Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Horseback 1861

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

L'univers de Horseback est une uchronie, un recit d'événements fictifs écrit à partir d'un point de départ historique. Dans ce cas présent, une relecture de l'histoire des Etats-Unis depuis le 28 mai 1830 et le vote du "Indian Removal Act".


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Indiens d'amérique du nord Label 619 Les Uchronies Nouveautés BD, comics et manga

1861. Le spectre d’une guerre civile s’éloigne enfin dans cette Amérique qui vient de réélire le président Richard Clarks peu de temps après l’assassinat d’Abraham Lincoln, son plus farouche opposant... Redford J. Randall, chasseur de primes à la retraite, y dirige maintenant une société de convoyage basée à Hill Haven dans le Kansas : la Randall Delivery ! Après avoir accepté une mission pour le compte du gouvernement, Randall, son équipe et la mystérieuse cargaison deviennent la cible de tous les ruffians. De l’est vers l’ouest, en passant par les territoires indiens, le périple s’annonce mouvementé et le destin de la Randall Delivery semble plus que jamais lié à celui des États Unifiés d’Amérique.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Septembre 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Horseback 1861
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

29/09/2020 | Yann135
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Je vais être moins enthousiaste que Yann 135 pour cet album. Tout d'abord l'histoire est assez conventionnelle pour ne pas dire archi déjà vue. Un convoyage à travers les États Unis naissant par une troupe hétéroclite. Bon s'il n'y avait que cela pas de souci mais ce qui m'a gêné tout au long de la lecture c'est le dessin et plus particulièrement sa colorisation assez fade mais "polluante" dans le sens où elle gêne la lecture et rend les cases parfois à la limite du compréhensible. Dans la moyenne basse du genre western, cette BD peut plaire mais pas à moi du moins pas assez pour que j'en recommande l'achat.

11/10/2020 (modifier)
Par Yann135
Note: 4/5
L'avatar du posteur Yann135

Dans ma bibliothèque peu de bandes dessinées genre western. Quelques immanquables bien évidemment … Lucky Luke, Blueberry, Durango, Comanche et quelques Tuniques bleues. Mais ma collection aujourd’hui se bonifie avec cet album et je peux vous l’affirmer, cette catégorie reprend de la hauteur avec une telle œuvre. L’histoire n’est pas très compliquée. Un vétéran des guerres indiennes et chasseur de primes à la retraite monte une petite affaire de convoyage. Les demandes sont nombreuses et le business s’annonce lucratif. Le gouvernement le charge d’acheminer de l’engrais à San Francisco. Pour s’y rendre ce n’est pas aisé. Les chemins sont semés d’embuches. Il faut notamment traverser le pays d’Est en Ouest en franchissant préalablement les terres indiennes. Nous voilà donc embarqué à travers quelques 160 pages dans un road trip bien poussiéreux dans les plaines du far West peuplées de Sioux, de Navajos ou encore de Cheyennes. Bien évidemment les embuscades, les rixes au saloon, les bagarres entre les indiens et les cowboys sont bien présentes pour notre plus grand plaisir. Vous rajoutez un peu de suspens et des retournements de situation, vous aurez ainsi une aventure admirable ! Il m’a fallu quelques pages avant de véritablement rentrer dans l’histoire. Je ne suis pas habituellement attiré par ce genre de graphisme mais je dois dire qu’un final cela a comblé mes attentes. Le trait de Nikho est nerveux, attisé par des couleurs un peu trop acidulées à mon goût. Les personnages sont plutôt bien réussis. La lecture est fluide. On peut se laisser transporter si vous rajoutez en fond sonore – ce que je conseille vivement - une musique d’Ennio Moriccone. Pas de lyrisme dans cet album. Le rythme est soutenu. Les dialogues sont comme de petites balles qui jaillissement pour percuter le lecteur. Et voilà dans ta face ! Au final une chevauchée en terre indienne particulièrement réussie que je recommande.

29/09/2020 (modifier)