Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Frankenstein Family (Jikken-hin Kazoku / Shiyan Pin Jiating)

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Comment s’intégrer dans une société qui ne veut pas de vous ? Peut-on réellement vivre normalement quand on est « différent»? Finalement qu’est ce que la normalité ? Tant de questions auxquelles Denis et ses frères/soeurs devront essayer de repondre.


Seinen Shinchôsha/Coamix

Denis et sa « famille de Frankenstein » rencontrent pour la première fois la personne qui va les prendre en charge, et qui est également le propriétaire de l’habitation où ils ont emménagé, Monsieur Tung. Dans l’optique de vivre une vie normale, Denis prend la décision de faire avaler à deux de ses sœurs un médicament qui pourrait dissimuler leurs différences. Le résultat est spectaculaire et tout semble aller pour le mieux, toutefois Denis n’a aucune idée des catastrophes à venir causées par les effets secondaires du médicament.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Septembre 2019
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Frankenstein Family
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

17/07/2020 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

J'en ai un peu marre de lire des mangas dont les concepts sont beaucoup trop spéciaux comme une espèce de déclinaison de toutes les associations possibles d'idées. En effet, on aura droit à la petite famille de 5 enfants génétiquement modifiés par leurs parents scientifiques qui ont été arrêtés par les Autorités suite à leurs expériences. C'est la Frankenstein Family ! Du coup, le jeune Denis doit s'occuper tout seul de son frère et de ses trois sœurs. Il n'y a pas de famille d’accueil ou de service sociaux compétents au Japon. Les jeunes gens sont toujours seuls et livrés à eux-même. J'avoue que toutes ces inepties ont eu raison de ma lecture. On peut l'analyser comme une version moderne de Frankenstein avec toujours les mêmes thèmes : comment apprendre à vivre normalement en famille dans une société qui n'accepte pas les grandes différences physiques ? A noter que l'une des sœurs s'appelle Alsace du nom de ma belle région. Comme c'est original ! En même temps, c'est une mi-femme mi-plante. C'est quand même mieux que l'araignée ou le chien car on aura le choix entre toutes ces monstruosités.

17/07/2020 (modifier)