Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Bad Romance

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

Pour tout savoir sur les mecs...


Les filles disent tout le temps " Ma vie est fascinante ", " Ma vie est extraordinaire ". Parfois, elles font même des BD pour raconter leur merveilleuse vie. Elles sont trentenaires et épanouies. Leurs mecs sont des apollons modernes, toujours beaux gosses, attentifs, sympas. Mouais... Toujours pleins de tendresse, bricoleurs, intelligents... Mouais... Mouais... Il fallait bien que quelqu'un dise enfin la vérité ! Toute la vérité sur ce que sont vraiment les garçons. Bad Romance est un manuel illustré, le fruit d'une longue observation d'un jeune spécimen mâle et de ses acolytes. Il révèle tout ce que les garçons espéraient que les filles ne découvriraient jamais sur leur quotidien. Attention : ce document pourrait démolir le mythe du prince charmant s'il tombait entre de mauvaises mains... La bande dessinée d'un gars de 28 ans : sa vie 'presque' parfaite et "tout à fait fascinante" (quatrième de couverture)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Juin 2010
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Bad Romance
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

06/01/2021 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Bon, ben non, j’ai beau chercher, j’ai eu beau aller au bout de la petite centaine de pages de cet album, je n’ai pas trouvé le moindre petit truc qui m’aurait faire rire, voire même sourire. Et donc voilà la « note » en conséquence… Je ne connais pas l’auteur – visiblement auteur de romans aussi, peut-être d’autres BD. Mais cette lecture ne me pousse pas à aller plus loin dans son œuvre. Ici, l’auteur se met en scène, avec quelques rares autres personnages récurrents, dans un dessin et une colorisation à l’informatique visiblement, ultra simpliste et semi-caricatural. Pas du tout mon truc, mais sur des strips d’humour, ce point n’est pas forcément rédhibitoire. Sauf que là rien ne vient contrebalancer cet aspect, car je n’ai rien trouvé de drôle. L’ensemble se présente comme une succession de constatations, de conseil, de remarques sur les « mecs » (l’auteur en étant donc l’archétype), un peu comme une foule d’albums l’ont aussi fait sur les filles, dans une vague « girly » commerciale et insipide le plus souvent. Mais l’humour tombe à plat, l’auto-dérision, le second degré sont faiblards, mécanique du « gag » et chute ne surprenant personne. Bref, une lecture hautement dispensable je pense ! Note réelle 1,5/5.

06/01/2021 (modifier)