Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Mégafauna

Note: 3.57/5
(3.57/5 pour 7 avis)

Et si Néandertal n’avait pas disparu ?… Pourquoi les Nors, descendants de Néandertal, ont-ils dressé une muraille impénétrable entre eux et les descendants de Sapiens, coupant subitement tout commerce avec leurs rivaux de toujours ?


Derrière les murs Environnement et écologie Les Uchronies Utopies, Dystopies

Pour répondre à cette question dont dépend la paix du royaume, Timoléon de Veyres, jeune médecin tout juste promu, doit aller sur ordre du prince, et au péril de sa vie, à la rencontre de ce peuple étrange au physique rustre et primitif, mais dont le savoir et les richesses immenses sont convoités par les Hommes… En compagnie de Pontus, être pusillanime, mais ami fidèle, Timo s’embarque dans un voyage initiatique et sensuel qui changera définitivement son regard sur le monde…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Mars 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mégafauna

30/03/2021 | ThePatrick
Modifier


Par cac
Note: 3/5
L'avatar du posteur cac

Mégafauna c'est d'abord une couverture qui ne fait pas super envie mais un pitch à son verso qui attire l’œil de l'amateur d'uchronie. Il s'agit d'un monde où l'homme de Néandertal, le Nor, aurait survécu et cohabiterait avec Homo Sapiens mais séparé par un grand mur traversant l'Europe à l'horizontale. Malgré le mur il y avait tout de même quelques échanges commerciaux entre les deux races mais depuis quelques années plus rien. Le récit est bien pensé, on voit bien sûr en sous-jacent le discours sur l'être différent, chaque race voyant l'autre comme d'un physique hideux et d'une odeur fétide. On a aussi un discours sur la religion, les uns croyant au dieu unique avec sa sainte Corde - parallèle assez drôle - et les autres à des dieux souterrains qu'il faut nourrir de pierres précieuses, mais aussi sur l'écologie avec là encore deux approches différentes de la nature. Bref on a plusieurs sujets pas mal développés pour une petite centaine de pages sans que ce soit manichéen, une bonne surprise.

10/10/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

Et ben moi j'ai adoré ce one-shot, une de mes meilleures lectures de 2021 en ce qui me concerne. J'ai trouvé le scénario très intelligent. L'auteur imagine un monde où les Néandertaliens ont survécu et j'ai trouvé que ce monde était très bien pensé. On voit bien les différences entre les deux peuples et aussi la société des Néandertaliens n'est pas présentée comme une utopie où tout est beau et joyeux. Même si le héros homo-sapiens finit par admirer cette société, on voit très bien que tout n'est pas rose et qu'il a y a des luttes de pouvoir. J'ai ressenti de la tension tout au long de la lecture parce qu'on sent bien qu'un seul faux pas peut causer la perte du héros et de son compagnon. Le scénario est prenant et brasse plusieurs thèmes de manière intelligente. J'ai eu un peu de la difficulté avec le dessin au début, et la couverture est même un peu moche, sans ce site peut-être que je n'aurais jamais lu cet album. Puis, petit à petit, j'ai fini par aimer ce style. Pour moi une lecture indispensable, mais je pense qu'il faut aimer les récits politiques et par là je veux dire les récits qui mettent en avant les réalités de la géopolitique, les manipulations pour accéder au pouvoir, comment des gens ayant différents buts peuvent finir par s'allier et d'autres trucs de ce genre.

23/09/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'aime ces récits qui imaginent un monde original mais réaliste et qui amènent les lecteurs à le découvrir comme un voyage exotique et sociologique. Celui-ci part d'une drôle d'idée, celle d'une Terre où les Neandertal auraient survécu et auraient formé une civilisation concurrente de celle d'Homo Sapiens, séparée d'eux par une muraille qu'ils auraient érigé au fil des siècles pour que chacun évolue avec le minimum d'interaction avec l'autre. Les héros, deux jeunes médecins novices, vont être amenés à voyager de l'autre côté de la muraille et découvrir cette civilisation étrangère et différente, avec ses merveilles et ses dangers. Il y a clairement ici de ces récits utopiques à l'ancienne, ceux de Thomas More ou de Voltaire. La découverte de cette nouvelle civilisation est bien évidemment un moyen de montrer les défauts de celle humaine de cet univers et combien les hommes qui peuvent se croire au centre du monde peuvent paraitre comme des rustres barbares pour une autre population avec d'autres mœurs. Ici les auteurs mettent notamment l'accent sur l'avidité des hommes qui ont détruit leur environnement sans réfléchir alors que les Néandertal l'ont beaucoup plus respecté et rendu florissant, de même qu'ils ont davantage développé leur technologie. Pour autant, leur monde n'est pas parfait, avec eux aussi des tensions et des rivalités entre factions politiques et religieuses. Cette tension, on la ressent tout au long de l'album, avec une vraie menace qui pèse sur la vie des deux jeunes explorateurs qui sont à la merci de leurs hôtes bien plus forts qu'eux et dont ils ne comprennent que ce qu'ils veulent bien leur laisser apprendre. J'ai bien aimé ce voyage et cette exploration d'une civilisation. Son graphisme, sans qu'il ne me charme particulièrement, est bon et fonctionne bien. Le déroulé de l'intrigue est crédible et le rythme tient… (lire plus)

30/08/2021 (modifier)
Par fuuhuu
Note: 3/5
L'avatar du posteur fuuhuu

Comme mon prédécesseur, j'ai du lire cette BD dans le cadre de mon comité de lecture (chouette boulot hein?). Sans cette obligation, il est certain que je ne l'aurais jamais lu. Je trouve la couverture peu attrayante et le dessin n'est pas à mon goût. Soit, je l'ai lu. Les personnages sont sympas, le scénario est cohérent et bien construit et l'univers est intrigant. Tous les éléments sont donc réunis pour passer un bon moment de lecture. Mais pour moi, cela s'arrête là. C'était sympa, mais sans plus. J'ai par contre eu beaucoup de mal avec la fin. Certes je ne l'ai pas vu venir, mais quelle déception... Je m'attendais vraiment à autre chose. 3 étoiles pour son originalité et ses chouettes personnages MAUPERTUIS, OSE ET RIT !

17/07/2021 (modifier)
Par grogro23
Note: 4/5

ThePatrick le résume assez bien : cette BD sort de nulle part ! Je n'ai rien à ajouter à la critique de Blue Boy de cette "parabole bien sentie sur notre civilisation occidentale". J'ai été amené à lire cet Odni par le biais de mon travail qui consiste entre autres choses à lire des livres (oui, je sais, ce n'est pas toujours facile, mais bon, on tient le coup !...). A priori peu engageante en regard de sa couverture sans saveur, et disons-le, carrément ratée, elle donne pleinement raison à l'ami Bo Diddley : You Can’t Judge A Book By The Cover ! Le dessin est en fait très agréable, avec ses personnages enlevés façon ligne claire molle, un peu "à la Blain", qui s’animent dans des paysages et décors au traitement disons plus pictural. L’histoire quant à elle est tout à fait surprenante, l’intrigue est bien menée, et dit bien des choses sur notre société raciste et nihiliste. Le scénario est solide. Mégafauna constitue une TRES bonne surprise !

23/04/2021 (modifier)
Par Blue boy
Note: 4/5
L'avatar du posteur Blue boy

Cette histoire, qui bénéficie d’un pitch très original, s’avère tout à fait dépaysante. Trop peu académique pour s’apparenter à série des « Jour J », « Megafauna » plaît beaucoup pour son côté à la fois artisanal et ambitieux. Pour réaliser cette uchronie à l’atmosphère médiévale, Nicolas Puzenat s’est nourri des études paléoanthropologiques les plus récentes, selon lesquelles l’homme de Néandertal aurait bien croisé notre ancêtre l’homo-sapiens avant de disparaître, et aurait même déposé quelques gênes dans son cousin, ou plutôt sa cousine si l’on parle d’accouplement… une partie des scientifiques évoquent même l’idée d’un métissage au profit de Cro-Magnon (autre nom de l’homo-sapiens), en plus grand nombre. Quant à l’auteur de cet album, il va jusqu’à imaginer que Néandertal n’a pas regagné le néant, mais aurait continué à vivre dans notre millénaire, au moins jusqu’au Moyen-âge puisque l’histoire se déroule en 1488. Et sa survivance a eu des conséquences sur le cours des choses puisque les Sapiens ont dû apprendre à cohabiter avec ces voisins à la fois semblables et pourtant si différents. Le mélange des deux races n’a pas eu lieu, et Néandertal, peu désireux de faire cause commune avec ses rivaux, a fait ériger une muraille gigantesque sur leurs frontières communes, traversant de part en part le continent européen, ainsi divisé en deux entités distinctes. Officiellement en guerre, les deux peuples ont toutefois maintenu des relations commerciales. Les Sapiens échangent du bétail et des vivres contre de l’or, des pierres précieuses et des épices dont les « Nors » raffolent. Mais depuis quelques temps, ces derniers ont mystérieusement suspendu toute relation avec leurs voisins du Sud, menacés par la famine. Pour tenter d’en savoir plus, les Sapiens vont envoyer discrètement un émissaire qui sera chargé de rencontrer le « Dimaraal » Vorel, l’un des chefs les plus… (lire plus)

05/04/2021 (modifier)
L'avatar du posteur ThePatrick

Il y a des livres sur lesquels on tombe, et dont on a l'impression qu'ils sortent de nulle part, mais dont on sent qu'on va tomber amoureux. Mégafauna en est un bon exemple. Alliant uchronie et fantasy, cet album fait se regarder Homo Sapiens et Homme de Néandertal en chiens de faïence par-dessus une frontière qui n'a pas grand-chose à envier au mur de Game of Thrones. L'histoire, elle, est vue par les yeux du jeune Timoléon de Veyres. Médecin en formation, il est dépêché par son oncle et pour le compte du roi du Dombrak dans un royaume des Nors, auprès du dimaraal Vorel pour une mission diplomatique (et un peu d'espionnage, peut-être, mais ne le répétez pas). Cette mission, et la découverte de cette autre civilisation, vont être l'objet de bien des remises en question. Ce qui paraît naturel à Timoléon ne l'est absolument pas pour les Nors, et réciproquement bien sûr. On ressent très bien les incompréhensions, cette altérité, et on comprend de façon très naturelle que l'autre est bizarre, quel que soit cet autre. Outre cette thématique très présente, il y aura la religion, l'environnement, le rapport hommes / femmes. Le sud de la muraille est en effet une contrée chaude, où les animaux ont été chassés jusqu'à disparition et les arbres coupés jusqu'à épuisement, alors que le nord est au contraire une immense forêt verdoyante, peuplée d'une faune gigantesque allant jusqu'aux mammouths. Et hommes et femmes n'ont pas les mêmes rapports au nord et au sud, proposant des visions fort différentes de la société. Toutes ces thématiques, intrigues politiques, religion, environnement, altérité, rapport hommes / femmes, loin d'être pesantes et didactiques, parviennent à tisser une histoire fraîche, dépaysante et très agréable à lire. Et pourtant elles créent une richesse sous-jacente très intéressante. En 92 pages,… (lire plus)

30/03/2021 (modifier)