Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Une touche de couleur (Hey, Kiddo)

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

À travers une approche douce et sincère, Jarrett J. Krosoczka raconte comment grandir dans une famille aux prises à la dépendance, mais aussi l’adolescence, les déchirures, le pouvoir de l’art et de la création.


Autobiographie Comix Encrages Enfance(s) Hébergé chez ses grands-parents Les drogues Profession : bédéiste Secrets de famille...

Un jour, l’enseignant de Jarrett veut qu’il dessine sa famille : une maman et un papa. Sauf que sa mère, toxicomane et alcoolique, passe son temps en centre de désintoxication et son père, il ne le connaît pas. Ce petit garçon a été élevé par ses grands-parents : deux personnalités très imposantes mais qui vont l’aimer. Sa passion pour le dessin lui permettra de surmonter cette enfance, faite de secrets et de non-dits.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 12 Février 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Une touche de couleur
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

17/07/2020 | PAco
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Jarrett Krosoczka se livre pour de bon dans cet album de plus de 300 pages puisqu'il nous délivre sans fard le récit de sa jeunesse et de comment il a dû subir l'absence d'un père ayant refusé de le reconnaitre mais aussi d'une mère droguée et en permanence en prison ou en cure de désintoxication. Ce sont ses grands-parents maternels qui l'ont élevé, comme leur propre fils, et malgré les défauts de ces derniers, cet ouvrage est aussi un cri d'amour envers eux puisque c'est grâce à eux qu'il a pu se forger en tant qu'être humain mais aussi orienter sa carrière vers le domaine artistique et la BD qui le passionne depuis son plus jeune âge. C'est une pure autobiographie, s'entamant avant même la naissance de l'auteur pour introduire avant tout le couple formé par ses grands-parents puis la fratrie dans laquelle sa mère a grandi. Il suffit d'une poignée de pages pour arriver au moment clé où sa mère disparait presque complètement de sa vie et où il est recueilli par ses grands-parents. Par la suite, c'est son parcours d'enfance puis d'adolescence que l'on va suivre, avec l'école, les amis et les soucis propres à la jeunesse, mais avec en élément important cette interrogation durant de longues années sur ce qu'on lui cache sur sa mère et pourquoi elle n'est pas là. Quand il apprend la vérité, c'est la déception et le ressentiment qui dominent chez lui car il réalise à quel point il ne peut pas faire confiance à cette mère qui affiche devant lui des visages souriants et aimants mais qui sombre à nouveau dans la toxicomanie sans arrêt. Puis, bien des années plus tard, c'est une nouvelle interrogation, cette fois sur ce père qu'il n'a jamais connu et sur le bien fondé de finalement aller à sa rencontre. Et tout au long de ses années, on suit également l'évolution de sa passion pour le dessin et de comment il va aboutir pour de bon à devenir auteur de comics. Le sujet n'est pas très drôle, et le graphisme n'arrange pas cela puisqu'il est volontairement choisi dans des teintes de gris agrémentées uniquement de quelques tons orange sombre (la fameuse touche du couleur du titre dont l'explication ne vient que dans un texte en fin d'album). Je ne suis d'ailleurs pas très fan du style graphique de l'auteur. Mais heureusement la narration ne déborde d'aucun pathos ni de rien de dépressif. Le jeune héros y est plein de vigueur et ne se laisse pas abattre malgré ce que la vie lui a réservé, et c'est en grande partie grâce à la force de caractère de ses grands-parents et de l'éducation qu'ils lui ont donné, même si on réalisera très vite que ceux-ci, en particulier la grand-mère, sont loin d'être exempts de défauts. Du coup, j'ai suivi cette autobiographie avec intérêt et bienveillance, sans m'y ennuyer le moins du monde. Il aborde beaucoup de thématiques intéressantes et cela permet de maintenir l'attention du lecteur, ajouté au côté relativement attachant du personnage principal lui-même. Je n'ai pas décroché de ma lecture malgré le grand nombre de pages de cet album et même si ce n'est pas forcément le genre de lecture que j'apprécie fondamentalement, je trouve qu'elle m'a apporté beaucoup en terme de sujets de réflexion, grâce notamment à une bonne narration et des protagonistes bien mis en scène. C'est une autobiographie qui valait le coup d'être écrite.

25/09/2020 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

"Une touche de couleur" nous retrace la vie compliquée de son auteur qui, entre un père ayant quitté le foyer et une mère toxico va être élevé par ses grands parents. Ces derniers vont tout faire pour élever leur petit fils de la meilleure manière possible avec en toile de fond tout ces non-dits et ces secrets qu'il va découvrir au fur et à mesure qu'il grandit, l'adolescence forcément compliquée et une mère qui navigue entre centre de désintox et la prison. Pas simple... Malgré ce lourd bagage, Jarrett Krosoczka va s'en tirer plutôt bien grâce au dessin. Comme quoi, une passion peut parfois vous sortir d'un destin plutôt mal engagé. Et c'est tout ce cheminement, ces errements, ces découvertes douloureuses des secrets familiaux que va petit à petit nous dévoiler et nous expliquer Jarrett. La bienveillance de ces grands-parents malgré la situation et le décalage d'âge mettent en valeur cette relation complexe mais sincère qui va permettre à l'auteur d'avancer malgré les non-dits qui vont se résorber au fil du temps et permettre à l'auteur de se construire. Malgré un dessin minimaliste mais très expressif cantonné à une colorisation aquarellée toute de gris et de sépia tirant sur le rouge, on se fait rapidement happer par ce récit intimiste et sensible. Sans donner dans le sensationnel, on sent la sincérité qui s'en dégage et nous explique ce parcours singulier qui pour cette fois trouvera un dénouement assez heureux. Plus largement, il met en lumière ces enfants pour qui la cellule familiale n'est pas forcément celle que tout le monde conçoit dans sa norme actuelle, avec toutes les difficultés que cela sous entend. Voilà donc un album qui nous relate une tranche de vie singulière de façon tout aussi originale en mettant l'accent sur les parcours particuliers que tout un chacun peut vivre. A découvrir. (3.5/5)

17/07/2020 (modifier)