral. Découvrir le passé de ce haut lieu de persécutions et de résistances, c'est connaître la lutte du peuple kurde.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Mars 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Prison N°5

03/04/2021 | PAco
Modifier


Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Zehra Dogan est une journaliste kurde qui se retrouve emprisonnée pour avoir réalisé un dessin faisant état de la destruction de la ville de Nusaybin dans le Sud-Est de la Turquie par les forces gouvernementales en 2015. Cet album brut et sans filtre réalisé clandestinement pendant son incarcération est le témoignage accablant de la politique turque anti Kurdes, et des exactions commises dans ses prisons. "Midnight Express", c'est Bisounours & Co à côté... La première chose qui frappe en ouvrant cet album, ce sont ces pages ocres sur lesquelles s'organisent tant bien que mal ces dessins bruts au crayon, émaillés de rares couleurs. On apprend vite que ces planches ont été dessinées au dos des lettres que Zehra Dogan recevait en prison en demandant à ses amis de lui laisser un côté vierge pour les utiliser. Passées ensuite clandestinement hors des murs, elles ont fini par composer cet album témoignage, véritable coup de poing qui laisse assez pantois. S'il faut passer cette première impression peu engageante du graphisme et le texte précis relatant des faits, des personnages et des lieux qui nous sont peu familiers (heureusement un lexique en fin d'album permet aux curieux d'éclaircir bien des points obscurs), on est ensuite vite hypnotisé par l'horreur des traitements subis par les prisonniers kurdes et malgré tout, par l'organisation et le positivisme ambiant de cette prison pour femmes. Car à travers son témoignage, c'est l'importance du rôle des femmes et leur engagement dans le conflit opposant les Kurdes aux Turcs qui est mis en avant malgré les violations de leurs droits, les sévices et la torture. Ce sont ces mêmes femmes mises en exergue qu'on a pu voir en première ligne combattre Daesh en Syrie et que "l'occident" a lamentablement abandonné quand la Turquie a imposé ses conditions... Voilà donc un témoignage édifiant, qui malgré l'aridité de son graphisme permet de montrer à la face du monde l'horreur du régime turc, la résistance et la solidarité de ces femmes kurdes à qui on fait subir le pire. (3.5/5)

03/04/2021 (modifier)