Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Minots de Marseille

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Quoi de mieux que le ballon rond à Marseille pour se faire des amis... et une place au soleil ?


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Auteurs espagnols Football Marseille Nouveautés BD, comics et manga

Léo, 12 ans, un jeune garçon du nord de la France, emménage avec sa mère, Adèle, assistante maternelle, dans la ville de Marseille. Son père, un ancien footballeur, a quitté le foyer familial sans plus donner de nouvelles. En attendant la rentrée scolaire, notre héros déambule dans les rues en quête de nouveaux copains qui sachent taper dans un ballon. Mais le terrain de foot de son quartier est un territoire contrôlé par Mareck et sa bande, guère décidés à accueillir le nouveau venu. Qu'importe : sur la plage, Léo se lie d'amitié avec Zelda, une ado rebelle dont la passion pour le ballon rond fait le désespoir de ses parents, riches promoteurs immobiliers. Ensemble, ils projettent de monter une petite équipe : se joignent à eux Driss, jeune black un peu rondouillard originaire du Bénin, Chang, petit mais d'une rapidité surprenante et Godzilla le gitan, le costaud du clan. Le défi est lancé à Mareck pour disputer le droit de venir jouer sur le terrain de la cité.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Juin 2020
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Les Minots de Marseille
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/06/2020 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Le succès de la série "Droit au but" a incité son éditeur à lancer un spin-off, consacré cette fois au foot de rue, avec cette bande de laissés-pour-compte qui décide de s'unir, former une équipe et prendre sa revanche. Alors bien sûr, elle va bénéficier des conseils peu académiques d'un ancien prodige, de quelques coups de pouce du destin, et de la bienveillance de son entourage. On n'échappe pas à quelques clichés, comme le gitan qui vit dans une casse auto, les Chinois qui se comportent un peu comme un gang, toute la bande qui est amoureuse de la seule fille et des quiproquos qui arrangent bien la narration. Mais à côté de ça le gros costaud a peur des chiens, et la vie familiale de Léo est compliquée. AU dessin Pedro-j. Colombo met en images le récit de Zampano, avec lequel il collaborait déjà sur "Droit au but". Sa ligne claire, très déliée, trop parfois sert toutefois bien cette histoire de dépassement de soi et d'amitié, avec une mise en couleurs plutôt agréable. Détail pittoresque, qui peut avoir son importance si on hésite à se lancer dans la lecture : l'Olympique de Marseille n'est jamais cité, bien que ce soit un produit officiel, avec le logo du club sur la couverture. Sympathique.

18/06/2020 (modifier)