Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Têtes de mule - Six jeunes alsaciennes en résistance

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

L'histoire vraie d'une jeune Alsacienne et de ses amies, devenues passeuses de prisonniers de guerre par application des idéaux scouts.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Grand Est La Boite à Bulles La Résistance Les petits éditeurs pendant la pandémie Les Scouts Nazisme et Shoah

Alice est une jeune fille de la petite bourgeoisie strasbourgeoise. En septembre 1939, à 21 ans, cette guide de France, anticonformiste et francophile s'engage comme infirmière dans l'armée française. Après la débâcle, elle rentre chez ses parents à Strasbourg, en Alsace, que les Allemands s'emploient à nazifier. Très vite, Alice s'insurge contre la situation et, avec ses amies Guides de France, elle constitue une équipe clandestine qui vient en aide aux prisonniers de guerre français et étrangers enfermés dans les casernes de la ville. Pendant deux ans, elles recueillent, nourrissent, munissent de faux papiers et exfiltrent d'Alsace près de 500 prisonniers de guerre ou d'alsaciens fuyant le Reichsarbeitsdienst, le service du travail du Reich. Mais suite à une imprudence, le réseau est repéré, les filles arrêtées, et enfermées dans la forteresse de Ziegenhain (près de Kassel). Lucienne, la cheffe d'équipe est condamnée à mort. En septembre 1944, Strasbourg est libéré, Alice n'a alors plus qu'une idée en tête, s'évader, et retrouver sa famille. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Octobre 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Têtes de mule - Six jeunes alsaciennes en résistance © La Boîte à Bulles 2020

24/09/2020 | Alix
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà un album qui traite d'un sujet plutôt rebattu (l'occupation allemande, les actes de résistance d'une partie de la population), mais qui le fait de façon assez originale. En effet, alors que généralement ce sont des hommes résistants, souvent communistes, qui sont au coeur de l'action, ici cela se déroule en Alsace (annexée au Reich durant la guerre), et l'héroïne - les héroïnes d'ailleurs, sont des femmes. Et ce sont leurs convictions religieuses, chrétiennes, qui les motives: le réseau d'évasion qu'elles mettent en place au péril de leur vie se construit avec des réseaux de scouts. Il est amusant de voir que les Nazies ne les ont pas vraiment prises au sérieux (les épargnant après l'arrestation, contrairement aux hommes, exécutés), alors même qu'elles ont fait preuve d'une force de caractère et d'un courage exceptionnels. Le dessin est frais et aide à la fluidité de la lecture (la narration est simple - peut-être manque-t-elle d'aspérités). Comme Alix, j'ai trouvé un peu bizarres ces nez en forme de bouchon, mais on s'y fait. Une lecture intéressante et recommandable en tout cas.

13/04/2021 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Il est rafraîchissant de constater que les périodes les plus sombres de notre Histoire peuvent parfois faire éclore de bien belles aventures humaines. Le récent Beate et Serge Klarsfeld : un combat contre l'oubli m’avait déjà beaucoup inspiré, et la vie de ces « Six jeunes alsaciennes en résistance » (toujours chez La Boîte à Bulles) est tout aussi remarquable. L'auteur est marié à la petite fille d'Alice (une des résistantes) et a eu accès à toutes les archives familiales. Il rapporte donc les faits fidèlement : on découvre des jeunes femmes courageuses et très indépendantes - personne ne leur a suggéré de faire de la résistance, elles sont arrivées tout naturellement à cette conclusion, inspirées par leur humanité, leur amour pour la France, et leurs valeurs acquises grâce aux Guides de France (l'équivalent du scoutisme pour les filles et les jeunes femmes) et leur foi chrétienne. Elles prennent beaucoup de risques, font passer la frontière à près de 500 prisonniers de guerre, et finissent en prison... Je vous laisse découvrir comment tout ça se termine ! L’album est bien réalisé. La narration est fluide (mais un peu académique), et le dessin et couleurs aquarelles sont très jolis, en particulier les paysages (j’ai eu un peu plus de mal avec les nez « Pinocchio » des personnages, qui me rappellent un peu le style ligne claire des années 80). Un excellent moment de lecture, sur une période tellement intéressante de notre Histoire récente.

24/09/2020 (modifier)