Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Anita Conti

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Dans les pas d'Anita Conti, océanographe et écrivain.


Auteurs Italiens Biographies La BD au féminin La Pêche Pionnières

Fille de médecin, Anita est passionnée dès l’enfance par la mer et la pêche. Entre les deux guerres mondiales, elle commence à dresser les premières cartes qui permettront de rationnaliser les pratiques de la pêche en haute mer. Comme journaliste et spécialiste du monde de la pêche, elle prend part à plusieurs campagnes, du Golfe de Gascogne à Terre Neuve et fut la première à s’inquiéter des effets de la pêche industrielle sur les ressources de poissons. Une lanceuse d’alerte avant l’heure ! (texte : Soleil Productions)

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Mars 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Anita Conti
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

08/09/2020 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Pionnières est une nouvelle collection au sein des Editions Soleil, visant à retracer les trajectoires de femmes qui ont "ouvert la voie", inspiré, dérangé, mais dont la trace doit rester dans l'Histoire. La première à en avoir les honneurs est donc Anita Conti, dont personnellement je n'avais jamais entendu parler. L'océanographie n'est pas forcément un sujet qui m'intéresse, mais j'imagine qu'au sein de ce milieu -au départ extrêmement masculin- elle doit l'être. Bref, nous avons donc le portrait d'une femme, qui s'est passionnée très tôt pour les milieux marins, fascinée par l'oeuvre de Jules Verne, et qui s'est orientée rapidement vers les études océanographiques. Grâce à son énergie, sa passion, son intelligence, elle a su parler aux bonnes personnes pour faire voler des tabous (une femme sur un bateau, rendez-vous compte du malheur !) et assouvir sa passion. Cette énergie lui a fait côtoyer des gens célèbres, comme les époux Curie, ou encore le Commandant Cousteau. Ses expérimentations, ses voyages lui ont inspiré plusieurs ouvrages, qui ont fait ou font encore autorité dans son domaine. Le scénario, qui est à son avantage, fait par contre à peine mention de certaines de ses méthodes qui feraient hurler nombre d'écologistes de nos jours, c'est un peu dommage. L'ensemble est tout de même très linéaire, très fluide, on sent le souci des co-scénaristes et de la directrice de collection de mettre les biographies à portée du plus grand nombre. Le dessin de Katia Ranalli, dont c'est à ma connaissance le premier album en France, est très élégant, l'accent est mis sur les visages, mais elle sait remplir ses cases. Les couleurs de Florent Daniel sont au diapason. Du travail graphique d'orfèvre. A noter quelques pages de bonus qui relatent d'autres éléments de la vie de l'océanographe émérite. Recommandé, pour la découverte.

08/09/2020 (modifier)