Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Pucelle

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Depuis sa plus tendre enfance, Florence ignore tout ce qui se passe... en-dessous de la ceinture. Elle imagine que le papa met la petite graine dans le nombril de la maman, et puis de toute façon, il est tacitement interdit, dans la famille, de parler de « la chose qui ne doit pas être dite ».


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Autobiographie Douleurs intimes

Alors... Florence imagine des scénarii terribles, parfois idiots ; Florence s'angoisse devant le poids de la tradition qui place inéluctablement la femme dans une position inférieure ; Florence, à sa façon, résiste pour ne pas sombrer.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Mai 2020
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Pucelle
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

14/09/2020 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Pucelle est une autobiographie qui revient sur la jeunesse de l'auteure et ses questionnements sur la sexualité dans le contexte volontairement obscurantiste de sa famille bourgeoise et catholique où aborder le sujet était tabou et très gênant. Comme beaucoup de jeunes filles des générations précédentes qui se retrouvaient parfois complètement ignorantes pour leur nuit de noces, la jeune Florence ne savait rien du tout sur le sujet et affrontait une réelle frustration voire une véritable haine envers sa propre ignorance et le comportement de son entourage. Ils lui semblaient en savoir tous davantage qu'elle sur "ce qui ne doit pas être dit" et lui cacher un secret majeur sur la vie et le monde. Il en résulte toute une atmosphère d'émotions ambiguës mêlant colère, envie et rejet qui va forger le caractère de Florence et impacter son parcours de jeunesse et sa relation à autrui. J'éprouve un profond mépris pour ces cultures religieuses, pas seulement catholique, qui occultent une part de la vérité sur la vie et la reproduction et sont tellement engoncées dans leurs principes qu'elles laissent ses enfants dans une ignorance crasse sur le sujet entraînant frustrations et tentations perverses plutôt que d'aborder la chose naturellement sans forcément insister sur le sujet. La famille de Florence telle que représentée dans cette BD en est une vraie caricature notamment du fait du comportement des parents. Le père, en patriarche autoritaire et régulièrement absent, ne fait preuve d'aucune empathie envers ses enfants. Et la mère, même si très présente et aimante, se révèle lâche, évasive et incapable de communiquer ou de s'opposer aux abus d'autorité du père. On comprend les réactions extrêmes et parfois violentes et haineuses de la petite Florence. Le manque de communication est d'ailleurs au cœur même du récit puisqu'on découvrira que Florence et sa sœur jumelle sont elles-mêmes tellement pétries de tabou et de complexes de culpabilité et de honte qu'elles ne se parlent même pas quand pourtant elles sont confrontées aux mêmes problèmes. Sur le plan psychologique et social, c'est vraiment instructif. A maintes reprises en cours de lecture, cela m'a amené à me demander si je n'avais surtout pas fait de telles erreurs dans l'éducation de ma fille pour ne pas lui avoir fait endurer ce que la jeune Florence a enduré. D'ailleurs, l'auteure, en listant une bonne partie des lectures qu'elle avait à cette époque, montre aussi bien l'influence des BD et des romans de l'époque où les héros étaient presque toujours masculins tandis que les personnages féminins étaient très secondaires, ce qui n'arrangeait en rien l'impact sur l'état d'esprit d'une jeune fille qui se cherche. Tout cela est bien raconté, avec un dessin simple, pas forcément enthousiasmant mais expressif et agréablement colorisé. On est facilement happé et intéressé par le récit, quoique je n'ai pas trouvé l'héroïne très attachante. C'est en tout cas une bonne lecture qui soulève un sujet certes connu mais finalement assez peu exprimé de manière aussi claire, détaillée et sincère.

14/09/2020 (modifier)