Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Carnet de Roger

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Un témoignage émouvant qui relate le périple d'un prisonnier de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Documentaires Témoignages [Seconde Guerre mondiale] Europe de l'Ouest

Dans un village près de Nantes, Roger a 27 ans et il est maraîcher. En août 1939, il reçoit son ordre de mobilisation. Hiver 2002, sur une autoroute entre La Rochelle et Nantes, Florent se rend au chevet de son grand-père Roger qui vit ses derniers instants... Cet album, écrit et dessiné à partir des carnets de guerre laissés par Roger, relate sa vie de prisonnier de guerre en Prusse Orientale.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Octobre 2011
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Carnet de Roger
Les notes (1)
Logo BDfugue Achetez sur BDfugue !

20/02/2021 | Benjie
Modifier


Par Benjie
Note: 4/5
L'avatar du posteur Benjie

Un témoignage très émouvant racontant à la fois la relation d'un petit fils avec son grand-père et la vie de prisonnier de guerre de ce grand-père (Roger). Sur le plan historique, ce récit est une pépite, un inédit écrit à partir d'un carnet authentique. On est dans les pas de Florent qui méthodiquement, remonte la piste de Roger. Il refait le voyage, visite les lieux et découvre ce qu'il en reste aujourd'hui. On mesure alors le temps qui a passé et les traces qui disparaissent. Ce superbe album, de grand format, est le résultat d'un long travail, d'une longue immersion dans la vie de Roger. Comme une redécouverte de la personne qu'a été son grand-père. Les dessins couleur sépia sont réservés à la vie de Roger. Ils sont inspirés de scènes décrites dans le carnet et des photos. Ils sont précis, vivants, réalistes. A l'inverse, l'auteur a choisi de dessiner les scènes actuelles en couleur : son enquête pour retrouver les lieux, ses rencontres... L'album est très fort et nous livre un témoignage complet sur les prisonniers de guerre exploités dans des camps de travail. C'est pour moi le meilleur album de Silloray.

20/02/2021 (modifier)