Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Œil du STO

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

La vie d'un jeune français qui va être obligé de faire le Service du travail obligatoire pour l'occupant allemand.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Allemagne Auteurs espagnols

Paris, 1943. Justin a vingt-deux ans. Il aime Renée et voudrait l'épouser. Mais le gouvernement de Vichy, pour fournir à l'occupant la main-d'œuvre qu'il réclame, crée le STO, le Service du travail obligatoire. Comme des centaines de milliers de jeunes Français, Justin est alors contraint de partir en Allemagne. Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Février 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Œil du STO
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

02/10/2020 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un one-shot qui parle d'un sujet que j'ai peu vu en fiction (voire même pas du tout) et qui semble être tabou en France : les travailleurs français qui ont fait le STO (le Service du travail obligatoire), en gros qui ont été obligés d'aller travailler en Allemagne. On ignore ces travailleurs ou alors on les assimile à des collabos, alors que la réalité est plus difficile. On suit donc un jeune Français qui voit sa vie bouleversée par la guerre et qui va finir par être obligé d'aller travailler en Allemagne. Là-bas le travail est monotone, les conditions horribles et il risque de mourir d'un bombardement allié ! Ensuite, on voit aussi sa vie après la guerre, les regrets qu'il a et tout ça. Comme je ne connais pas du tout le sujet, je ne sais pas à quelle point ce récit est proche de la réalité. En tout cas, j'ai trouvé que c'était intéressant, mais sans plus. C'est le genre de récit historique dont je trouve que le seul truc passionnant est le sujet historique. Donc, j'ai aimé découvrir des choses sur les travailleurs français victimes de ce service du travail obligatoire, mais la vie du héros et ce qu'il subissait ne m'a pas particulièrement touché. Je n'ai pas ressenti de grandes émotions durant ma lecture alors qu'il y a des passages horribles et des moments touchants. J'ai bien aimé le dessin.

02/10/2020 (modifier)